MARIÈME BADIANE SUR LES VISITES DE PROXIMITÉ : « Nous avons donné des dizaines de millions aux femmes pour la cola de leurs hôtes »


L'instruction du Chef de l'Etat aux militants de Benno Bokk Yakaar de privilégier les porte-à-porte, visait sans doute la réduction des dépenses pendant la campagne électorale. Seulement, rien n’est décidément gratuit dans ce pays.
En effet, la présidente des femmes de Benno Bokk Yakaar, elle-même, a donné l’information hier face à la presse au niveau du siège de ladite coalition. Marième Badiane a notifié qu’au moins 160 femmes investies et leurs suppléantes ont reçu des dizaines de millions de F Cfa pour les besoins de la campagne. Un appui qui leur permettra de faire les porte-à-porte et être en mesure d’offrir le ‘’Gouro’’ (NDLR : le prix de la cola) aux chefs de famille.
« Dans les zones rurales, surtout si une personne reçoit ne serait-ce que cinq mille francs, c’est une manne. Nous avons une culture : lorsqu’on entre dans une maison, qu’on y trouve un chef de famille, on lui donne de quoi se payer la cola. Aux jeunes aussi, il faut leur donner le prix du thé. On ne peut faire une omelette sans casser des œufs et il fallait donc que ces femmes-là soient outillées », a exprimé la ministre d’Etat.
Non sans préciser que l’esprit de solidarité qui sous-tend cette action est plus important que la somme offerte. Comme pour se justifier, elle dira : « la façon de donner vaut mieux que ce qu’on donne. Nous sommes dans un contexte électoral et savons que les femmes sont très influentes dans la société. Aussi nous les interpellons sur un fait : voter pour le Chef de l’Etat, c’est voter pour l’avancement de la femme, sa stabilité. La tradition est d’‘’offrir’’ le législatif à l’exécutif. Nous lançons donc à un appel au vote massif mais auparavant au retrait des cartes dormantes au niveau des lieux de vote. »
Répondant à l’attaque de l’opposition sur l’impopularité du Premier ministre, elle affirme : « Notre tête de liste nationale ne peut être assimilée à un anonyme. Il a été Directeur de cabinet de Macky Sall. Il a crevé le plafond au point de convaincre le Président d’alors, Abdoulaye Wade. Il ne
passe pas son temps à aller dans la presse, il est intéressé par son programme qu’il déroule et fait dérouler à merveille. Mahammed Boun Abdallah Dionne est un homme efficace, courtois et très travailleur », dit-elle.
Pour Marième Badiane, dire que la vision du Chef de l’Etat s’arrête à Diamniadio relève de l’esprit partisan. « 300 000 familles sont appuyées à travers les Bourses de sécurité familiale. Il y a la Couverture maladie universelle avec tout le bénéfice de la gratuité de la césarienne avec 23 000 femmes. Les femmes, les jeunes et le monde rural sont au cœur des préoccupations du Gouvernement du Président Macky Sall. La revalorisation de la pension de retraite à 10%, la carte d’égalité des chances dans les familles des handicapés est bien ressentie et toutes les réalisations du PUDC pourraient répondre à ces allégations », plaidera-t-elle.
Samedi 15 Juillet 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :