MANKO TAXAWOU SENEGAAL : Les dessous d'un malaise profond et un blocage sérieux de la coalition de l'opposition


A quelques jours de la date limite des dépôts de candidature à l'élection législative de 2017, les choses se bloquent au sein de la coalition Manko Taxawou Senegaal qui regroupe une partie de l'opposition. 
Des sources de Dakaractu de nous souffler que jusque tard dans la soirée d'hier,les négociations continuaient mais se heurtent toujours à des blocages. Selon nos informations, la liste de la coalition Manko Taxawou Senegaal est bloquée par les tiraillements entre le PDS et l'initiative 2017 de Khalifa Sall. 
Au début, le Parti Démocratique Sénégalais (PDS) proposait Me Abdoulaye Wade comme tête de liste mais vu son âge très avancé, les responsables de la coalition n'ont rien voulu savoir à cette option. Pendant ce temps, "Initiative 2017" mettait le nom de Khalifa Sall, maire de Dakar, actuellement en prison, sur la table. 
Le PDS est revenu à la charge pour proposer son coordinateur Oumar Sarr. Là, les éléments de Khalifa Sall opposent un niet catégorique. Selon nos sources, des rencontres ont eu lieu plusieurs fois mais à chaque que les choses semblent avancer, le lendemain, les leaders des deux camps que sont le PDS et l'Initiative 2017 changent d'avis.
Quant à Idrissa Seck et Malick Gakou, le premier veut jouer le rôle de sage, ne veut pas de poste mais tient à la coalition, l'autre aussi ne veut être tête de liste et de se contenter du poste qu'il occupe dans la coalition. 
Pour l'heure, les négociations se poursuivent mais les choses sont compliquées dans la mesure où les listes sont paritaires et si Khalifa Sall n'est pas à la tête, il ne pourra pas être deuxième car cette place devra revenir à une femme. 
De plus, si le Maire de Dakar n'est pas tête de liste, il ne pourra même pas être parmi les 10 premiers, car les places seront réservées aux partis membres de la coalition. Une chose que les leaders de Initiative 2017 ne comptent pas avaliser. Leur leader Khalifa Sall devra être tête de liste ou rien. Des négociations sont engagées pour les faire changer d'avis, sinon le risque est de les voir à sortir de la coalition pour conduire leur propre liste. 
Un blocage sérieux qui pourrait entraver la démarche unitaire de la coalition Manko Taxawou Senegaal lors des prochaines échéances électorales....
Vendredi 26 Mai 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :