MANKEUR NDIAYE : "LES 2/3 DE L’EFFECTIF DU MAESE SERVENT À L’ÉTRANGER"


Le ministère des affaires étrangères et des sénégalais de l’extérieur (MAESE) compte un effectif de mille personnes dont les deux tiers sont servent à l’étranger a soutenu, jeudi à New York, Mankeur Ndiaye qui estime que "la diplomatie est l’une des matières premières du Sénégal".
"La diplomatie a toujours été une des matières premières du Sénégal, on ne voit que les dépenses car c’est vrai une mission diplomatique coûte très chère puisque l’effectif du ministère fait mille agents, les deux tiers sont à l’extérieur ça coûte très cher", a dit le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur.
Il répondait aux questions des journalistes venus couvrir la présidence du Sénégal au Conseil de sécurité des Nations Unies en tant que membre non permanent, durant le mois de novembre.
Selon lui, "un conseiller d’ambassade à Tokyo ou Séoul par exemple coûte 95 millions de frs CFA par an". " Donc il y a beaucoup de dépenses, la diplomatie a un coût, mais aussi elle rapporte et c’est cela qui n’est pas toujours quantifiable", a t’il poursuivi.
Mankeur Ndiaye a en outre rappelé l’importance de la "diplomatie économique" en termes de contribution à la mobilisation des ressources, qui a valu, il y a deux ans, l’organisation d’une conférence des ambassadeurs sur le thème la diplomatie économique.
Il s’est agi, a-t-il soutenu, de "mobiliser les ambassadeurs, les consuls généraux dans la promotion de la destination Sénégal, dans l’information économique pour trouver des investisseur, et c’est extrêmement important".
"Nous avons voulu réorienter l’action de nos chefs de postes diplomatiques et consulaires dans la diplomatie économique et nous avons aussi essayer d’ouvrir des bureaux économiques dans quelques ambassades pour qu’ils servent de levier à la promotion de la destination Sénégal", a-t-il précisé.
"La diplomatie apporte beaucoup à l’économie nationale (…)", a insisté le ministre qui a notamment évoqué la rationalisation des effectifs engagée par son département même si son budget est passé de 57 à 62 milliards de frs CFA.
"Nous avons pris depuis l’année dernière des mesures de rationalisation des effectifs (…) Si nous ouvrons par exemple, des ambassades les dépenses de personnel ne changent pas car nous procédons plutôt à des redéploiement de personnel et non à l’affectation d’agents à partir de Dakar" a ajouté le ministre.
Vendredi 25 Novembre 2016
Dakaractu




1.Posté par niit le 25/11/2016 22:08
Connard qui fait parler de lui. Macky ne comprend rien à la mafia du MAESE

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :