MAME LESS CAMARA, JOURNALISTE ANALYSTE POLITIQUE : «Le cas Karim Wade va ébranler la coalition qui dirige le pays, changer les rapports de force »

Le journaliste, analyste politique, Mame Less Camara, a fait savoir que «le cas Karim Wade va ébranler la coalition qui dirige le pays. Il va totalement changer les rapports de force.»


Invité hier dans l'émission "Grand Jury", sur les ondes de la RFM, le journaliste, analyste politique, Mame Less Camara, a abordé les questions brûlantes de l’actualité politique dominée par la possible libération de Karim Wade qui, depuis quelques jours, est sur toutes les lèvres.
D’emblée, il s’est prononcé sur la direction que le Sénégal est en train de prendre. «Nous vivons une période de grande confusion, de grande perplexité. Car, on ne sait pas trop où va le Président de la République», croit-il savoir.
Ce qui l’icite à dire sans détours que « Macky Sall est en train de se ‘’démackyller’’, il change de direction. Tous les éléments constitutifs de l’alternance de 2012 sont en train d’être démontés, pierre par pierre. »
Concernant la libération de Karim Wade, le professeur formateur au CESTI pense que le Chef de l’Etat a préparé le terrain. D’autant que les magistrats ont fait une sortie disant qu’ils ont déjà fait leur travail et que le reste, c’est l'affaire du Président de la République.
Mame Less Camara ne semble pas partager cette déclaration du président de l’Union des magistrats du Sénégal (UMS), en l’occurrence Maguette Diop. Selon lui « le magistrat comme le journaliste ou toute autre corporation ne veut pas voir l'aboutissement de son travail remis en question par qui que ce soit, fut-il un Président de la République.»
Mieux, il trouve que la décision de libérer Karim Wade est déjà prise mais ce qui reste, ce sont les modalités de la faire accepter par l’opinion. Et, le Président Sall sait que les guides spirituels étaient les relais les mieux indiqués pour faire accepter sans trop réfléchir une décision qui était assez surprenante.
Toutefois, l’ancien Directeur de la radio Océan avertit que « le cas Karim Wade va chambouler l’édifice qui éteait construit jusque ici. Le cas Karim Wade va ébranler la coalition qui dirige le pays. Il va totalement changer les rapports de forces. »

«Libérer Karim Wade, c’est donner un commandant en chef à une armée qui est déjà en ordre de bataille»

Pour lui, si Karim Wade refuse la grâce présidentielle, c’est parce que le PDS se sent en position de force. Ce, du fait que Macky Sall a fait le tour des chefs religieux pour leur demander leur onction afin de le libérer. Ainsi, constate le journaliste analyste politique, « le PDS ne veut plus maintenant le beurre et l’argent du beurre, il veut aussi les beaux yeux de la fermière. Macky Sall a tout donné trop vite.»
A la question de savoir si sa libération est un suicide politique pour le Président de la République, Mame Less Camara de rétorquer : «Libérer Karim Wade, c’est donner un commandant en chef à une armée qui est déjà en ordre de bataille. Le PDS, malgré les départs, demeure un noyau assez solide».
Le professeur en journalisme a été également interpellé sur l’avenir de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI). A son avis, la reddition des comptes va se définir soit positivement si on continue la traque des biens supposés mal acquis. Mais, cette continuité serait mal partie si ça commence après la libération de Karim Wade.
«Si on libère Karim Wade pour des raisons politiques, c’est le Président qui dépose les armes définitivement face à cette question de la reddition. On supprime la CREI et on ne parle plus de poursuites», a déclaré Mame Less Camara qui renseigne que la traque des biens mal acquis a rapporté plus d’articles de journaux ou d’émissions dans les médias qu’elle n’a éclairé l’opinion sur ce qui s’est passé.
Lundi 20 Juin 2016
Dakaractu




1.Posté par Niit le 20/06/2016 18:25
Encore un qui pense tout savoir et meme ce qui est dans les parafeurs du president



Dans la même rubrique :