MAMADOU TALLA SUR LES 15% DU STATUT DE L’IMMOBILIER NATIONAL : «Cette volonté est devenue une réalité»

En marge du salon international du pagne africain de Dakar, le ministre de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat, Mamadou Talla, est revenu sur les 15% alloués au statut du mobilier national. Il affirme que cette volonté politique est devenue une réalité.


«Cette volonté politique affirmée et réaffirmée par le Président de la République sur les 15% qu’on avait alloués au secteur de l’artisanat est devenue une réalité. Quand on arrivait en 2012, il y avait déjà un décrét qui consacrait le statut de mobilier national. Mais en ce moment, il n’y avait que la dimension culturelle du meuble et le Président Macky Sall a décidé qu’on aille au delà de la dimension culturelle, l’artisanat pouvant être un vecteur très puissant pour développer l’économie sénégalaise. Alors, on l’a élargi à toute la commande publique», a appris Mamadou Tall.
Le ministre de la Formation professionnelle de poursuivre : « Dans la mécanique, l’ensemble des véhicules de l’administration sont réparés par les mécaniciens sénégalais. Même situation au niveau des table-bancs, des armoires et au niveau de la confection, de la couture.
Ce qui était important, c’était de se mettre en route, d’avoir cette volonté et également de former ces artisans pour qu’ils deviennent des entrepreneurs et puissent accéder à ces marchés. On a bien commencé et ça se passe bien. Il y’a des entreprises qui ont gagné et dans la LFR (Loi de finances rectificative) de cette année, on a encore remis beaucoup d’argent uniquement pour orienter ces artisans. Et, en même temps, pour accompagner cela, le Président a décidé de mettre encore, toujours à cette LFR, un milliard pour le financement souple de ces artisans pour, une fois qu’ils ont gagné les marchés, qu’ils puissent les réaliser dans le temps. Donc, cette volonté est devenue une réalité et les artisans le savent. Au niveau des Chambres de métiers, tout le monde le fait. Et l’année prochaine, on va aller au delà pour que le consommé local devienne une réalité au Sénégal.»
Samedi 5 Novembre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :