MALI : Limogeage du chef de la Police et de celui de la Gendarmerie (Jeune Afrique)

Moins d’un mois après son arrivée, le nouveau ministre malien de la Sécurité et de la Protection civile, Salif Traoré, n’a pas hésité à limoger les directeurs nationaux de la police et de la gendarmerie, accusés de mauvaise gestion.


MALI : Limogeage du chef de la Police et de celui de la Gendarmerie (Jeune Afrique)
Mercredi 14 octobre, le conseil des ministres annonce la nomination des deux nouvelles personnalités en charge de la police et de la gendarmerie. L’information, qui tombe au moment où l’on s’attendait le moins à ce genre de développements sécuritaires, fait l’effet d’une petite bombe à Bamako. Les ancien directeurs généraux de la police, Hamidou Kansaye, et de la gendarmerie, le colonel-major Mody Berethé, sont donc remerciés par le tout nouveau ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Salif Traoré. Ils étaient accusés de ne pas avoir remédié aux dysfonctionnements de leurs directions respectives.

Évasion de détenus

« L’ex-directeur de la police n’a pas trouvé de solution solution au problème du manque de passeports maliens qui perdure depuis plusieurs mois. Celui de la gendarmerie a quant à lui été limogé à cause de l’évasion de plusieurs détenus du camp I de la gendarmerie nationale, le 10 octobre dernier », assure le commandant Modibo Naman Traoré.
Les deux hommes ont été aussitôt remplacés. Selon le commandant Traoré, le nouveau chef de la police nationale est le contrôleur général de police Moussa Ag Infahi, premier secrétaire général du syndicat de la police nationale. Le nouveau directeur de général de la gendarmerie est, lui, magistrat : il s’agit du commissaire divisionnaire Mahamadou Z. Sidibé, qui était jusque-là directeur de la cour de justice militaire.
Vendredi 16 Octobre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :