MALI : Affaire Pearl Gold, Olivier Couriol enfonce le clou

Deux jours seulement après la décision de la juridiction de Francfort de débouter Reza Pacha dans le contentieux l'opposant à l'homme d'affaires malien, Aliou Boubacar Diallo, révélée par Les Afriques, Olivier Couriol de Martagon Investment Ltd fait le point. Exclusif.


MALI : Affaire Pearl Gold, Olivier Couriol enfonce le clou
L’affaire Pearl Gold continue de faire du bruit. Dans un document qui nous est parvenu, Olivier Couriol de Martagon Investment Ltd s’adresse à ses co-actionnaires en ces termes, tout en leur enjoignant d’assister nombreux à l’assemblée générale convoquée le 19 mai : «Cette semaine, le TGI de Francfort a rendu sa décision dans le cadre de ma plainte à l'encontre du management de Pearl Gold AG, me donnant totalement raison en annulant les voix de Horizon Resources Gmbh, seul soutien de Reza Pacha, au motif que ces voix ne pouvaient être prises en compte, pour les mêmes raisons qu’il a invoquées pour révoquer les voix qui soutenaient mon initiative. Cette décision montre la partialité de Mr Pacha, lequel, en toute connaissance de cause, briefé en cela par l’opportuniste Mr Hartmann, qui reste son conseiller encore à ce jour, n'a pas hésité à faire disqualifier plus de 2,6 millions de voix (plus de 10% des actionnaires) hostiles à son management pour des raisons techniques, alors que celles qui le soutenaient, ces 22,4% d'actions de Horizon Resources Gmbh, souffraient du même vice de forme, ce que le TGI a confirmé ! » 

Dirigeant impartial


Il poursuit, soutenant : «Un Mr Pacha qui prétend que les membres qu'il propose au Conseil de Surveillance sont indépendants alors que Mr Goninon, pour ne nommer que lui, est son employé depuis déjà deux années ! 
Un Mr Pacha qui se présente partout sur internet, et aux journées minières du Mali, comme à celles d'Indaba, comme notre CEO, mais pour faire la promotion de sa soi disant société d’énergie solaire Smart Solar, ou de sessociétés MGM (Mali Gold Mine) et Enrroxs. 

Mr Pacha utilise ainsi depuis plus de 18 mois notre société pour ses intérêts personnels . Mais le plus grave c’est que durant cette période, il a multiplié les procédures judiciaires avec notre argent pour asphyxier notre seul actif, Wassoul'Or et faire en sorte que cette dernière ne puisse lever les financements nécessaires à son développement, pour se présenter ensuite comme un sauveur auprès des Tribunaux maliens. 
Malgré tous ses efforts pour mettre Wassoul'Or en redressement judiciaire, la société a payé l’intégralité de ses dettes aux tiers et son concordat a été homologué en appel». 

Abandon de créances de 93 milliards de f CFA


Avant d’ajouter : «Bien entendu, Pearl Gold AG qu'on peut lire sur son site- reste sur la décision de mars 2015 et au lieu de se réjouir du désendettement de Wassoul'Or et de l'effort consenti par son actionnaire majoritaire Aliou Boubacar DIALLO qui a consenti un abandon de créances de 93 milliards de f CFA (soit plus de 141,7 Millions d’euros), Mr Pacha, toujours avec notre argent, s'est aventuré dans un pourvoi en cassation à La Cour Commune de Justice et d'Arbitrage en Côte d'Ivoire, ce, pour maintenir ce contexte d’incertitude juridique ! Je vous renvoie à mes précédents communiqués et rappelle que c'est précisément cet activisme de Mr Pacha qui nous a valu une condamnation de près de 38 millions d'euros, lesquels, en cas de confirmation, seront majorés des frais de consignation déjà payés par Mr Diallo au Trésor Public malien. 
Bien entendu, Pearl Gold AG ne communique pas sur son site ces informations pourtant primordiales pour ses actionnaires, et ce, malgré nos nombreuses demandes formelles. Mr Pacha se garde bien également de communiquer que Wassoul'Or, malgré le contexte qu'il s'acharne à rendre impossible, a fait son chemin et respecte le concordat homologué par la Cour d’Appel de Bamako en date du 14 Juillet 2015 ! Il reste sur son communiqué de fin mars 2015, comme si de rien n'était. Un travail considérable a pourtant été apporté à la géologie avec plus de 50 000 mètres de sondages, en vue d'une exploitation de la carrière sur un mode de "selective mining".
L'usine a été totalement auditée par les différents équipementiers (Gekko, Falcon, Knelson, Roc Impact, etc...) auprès desquels Wassoul’Or vient d’acquérir beaucoup d’équipements, dans le cadre de la reprise de ses opérations et leur optimisation. Mr Reza Pacha a récemment convoqué une Assemblée générale pour le 19 mai, nous l’attendons avec beaucoup d’impatience et vous attendons nombreux». 

lesafriques.com
Lundi 11 Avril 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :