MALAISE À L'HOTEL TERROU-BI : : Ça chauffe entre les employés et la famille Rahal


MALAISE À L'HOTEL TERROU-BI :  : Ça chauffe entre les employés et la famille Rahal
Rien ne va plus au Terrou-bi, pour ne pas dire que ça rage grave contre la famille Rahal. Selon les radars de Libération, les cadres de la boîte ne savent plus où taper de la tête. En effet, leur prime de nourriture qui était de 20 475 francs a été intégralement supprimée et, en plus de cela, on leur a retiré 30 000 francs de participation forfaitaire.
Pire, au lieu de 40 heures, les employés du Terrou-bi travaillent 48h/semaine et rien en contrepartie. Les salaires sont très bas (la majeure partie). A preuve, c’est la seule entreprise où un plongeur ou un technicien est moins payé qu’un agent de l’administration. Aucun avantage, aucune source de motivation..., la majeure partie des employés sont frustrés entre les avertissements, les mises à pied, les employés n'en peuvent plus de la direction générale.
Mardi 11 Avril 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :