MAKHTAR SOURANG ( Sg de l’Unp) – « La pauvreté est immense à Touba… C’est un faux débat de dire qu’il y a trop de partis au Sénégal »


L’Union Nationale Patriotique a déroulé, à Mbacké, une assemblée générale pour massifier ses rangs. Makhtar Cissé, le secrétaire général, a saisi l’occasion pour marteler son ambition présidentielle et réaffirmer son appartenance à l’opposition. Au terme d’une tournée effectuée dans le département de Mbacké, le leader politique a déploré le retard économique considérable de l’agglomération avec, notamment, un fort niveau de pauvreté. « Nous nous sommes rendus compte qu’il y a une pauvreté extrême dans certains coins de Touba et de Mbacké. Les femmes fournissent des efforts colossaux pour de maigres revenus. La vie au quotidien est difficile. Les repas sont rarement assurés par certaines familles. A Touba, il n'y a pas d’entreprises  alors que les potentialités sont énormes. La pauvreté est une porte ouverte à l’insécurité... »  

Makhtar Sourang de poursuivre sa plaidoirie en abordant  des questions d’état civil : « Nous avons aussi remarqué qu’il y a beaucoup de problèmes d’état civil. Nous exigeons des audiences foraines pour pallier cette situation. La population de Touba est sous évaluée. » 
Interpellé sur le débat relatif à la pléthore de partis politiques au Sénégal, Makhtar Sourang estime qu’il s’agit d’un faux débat. A l’en croire, il s’agit des compétitions électorales ouvertes à tous les citoyens désireux de servir leur pays et leur nation. Pour ce qui concerne les grèves cycliques qui gangrènent le système éducatif, Makhtar Sourang accuse l’Etat du Sénégal de ne point jouer franc-jeu. « On ne peut pas renvoyer tous les enseignants. Il faut négocier et trouver des solutions aux problèmes. »
Mercredi 1 Juin 2016
Dakaractu




1.Posté par Sidiki Diouf le 01/06/2016 08:04
Ou sont les milliards des mourides. Le khalife peut à lui seul assurer les repas



Dans la même rubrique :