MAINTENANCE EN LIGNE DES AVIONS A L'AÉROPORT BLAISE DIAGNE : Inquiétude d’Air France …Son deal avec SHS …Les atouts d’AHS


La question de la maintenance en ligne des avions se pose, déjà, à l’AIBD. Dès lors agitée au niveau de  l’aéroport Léopold Sédar Senghor, avec notamment ce rapprochement Air France/SHS qui se sont liguées contre AHS, il ressort d’une enquête que les visées étaient tout autre. 

En fait, le jeu de  la compagnie française est désormais découvert. Elle s’est liée avec SHS pour sauver ses intérêts. Parmi ceux-ci : empêcher AHS de se retrouver seule compagnie titulaire à assurer ce service de maintenance en ligne au niveau de l‘aéroport Blaise Diagne et sauver du chômage ses travailleurs. 

En effet, sur ce point précis, il  urge de préciser que la société Hexagonale ne pourra pas au niveau de l’AIBD, se prévaloir de son droit d’auto-maintenance comme c’est présentement le cas à l’aéroport de Dakar. Ce privilège qui découlait d’une convention avec l’Etat du Sénégal étant circonscrit, Air France sera obligée de se rabattre pour la maintenance de ses avions à la société titulaire. Tout laisse croire que cette société sera AHS. Cette dernière, en effet, est la seule qui présente les critères requis pour prétendre à la charge, du fait qu’elle dispose de l’agrément, du personnel qualifié et certifié, des équipements adéquats pour ce travail. Par conséquent, elle semble s’imposer, ce qui n’est naturellement pas du goût d’Air France et de SHS.

Les craintes d’Air France et la ruse déployée

Déboussolée par le schéma qui se dessine, Air France semble nourrir bien des craintes. En effet, elle risque de perdre au change. A y voir de plus près, la  compagnie française cherche à protéger son personnel qui va inéluctablement aller au chômage. Son association avec SHS semble être la seule alternative capable de lui sauver la face. N’étant pas en mesure de postuler et conscient des limites de sa connivente, Air France a tenté vainement de déstabiliser AHS par voie syndicale.

Déstabilisation par voie syndicale infructueuse

Lorsque AHS avait servi assignation et déposé une plainte contre Air France et SHS, ces dernières avaient subitement bénéficié du soutien des syndicalistes. Cela s’était aussi fait, il faut le dire, avec le truchement du SG du syndicat qui les regroupe. Seulement, au fil du temps, il a été découvert  que ce Secrétaire Général était agent à Air France. D’où la naissance de soupçons qui ont, logiquement, pesé sur lui et qui ont fini par ouvrir les yeux à ses camarades. Aujourd’hui, le débat se poursuit malgré le fait que, désormais, toutes les zones d’ombre dans cette affaire se sont davantage éclaircies... 
Mardi 13 Octobre 2015
Dakaractu




1.Posté par Kantioli le 13/10/2015 23:57
Voila une vérité de plus. Il me semblerait que AHS se batte seul contre tous, surtout avec les acquis qu'elle a déjà. Ahs ne baissez point les bras. Allez y a fond, qu'on ait quelque chose a nous sans les français derrière. C'est trop facile. Ne lachez rien du tout

2.Posté par Technicien le 14/10/2015 00:10
Je commence a y voir plus clair. Les problèmes de ahs qui revient d1coup devant les medias. Ils veulent liquider ahs avant d'aller a diass. Je crois bien que les agents de ahs qui sd plaignaient se sont bien fait manipulés. Tout cela ressemble a un film américain. Donc attention aux manipulateurs. Ahs doit aller a l'aéroport de Blaise Diagne. Elle a tout ce qu'il faut pour cela : au niveau du Handling comme de la maintenance en ligne.

3.Posté par Sébikotane le 14/10/2015 09:23
L'Aéroport est menacé aussi par l'usine de plomb GARVITA car l'autoroute à péage et le chemin de fer passe à quelque mètres de cette usine qui empoisonne les populations de Sébikotane, Dougar , Yam et Diamniadio. Ceux qui utiliseront ces deux moyens de transport, venant de l'AIBD ou allant vers Mbour vont inhaler le plomb. D'ailleurs les points de péage sont à 150 mètres de l'usine!
Les Indiens ont corrompu beaucoup de cadres sénégalais pour rester au Sénégal , près des habitations, de l'Hôpital des Enfants de Diamniadio et de ces infrastructures!!!!!!! Quel pays

4.Posté par Le Véridique le 14/10/2015 10:21
Ils useront de leurs subterfuges, AHS continuera son chemin vers le développement sous la conduite de son Administrateur Abdoulaye sylla.
Depuis la disparition d'Air Afrique, le secteur a souffert d'une absence de structure de maintenance en ligne locale. AHS vient de combler ce cap, mais Air France avec la complicité de SHS, ne veut l'accepter. Et c'est vraiment dommage que l'autorité de l'Aviation civile ANACIM les laisse faire dans l'illégalité.
Il appartient maintenant au personnel d'AHS de défendre leur outil de travail en ne suivant pas leurs délégués qui se laissent bernés par le secrétaire général du suttaaas.

5.Posté par Bambey le 14/10/2015 12:38
Ah je viens de comprendre que Alassane ndoye et consorts voudraient raquetter Mr Sylla.
Ils ne savaient pas khana que le mensonge et chantage sont Banis par Serigne Abdoulaye sylla.
Avec Sylla discipline respect et travail bien fait.
Le personnel de Ahs dans son ensemble compte organiser en urgence une assemblee generale pour reiterer sa loyaute et respect a l endroit de Mr Sylla;
mais aussi dissoudre le bureau du college des delegues pour chantage

6.Posté par Bambey le 14/10/2015 12:38
Ah je viens de comprendre que Alassane ndoye et consorts voudraient raquetter Mr Sylla.
Ils ne savaient pas khana que le mensonge et chantage sont Banis par Serigne Abdoulaye sylla.
Avec Sylla discipline respect et travail bien fait.
Le personnel de Ahs dans son ensemble compte organiser en urgence une assemblee generale pour reiterer sa loyaute et respect a l endroit de Mr Sylla;
mais aussi dissoudre le bureau du college des delegues pour chantage;

7.Posté par Moustapha DIOP le 14/10/2015 12:50
C’est une ironie de voir que la Maintenance en ligne est à l‘ordre du jour aussi bien à SHS qu’à Air France, deux sociétés de la place dont tout oppose et pourtant, trouvent soudainement le moyen de s’allier à travers un partenariat (SHS/Air France) qui n’a ni tête ni queue, aucune légitimité légale sur le plan international, ne répondant pas aux standards minimum requis pour assister en toute sécurité les compagnies aériennes.

Bien qu’étant autorisé (avec AHS) depuis plus d’une dizaine d’année à faire de l’assistance en escale aux compagnies aériennes desservant l’aéroport de Dakar Yoff, SHS n’a jamais voulu développer le volet Maintenance en ligne, allant jusqu’à brader le partenariat qui existait entre les deux sociétés autour d’un projet commun de Maintenance en Ligne appelé Senegal Line Maintenance.

Autorisé à faire uniquement de l’auto-assistance (sur ses propres aéronefs), Air France peu scrupuleuse, devant subvenir aux moyens financiers très coûteux leurs techniciens, n’a cessé de déroger aux limitations fixées par les Autorités de tutelles, s’octroyant au vu et au su de tous les acteurs du secteur aéronautique, une très grosse part du marché de la Line maintenance.

Conscient de ses privilèges comme société d’assistance en escale, désireuse de développer tous les aspects du domaine d’habilitation octroyé, souhaitant se conformer aux engagements pris envers les Autorités de tutelle, soucieux de développer une main d’œuvre locale à forte valeur ajoutée, des emplois valorisant et des services de premiers ordre pour une nation forte et stable, AHS a eu l’audace de mener à terme, au prix de lourd investissement supporté seul sous l’égide de son Administrateur, le développement de Maintenance en ligne, disposant ainsi de tous les agréments requis pour traiter plus de 95% des aéronefs en escale à l’aéroport de Dakar Yoff.

Les spécialistes du domaine savent que c’est suite à la volonté affiché par les Autorités de tutelle d’appliquer les textes réglementaires régissant la maintenance en Ligne (sous l’impulsion du projet initié par AHS), qu’est né l’intérêt suscité aujourd’hui par le tandem SHS/Air France, lesquels pour un intérêt commun d’ordre économique, financier et stratégique destiné uniquement à contrer le développement d’AHS), sont prêt à mettre de côté leurs intérêts divergeant à tout autres points de vue et à déroger aux textes réglementaires.

Il est important de constater et de préciser que ce partenariat est circonstanciel, contre nature, instable, et qu’il ne répond à aucun standard sur le plan réglementaire et ce, à tous les niveaux (organisationnel, Qualité et sûreté sécurité…), et échappe à tout contrôle, par conséquence, nous expose à tous les danger. Il est risqué tant pour ceux qui le permettent et l’autorise. Il l’est aussi pour les compagnies aériennes peu rigoureuses et scrupuleuses qui en usent, obnubilées par le profit, lesquelles sont souvent prêtes à faire fi des standards qui leurs sont applicables, lesquels précisent bien que toute maintenance en ligne devrait être réalisée par un Organisme de Maintenance Agréé habilité, car doté d’une organisation et des moyens au standard du pays d’immatriculation de l’aéronef .

Par conséquence, j’invite tous les détracteurs d’AHS à reconsidérer leur position, revoir leur politique et à encourager la démarche forte et méritante initiée par cette société aux intérêts purement locaux.

8.Posté par Eric Diop le 14/10/2015 12:57
Il est évident que le complot SHS/Air France est une farce. Dénudé de sens, répondant à aucune norme, Il n’aurait pas existé dans un pays d’Europe tel que la France ou au pays de l'oncle SAM.
Comment au Sénégal, pouvons-nous tolérer une telle arnaque ?

9.Posté par Isabelle Samb le 14/10/2015 13:01

Vous n’avez rien compris, la colonisation est encore d’actualité mais sous une autre forme que l’on pourrait appeler gentiment « Une Tutelle » cela, au moment où on nous parle à tout moment d’autonomie, d’indépendance, de plan Sénégal émergeant … Il est temps de se réveiller...

10.Posté par Issa Sar le 14/10/2015 13:07
Malheureusement, nous assistons passivement au sabotage de l’un des plus beaux et ambitieux projet de maintenance aéronautique depuis la fermeture d’Air Afrique. Pourtant, tout le monde sait que ce joyau est le fruit d’une expertise purement locale et d’intenses efforts déployés. Il devait être une fierté nationale, encouragée et supporté par l’ensemble des sénégalais.

11.Posté par Moctar Ly le 14/10/2015 13:16
Ce qui est incroyable dans cette affaire, c’est que l’ANACIM semble ignorer que l’exercice de l’activité de Maintenance en ligne est une affaire qui ne s’improvise pas. Elle suscite le déploiement d’importants moyens financiers et structurels permettant la mise en place d’une organisation, d’une logistique et de procédures standardisée et normés mis en œuvre suivant un timing (processus et délais) bien définis pour une gestion rigoureuse de l’activité au bénéfice de la sécurité des vols.

12.Posté par Ibrahima Ly le 14/10/2015 13:23
Etant donné la faiblesse des moyens dont dispose l’ANACIM pour veiller au stricte respect des exigences réglementaires régissant l’activité aéronautique, l’état devrait plus/d’avantage s’appuyer sur l’expertise du personnel d’AHS acquis notamment dans le cadre de tous les agréments obtenus.

13.Posté par Idrissa Tall le 14/10/2015 13:27

En grosse difficulté financière, dans une logique de réduction des coûts de Maintenance dont la masse salariale explosive de leurs techniciens stationnés à Dakar, Air France cherche à faire renaître de ses centres, un réseau France/Afrique obsolète, sous l’égide de quelques collaborateurs peu scrupuleux et soucieux des risques engendrés.

14.Posté par Le vertueux le 14/10/2015 13:31
Maintenant tout est clair dans la tête de tout le monde, AHS et SHS n'ont pas la même vision et les même intérêts relatifs à l'avenir de leurs différentes entreprises. Une concurrence déloyale peut vivre sur cette plateforme, mais ne fera pas long feu parce que seul la vérité finit par triomphé.
si aujourd'hui SHS et Air France veulent faire de AHS leur victime, j'espère que le personnel de AHS se mettra à travers ces deux ennemis pour les combattre frontalement.

15.Posté par Sébikotane le 14/10/2015 14:12
Il ya un autre danger qui guette l'AIBD: l'usine de plomb GRAVITA qui 'non seulement se trouve à proximité d'un hôpital des enfants , des champs et des habitations mais est ceinturée par l'autoroute à péage et le chemin de fer qui menent à l'AIBD et Mbour. Regardez bien les points de péage sont à 150 m de l'usine de plomb. Faut que les usagers soient informés du danger d'inhalation du poison

16.Posté par CITOYEN MODEL le 14/10/2015 14:54
Il est injuste et inconcevable que SHS se ligue avec Air France car Air france est une compagnie étrangère dans la tourmente. AHS a montré à la face du monde qu'elle est bien outillée, disposant de personnel qualifié et professionnel à assurer à elle seule ce service de la maintenance en ligne à l'AIBD. La problématique de l'emploi et du sous emploi est réglé au niveau de l'aéroport International LSS par AHS. Pourquoi toute cette concurrence déloyale et une haine affichée. Nous fustigeons l'attitude de l'aviation civile dans ce dossier. Nous ne comprenons pas jusqu'à présent pourquoi l'aviation civile a fermé les yeux sur ce deal contre les intérets du Sénégal. Il faut que les gens sachent que les dirigents de AHS ont eu le mérite de faire de AHS une première compagnie assurant la maintenance en ligne des aviation aux Sénégal. SQi la mémoire des sénégalais est bonne , en Juin 2015, AHS a été décernée (Price quality awards
the world organization of quality in civil aviation) le prix quality awards aux USA. Une première au Sénégal.
Nous demandons au Président de la République comme l'aviation civile n'a pas ses couilles dans son pantalon d'ordonner à Air France de se rabattre pour la maintenance de ses avions à la société titulaire de l'agrément AHS.
AHS, est la seule qui présente aux yeux des compagnies les critères requis pour prétendre à cette charge, du fait qu’elle dispose de l’agrément, du personnel qualifié et certifié, des équipements adéquats nouvelle génération pour ce travail. Ce Sénégal n'avancera jamais avec des syndicalistes qui ne défendent pas leur pays mais pour sauver son emploi se livre à l'exclavage. Honteux !

17.Posté par CITOYEN MODEL le 14/10/2015 14:57
A AHS, les employés sont bien payés et bien traités. Je dis tout le monde sans exception.
Pour le vérifier, aller du coté de SHS et vous verrez tout.

18.Posté par CITOYEN MODEL le 14/10/2015 15:02
Les dirigents de SHS méritent une pendaison car c'est de la haute trahison vis à vis de son pays.
Combattre une compagnie nationale au détriment de celle étrangère est une trahison. L'exclavage est aboli en Afrique mais il ya toujours des gens qui vendent leur peau pour des pécules ou pour sauvegarder leur emploi et leurs avantages.

19.Posté par CITOYEN MODEL le 14/10/2015 15:06
Vraiment, nous n'avons pas à gaspiller du temps de connexion qu'à attendre que les sanctions tombent sur l'aviation civile pour des scandales dont elle est la seule et l'unique responsable: la démolition du mur de l'aéroport et des villas de la cité tobago et le crash de l'aéronef.

20.Posté par LE VERIDIQUE le 14/10/2015 16:36
Délégués du personnel d'AHS, réveillez vous et ne vous laissez pas embarquer par le syndicat dans un bateau instable et dépourvu de moyens de secours.

21.Posté par Curieux le 15/10/2015 00:40
Curieux que les 18 commentaires précédents favorables à AHS soient comme ceux qu'on attribue aux répondeurs automatiques de l'APR dans les forums politiques. Est-ce à dire que leurs auteurs sont aux ordres de celle à qui l'on prête le projet de s'emparer de AHS ? Bizarre tout de même !

22.Posté par Twista le 15/10/2015 17:10
Merci curieux, des techniciens qualifiés grassement payés et qui n'apportent presentement quaedale à AHS a cause de la suspension de l'agrément EASA.
Je parlerai pas de ce fils de pute et escroc de sylla mais plutot de ces deux larbins de manutentionnaire qui courrent derriere lui au vu et au su de tous pour lui porter ses bagages à lui et à sa famille et qui ne font que dans le lèche cul, le maraboutage, le mensonge et j'en passe.
Continuez avec vos idées d'esclave et griot de sylla jusqu'à ce que la compagnie finisse à terre. Vivement reubeuss à cette team d'enculés

23.Posté par Républicain le 15/10/2015 19:56
De grâce laisser l'apr et son président tranquille.
Ne mêler pas Business et Politique. Wade, le PDS et Karim ont vraiment perdu le pouvoir. Nous connaissons toutes ces personnes de la galaxie de Karim Dieu sait qu'ils sont nombreux et puissants à LSS.
Que tout se fasse dans la loyauté.
Les intérêts du Sénégal seront préservés quelqu'en soit le prix.



Dans la même rubrique :