MAGAL DES 2 RAKKAS : Des milliers de fidèles prient pour un Sénégal meilleur

Comme chaque année, pour commémorer la prière de Cheikh Ahmadou Bamba devant les autorités coloniales (1895), la communauté Mouride était à Saint-Louis, hier...


MAGAL DES 2 RAKKAS : Des milliers de fidèles prient pour un Sénégal meilleur
Un Sénégal meilleur renvoie à une population épanouie. C’est ce qu’ont compris les fidèles en priant pour un pays prospère. La communauté Mouride célèbre, chaque année, la fameuse prière des "Deux Rakkas" faite par Serigne Touba Khadimou Rassoul le 5 septembre 1985, cause de son exil au Gabon pour 7 ans. Hier, des milliers de personnes ont ainsi convergé vers la vieille ville à l’occasion de la 40e édition du genre.
Toutefois, l’imam des "Deux Rakkas", Mame Mor Mbacké Abdou Mbacké, considère que l’événement n’est pas l’apanage de la seule communauté Mouride. Toutes les confréries se retrouvent dans l’acte posé par Serigne Touba devant le colonisateur il y a 122 ans de cela. Dans le contexte des attaques terroristes et le mélange de genres qui entoure une telle
psychose, ce dernier a tenu à mettre les points sur les «i».
Devant les autorités religieuses et politiques, il soutient que l’Islam était, est et restera une religion de paix. Il incite ainsi les fidèles, surtout les jeunes, à maintenir le flambeau tant prôné par le Prophète. Mais également à comprendre le sens du combat des guides religieux, dont le fondateur du Mouridisme.
Pour l’imam des Deux Rakkas, à la base, tout repose sur l’éducation. D’où l’invite faite aux parents de veiller à l’enseignement religieux pour éviter toute sorte de manipulation. Une brèche toute ouverte sur l’éradication de la mendicité. Il liste ainsi une panoplie d’écoles coraniques qui n’ont pas recours à ce phénomène. Et qui, pourtant, tiennent la barque des deux mains. A ses yeux, l’Etat devait encourager ces structures dans ce sens.
Mardi 6 Septembre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :