MAGAL DE TOUBA - La famille de Mboussobé se sent oubliée par l'État

La famille Mboussobé serait-elle oubliée par l'État du Sénégal ? La réponse est affirmative selon Serigne Abo Bousso Ibn Serigne Thierno Bousso, khalife de la famille Mboussobé.


MAGAL DE TOUBA - La famille de Mboussobé se sent oubliée par l'État
Le Chef religieux qui est formel à ce propos, interpelle directement le  Président de la République Macky Sall. Il dira avoir eu vent des nombreuses bonnes actions de ce dernier consenties à l'endroit des familles religieuses de Touba. ''Ce qui est salutaire '', martèle t-il. Toutefois, ajoute Serigne Abô Bousso '' la famille Mboussobé n'a jamais reçu d'émissaires de l'État et n'a jamais été soutenue lors des magals. Nous estimons qu'aucune famille religieuse au Sénégal ne mérite plus d'égard ou de respect que celle de Sokhna Mame Diarra Bousso et de Serigne Mboussobé. Nul ne peut parler de Touba sans faire allusion à Mboussobé pour ce qu'elle représente dans la confrérie Mouride et dans l'islam en général. Nous rappelons qu'elle est la famille maternelle de Cheikh Ahmadou Bamba et qu'elle s'est depuis Mathusalem investie à l'éducation et à la formation religieuse des musulmans.
Cette mission sacerdotale est remplie tous les jours dans la discrétion et avec une efficacité jusqu'à ce jour jamais altérée. ''

Serigne Abô Bousso qui rappelle le rôle prépondérant joué par Mboussobé dans la réussite du Grand Magal de Touba invitera les disciples de la famille à davantage faire du travail '' le moteur de leur existence '', avant de demander à la diaspora Mouride, qu'il vient de quitter, de rester soudée face à toute épreuve.
Mardi 31 Octobre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :