MACKY SALL A MALTE : "L'Afrique perd plus de 60 milliards d'Euros par an à cause des évasions fiscales"


Le président sénégalais Macky Sall a appelé jeudi aux multinationales de payer leur part d'impôts. Cet appel du président a été lancé au sommet avec les dirigeants de l'UE visant à lutter contre la pauvreté alimentaire et la migration de masse vers l'Europe.

Le président Macky Sall a également déclaré que les Africains devraient recevoir le juste prix pour leurs ressources naturelles. Il s'est adressé à la presse lors d'une conférence de presse marquant la fin du sommet UE-Afrique.

Face aux journalistes, Macky Sall a déclaré que les Africains avaient pris part au groupe G7 des grandes nations industrielles, le groupe G20 plus large qui comprend les économies émergentes, et les Nations Unies pour la lutte pour la justice.

"Nous avons également soulevé ici, en disant que non seulement il devrait y avoir de rémunération équitable (pour les métaux et autres matières premières) mais nous devons aussi de lutter contre l'évasion fiscale," souligne Macky Sall.
Avant d'ajouter : "Certaines multinationales opérant en Afrique essaient à travers différents mécanismes - les contrats qu'ils concluent avec les différents états - d'éviter de payer des impôts". Et Macky Sall de dire "il y avait aussi un flux frauduleuse de fonds en provenance d'Afrique."
Le président Sall a également blâmé la "mauvaise gouvernance et la corruption" dans certaines parties de l'Afrique mais aussi l'exacerbation de la pauvreté qui pousse des dizaines de milliers de personnes à quitter leur pays pour migrer en Europe.
Il a estimé que l'Afrique perdait 60 milliards d'euros de fraude fiscale multinationale et d'autres activités.
"Si nous devions combattre l'évasion fiscale, on doit rapatrier ces ressources, qui nous permettraient d'éviter d'avoir à faire appel à l'aide au développement et à rembourser nos dettes", a ajouté Sall.
Le sommet des 50 dirigeants de l'UE et de l'Afrique a accepté une hausse de 1,8 milliards d'euros (1,9 milliard $) plan d'action, qui permettra le financement de projets de développement visant à traiter les causes profondes de la migration illégale, de la pauvreté et des conflits à la gouvernance répressive et l'insécurité.
Vendredi 13 Novembre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :