M'BAYE N'DIAYE, MINISTRE D'ETAT : « Si le Pds n’avait pas voté Taxawu Dakar, on aurait gagné ces élections dans la capitale »

Intervenant, hier, sur la défaite enregistrée par la coalition au pouvoir dans la capitale à l’issue de l’élection du Haut conseil des collectivités territoriales (HCCT), Mbaye Ndiaye a révélé que « si le PDS n’avait pas voté la liste And Taxawu Dakar, Benno Bokk Yakaar aurait gagné les élections à Dakar».


M'BAYE N'DIAYE, MINISTRE D'ETAT : « Si le Pds n’avait pas voté Taxawu Dakar, on aurait gagné ces élections dans la capitale »
Au lendemain des élections du Haut conseil des collectivités territoriales qui ont été marquées, à Dakar, par la victoire de la liste «Taxawu Dakar» dirigée par Khalifa Sall, les réactions continuent de pleuvoir. Ainsi, l’ancien ministre de l’Intérieur a abordé, hier, les résultats enregistrés par Benno Bokk Yakaar à Dakar à l’issue de ces joutes.
Selon M'baye N'diaye, il faut faire une analyse très approfondie de ces résultats pour exiger progressivement la discipline de parti. Estimant que cette défaite est une pilule difficile à avaler, il pense tout de même que l’Alliance pour la République (APR) doit faire attention dans la culture de la recherche de partenaires. A l’en croire, si le Parti démocratique sénégalais (PDS) était du côté de la coalition au pouvoir, Khalifa Sall et Cie perdraient les élections.
«Le PDS a plus de 100 conseillers à Dakar et ils ont tous voté pour And Taxawu Dakar. Le PDS peut devenir, un jour, un vrai compagnon. Si le PDS n’avait pas voté pour Taxawu Dakar, ils ne pouvaient pas gagner les élections», a déclaré M'baye N'diaye qui a rejeté les accusations selon lesquelles ils ont procédé à des achats de conscience. Il considère ces accusations comme une stratégie de communication utilisée par l’édile de la capitale et ses partisans pour tympaniser le peuple.
A la question de savoir s’il veut voir Ousmane Tanor Dieng diriger cette nouvelle institution, le ministre d’Etat répond par l’affirmative en soutenant que ce dernier a toutes les compétences requises pour bénéficier de la confiance du Président de la République.
Interpellé sur la gouvernance de Macky Sall, M'baye N'diaye de rétorquer : «Sur ce plan, un Etat de droit, quand il se soumet au droit, on a tendance à considérer que ces acteurs sont des hommes ternes. C’est ce qui explique qu’aujourd’hui la bonne gouvernance qui est quand même un vocable conduit et managé par le Président Macky Sall sur tous les plans en mettant en place des institutions qui puissent permettre de veiller à la transparence. Et, c’est ça qui fait cette démocratie qui peut être considérée comme excessive.»
Poursuivant, il précise que «l’ex inspecteur des Impôts Ousmane Sonko est un homme qui n’a pas accepté de se soumettre au Droit. Aucunement dans le pays, quand un citoyen du Sénégal, dans une structure de l’Administration, est convoqué par une Commission de discipline, il y a eu l’assistance d’un avocat. Ousmane Sonko a amené une meute d’avocats pour juste faire du show.»
Mardi 6 Septembre 2016
Dakaractu




1.Posté par so le 06/09/2016 13:54
inutile d'envoyer des commentaires qui ne sortent plus pour ...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :