Lutte contre les menaces du terrorisme international : La coalition Benno Bokk Yakaar pour un dialogue patriotique inclusif de toutes les catégories socio-politiques


Lutte contre les menaces du terrorisme international : La coalition Benno Bokk Yakaar pour un dialogue patriotique inclusif de toutes les catégories socio-politiques
C’est parce que le terrorisme ignore les peuples et les frontières géographiques qu’une entente internationale s’impose. Pour l’avoir bien compris, la coalition Benno Bokk Yakaar en conférence de presse cet après-midi, a exprimé tout son souhait de voir l’ouverture d’un dialogue inclusif patriotique pour tenter de mettre notre pays à l’abri.
 
La coalition du Président Macky Sall ne souhaite pas que le terrorisme franchisse les frontières sénégalaises. Et pour ce faire, une entente parfaite s’impose entre religieux, politiques, société civiles, etc. C’est donc dans cette optique qu’au cours de la conférence de presse qu’ils (les leaders de BBY) ont organisée cet après-midi, ils en ont profité pour appeler les sénégalais de tout bord à une unité patriotique.
 
«Nous devons prendre conscience que notre pays n’est pas à l’abri des situations tragiques, telles que vécues par les populations de la zone soudano-sahélienne », avise-t-on du côté de la mouvance présidentielle. Ainsi, de l’avis de Ousmane Tanor Dieng, le terrorisme constitue aujourd’hui l’un des plus grands défis du 21ème siècle.
 
C’est pourquoi, consentira-il à plaider pour la construction d’une unité, d’un consensus pour un dialogue inclusif autour de la question de lutte contre le terrorisme. C’est dans ce sens d’ailleurs, qu’il s’inscrira dans la décision du président de la République, Macky Sall, interdisant tout port de voile intégral.
 
 «Nous indiquons de manière claire, nette et précise que nous soutenons la décision du président de la République sur l’interdiction du voile intégral. Parce qu’elle est juste et courageuse », a déclaré Ousmane Tanor Dieng qui a laissé ses pairs intervenir sur bien d’autres questions d’actualité touchant l’éducation, la sécurité, la situation de la Suneor, etc...  D’ailleurs concernant ce dernier cas, Robert Sagna a déclaré qu’une plainte sera déposée pour revoir les conditions dans lesquelles la Suneor a été cédée.
 
Jeudi 19 Novembre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :