Lutte contre le virus ébola 57 personnes appréhendées et refoulées à la frontière avec la guinée


Lutte contre le virus ébola 57 personnes appréhendées et refoulées à la frontière avec la guinée
Grâce à des patrouilles mixtes travaillant en étroite collaboration avec les chefs de villages des localités concernées, 57 personnes qui avaient pris des voies détournées ont été appréhendées et refoulées à la frontière avec La Guinée.
 
Le ministre de l’Intérieur a effectué une visite à la zone frontalière avec La Guinée. La première étape a été la rencontre avec le Khalife général de Médina Gounass, Amadou Tidiane Bâ. Sur place, des prières ont été formulées pour que le virus Ebola soit bouté hors du territoire national. Abdoulaye Daouda Diallo avait à ses côtés le ministre de l’Environnement, Abdoulaye Baldé, et le chef d’état- major de la gendarmerie.
 
À hauteur de la frontière Linkéring-kalifourou, à 146 km de Tambacounda, tout est calme. De Médina Gounass jusqu’à la frontière guinéenne, point de véhicule en par- tance ou en provenance de Tambacounda, quelques rares vélos transportent des personnes qui s’occupent de leurs champs. Koulountou est le dernier poste de garde des soldats de la faune du Parc national du Niokolo-Koba. Ils sont dotés de gants.
 
A côté, il y a des bassines d’eau et des produits détergents pour se laver les mains. Cap sur le poste de contrôle. Cet espace qui grouillait de travailleurs est à présent bloqué. Simplement, parce que nous sommes à 3 km de La Guinée.
 
Les problèmes de traversée des frontières sont relatés par le chef du poste de sécurité de Kalifourou, l’adjudant-chef Thiayacine Fall. Selon lui, 57 personnes qui avaient pris des voies détournées ont été appréhendées et refoulées.
 
Sept points de passage sont déjà identifiés entre Arkan et Salmaye. Dans le Dialadian, 14 pistes sont ainsi empruntées par ceux qui veulent contourner la frontière. Car, de Diandian à la Rn6, il y a 80 km qui donnent sur l’axe Aréyé-Kabindou-Diaobé.
 
Sur place, deux Sierra-Léonais étaient en train d’être éconduits par les éléments de Diandian vers les frontières. Les forces de sécurité présentes ont salué l’apport et la venue des forces armées.
 
C’est le début des patrouilles mixtes dont les premiers résultats sont concluants. Les chefs de villages des localités concernées sont impliqués dans la mise en œuvre des patrouilles mixtes.
 
Les résultats sont probants avec cette approche participative. C’est le cas à Linkéring où les populations ont intercepté un enseignant guinéen et deux Sierra-Léonais et les ont remis à la sécurité qui les a refoulés. Les populations sont donc bien sensibilisées sur les mesures de prévention.
Le soleil
Vendredi 5 Septembre 2014
Dakaractu




1.Posté par demta le 05/09/2014 16:18
mais bon sang ils peuvent pas nous laisser tranquil!!! ca craint du boudin

2.Posté par lM. DIARRA le 05/09/2014 22:50
EBOLA risque d'entrer à Bakel par le Mali car ces guinéens s'infiltrent à Bakel par la frontière avec Kayes!

3.Posté par Atpico le 06/09/2014 13:21
Ah que c'est beau cet appel à la délation de l'étranger péntrant sur le sol de la patrie conçue par le colon ! , et pourquoi pas appeler au pogrom, comme si tout étranger était atteint du virus Ebola. N'allons pas nous étonner, et encore moins nous indigner de voir tous les africains, y compris les sénégalais, être dénoncés, poursuivis voire assassinés, au Maroc , en Europe ou aux USA, comme" étrangers", forcément porteurs de la maladie et venus dans ces pays transmettre la maladie "à nos fils et nos compagnes !" On dit souvent, surtout après Kant, "ne fais pas aux autres ce que tu ne supporterai pas que l'on te fasse". Soigner les gens atteint par le Virus, sans distiction de nationalité, avec l'hydratation, avec la transfusion sanguine, avec la vitamine C etd D, et prendre les précautions pour ne pas l'attraper en appliquant les mesures d'hygiènes et en portant des gants et des masques quand on touche ou qu'on nettoie quelqu'un qui est ou a été malade voilà ce que devrait appeler à faire les autorités et la presse à Djourbel et partout ailleurs au lieu d'entretenir la psychose et de favoriser la chasse à l'étranger !



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016