Lutte contre le terrorisme : Un Nigérian présumé recruteur de Boko Haram arrêté au Point-E


Lutte contre le terrorisme : Un Nigérian présumé recruteur de Boko Haram arrêté au Point-E
Deux ressortissants marocains, présumés terroristes ont été arrêtés le 29 Mars dernier à l’Aéroport de Dakar. Mais selon un communiqué de la Police nationale, en plus des deux ressortissants du royaume Chérifien, un Nigérian a été aussi alpagué.
Il a été arrêté aux environs de 14 heures 42 minutes par le Commissaire Daouda BODIAN, Chef du Commissariat d’Arrondissement du Point-E et ses hommes. Il était connu des services de renseignement de son pays pour terrorisme. Ce dernier selon la même source, ancien étudiant en informatique au Nigéria, sans emploi, domicilié aux Parcelles Assainies sans autres précisions,  a été arrêté dès sa sortie de l’Ambassade du Nigéria à Fann par les éléments de la brigade de recherches dudit commissariat.
«  En provenance de la Mauritanie où il a séjourné des mois, le suspect serait à Dakar dans le seul but de recruter des terroristes pour le compte de Boko Haram », lit-on sur la note qui indique aussi que le Chef du BCN-INTERPOL a été sollicité pour des vérifications auprès de son homologue nigérian.
Outre ce Nigérian,  les éléments de la Direction de la Police de l’Air et des Frontières (DPAF) ont appréhendé à l’Aéroport Léopold Sédar SENGHOR de Dakar deux ressortissants marocains supposés liés à l’Etat Islamique.  En provenance de Turquie dans un camp de réfugiés recueillant en majorité des Syriens, les deux ressortissants marocains ont déclaré avoir jeté leur dévolu sur notre pays, en raison du calme, de la tranquillité et de sa proximité avec le leur, le Maroc, selon le bureau des relations publiques de la Police.
Ils ont déclaré qu’ils se sont identifiés en Turquie comme étant des ressortissants syriens.  Les mis en cause ont réfuté toute appartenance à un groupe terroriste, toute fréquentation de zone de combats, notamment la Syrie et l’Irak, tout entrainement physique ou au maniement des armes.
 Le Procureur de la République a été avisé et les enquêtes se poursuivent, conclut la source.

Mardi 11 Avril 2017
Dakar actu




Dans la même rubrique :