Litige foncier dans les communes de Dodel et de Démette : Les investisseurs marocains montent au créneau et apportent des précisions


Le Directeur Business Développent d’Afri Partners, Mehdi Zemmama, a tenu un point de presse pour rappeler que ce projet a été bien étudié par les pouvoirs publics sénégalais, notamment le président Macky Sall, les autorités du commandement territorial du delta et de la vallée du fleuve Sénégal, les autorités municipales de Dodel et de Démette. Dans son argumentaire, il est largement revenu sur toutes les actions et les démarches qu’ils ont entreprises au moment opportun pour disposer légalement de ce terrain à usage agricole.
Il a tenu à préciser que les responsables d’Afri Partners ont respecté scrupuleusement toutes les procédures en vigueur au Sénégal pour bénéficier de l’attribution légale de ces 10.000 ha de terres cultivables, que le conseil municipal de Dodel, en étroite collaboration avec celui de Démette, dans le cadre de l’intercommunalité, a régulièrement affectées à cette société marocaine qui appartient au Groupe Sefrioui, présent dans 15 pays à travers plusieurs activités.
 
Le dit terrain situé dans la zone du Walo, est limité à l’est entre Ballérou et Poury, à l’ouest, entre Pathé Gallo et Marda Walo, au sud, entre Marda Walo et Ballérou et au nord, entre Pathé Gallo et Ndormboss.
Selon M.Mehdi, ce  groupe d’investisseurs marocains, entame une nouvelle étape dans sa stratégie de développement en Afrique Subsaharienne, notamment au Sénégal, avec la diversification dans le secteur agro-industriel. Parlant du projet de Dodel, il a souligné « qu’il est prévu un investissement global de 75 milliards Cfa, qui permettra d’aménager ces 10.000 ha, en vue de produire chaque année, 115.000 tonnes de paddy. Dans le cadre de la mise en œuvre de ce programme de développement agricole, il sera question également d’installer dans la zone, des stations de pompage, de construire une grande usine de transformation du paddy, d’allouer aux populations de Dodel et de Démett un appui financier de 2 milliards Cfa, de créer plus de 1000 emplois ».
Dans un document remis à la presse, il a précisé que ces partenaires marocains s’engagent à aider les populations de Dodel et de Démett à se fixer définitivement dans leur terroir, où elles auront l’opportunité de collaborer étroitement avec ce projet agro-industriel, en vue de gagner honnêtement leur vie, à la sueur de leur front. Un programme de développement agricole de grande envergure, qui leur permettra de lutter efficacement contre l’exode rural et l’émigration clandestine. Ce qui leur permettra, a-t-il ajouté, de contribuer à l’atteinte des objectifs de l’autosuffisance en riz.
Vendredi 7 Juillet 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :