Liste de la commune spéciale de Touba- Abdou Lahad Kâ confirmé tête de file, Me Madické Niang maintenu, exit Me Abdoulaye Babou.


Liste de la commune spéciale de Touba- Abdou Lahad Kâ confirmé tête de file, Me Madické Niang maintenu, exit Me Abdoulaye Babou.
D’autres détails sur la liste communale de Touba… Il est avéré, aux termes des investigations menées par Dakaractu que c’est le Président Abdou Lahad Kâ, qui en plus de diriger la liste départementale de Benno Bokk Yaakar, a été choisi pour être la tête de liste de la commune spéciale de Touba. Il est aussi sûr que le nombre des conseillers est passé de 75 à 100, tous des hommes.
 
L’une des trois  nouvelles découvertes : c’est le maintien dans l’équipe de Me Madické Niang malgré son taux très élevé d’absentéisme. En fait, jamais le leader libéral ne s’est présenté à une réunion durant toute la durée de son mandat de conseiller rural. Me Abdoulaye Babou, aussi absentéiste que son collègue avocat, n’a pas eu la même chance. En effet, l’ex-progressiste et leader du parti politique dénommé Alal, a été défénestré, tout bonnement. Cependant, nous croyons savoir que Madické Niang doit son maintien essentiellement à sa proximité d’avec les religieux. 
 
Relativement à la distribution des sièges de manière générale, des sources révèlent que tout a été fait conformément aux instructions du Khalife Général relayées par Serigne Sidi Abdou Lahad M'backé, ainsi qui suit : les Khalifes de Touba ont eu droit chacun à 3 sièges, les Khalifes des Grands Cheikhs se sont retrouvés avec un siège chacun, de même que les corps de métier et les organisations professionnelles etc… Les mêmes sources confient que les 100 conseillers seront considérés comme appartenant à la coalition Présidentielle. Ce qui confère une certaine avance à BBY dans la course aux sièges vers le conseil départemental...
Jeudi 1 Mai 2014




1.Posté par BABA le 01/05/2014 17:09
SOUVERNIR: Quand Jules Diop le Conseiller de Macky insultait Touba

Un Khalife si proche des délices, des grands bandits et de l’argent sale.
Par Souleymane Jules Diop ? Chaupin ?

Depuis son accession à la tête de la communauté mouride, Serigne Bara se distingue par des positions, des actions, des décisions, des démarches qui ne font plus aucun doute sur ce qui l’anime réellement.
L’attrait de ce Khalife pour les délices de ce bas monde n’échappe plus à personne, même à ses talibés les plus aveugles. Son penchant politique non plus.
D’abord les relations du Khalife avec la gent féminine. Bon nombre de témoins ou d’observateurs ont noté que le Khalife fait preuve de plus de retenue que ses talibés face à nos belles sénégalaises. Il serait d’ailleurs marié à 11 femmes, bien plus selon certaines sources, l’une des dernières étant juste venu solliciter les prières du Khalife pour trouver un mari. La Khalife lui a alors « Djébeul bopam », peut-être pour remplacer celle qu’il a répudiée, cette fameuse responsable PDS à la peau bien dépigmentée et qui s’était fendue d’une interview dans l’hebdomadaire « Week-end ». Le Khalife a alors rajouté une nouvelle talibé inconnue à son tableau de chasse.
Le Khalife a également démontré qu’il n’a pas plus de sagesse et sang froid que ses talibés si l’on se souvient de la gifle administrée à un journaliste par le Khalife lui-même. Il a visiblement la même allergie que son fameux talibé franc-maçon du palais face aux journalistes indépendants.
La Khalife n’est pas moins politicien que bon nombre de ces talibés prédateurs du landerneau politique qui viennent solliciter ses fameuses prières qui font office de piston, de recommandation, de caution, de promotion politique, et quelque soit le casier judiciaire de ces talibés spéciaux, les casseroles qu’ils ont trainées jusqu’à Touba, les objectifs criminels qui les animent. Ces fameuses prières sont dégainées encore plus vite lorsqu’il s’agit de malfrats de la mouvance wadienne ou qui veulent rejoindre cette mouvance à laquelle le Khalife ne cache plus son appartenance.
D’ailleurs le Khalife a déjà adopté les mêmes pratiques anti-démocratiques que son talibé de président en tripatouillant les règles électorales, et opérant un coup de force lorsqu’il le faut. Nous l’avons constaté aux locales lorsque le Khalife impose sa liste unique. Résultat, son procédé provoque un taux d’abstention jamais égalé de plus de 80 % en signe de rejet de ses choix politiques. Le Khalife démontre également le manque de respect qu’il a pour la loi et les institutions en imposant son fils à une fonction normalement élective, montrant ainsi la voie à son talibé franc-maçon

Les relations du Khalife vis-à-vis de l’argent et des biens précieux sont bien plus spectaculaires. Il semble y être attaché bien plus que ne le sont ses talibés, et quelque soit la provenance licite ou illicite de ces fortunes étalées à ses pieds.
- Après le décès de Serigne Saliou, nous avons vu Serigne Bara inaugurer son accession au Khalifat par des « Diakhals » aussi somptueux que d’origine douteuse comme ce fameux Diakhal de 150 millions dont la provenance illicite n’échappe à personne car provenant d’un simple fonctionnaire à qui personne ne connaît une fortune légalement acquise.
- Nous avons tous vu, lu ou entendu le Khalife recevoir en grandes pompes des cadeaux luxueux provenant de prédateurs confirmés tels que Abdoulaye Wade, Mbaye Jacques Diop, Karim Wade, Adama Sall, et tant d’autres vautours qui pratiquement tous recherchent auprès de ce Khalife bien spécial couverture ou caution à des actes politiciens ou de gangstérisme. La nature de ces cadeaux est révélatrice des goûts du Khalife, et de l’opinion que ces bienfaiteurs s’en font sur ce Khalife qui n’est aucunement détaché des délices et matériels de ce bas monde. Ces donateurs ne viennent pas avec des cadeaux qui ont une valeur spirituelle mais avec tantôt des bolides : une limousine américaine, une limousine 4×4, des 4×4 Touareg, une 4×4 Lexus – tantôt avec des hectares de terre détournées du domaine national – tantôt avec de très grosses enveloppes d’argent sale, mais vraiment très sale.
Face à toutes ces richesses matérielles et pécuniaires, le Khalife n’a jamais donné l’impression de se questionner ou de s’embarrasser de leur origine dont l’illicéité ne fait de doute pour personne, surtout compte tenu des profils ou des casiers judiciaires de ces bienfaiteurs du moment qui repartent tous sans exception avec onctions, cautions, soutiens, recommandations, enrobés sous forme de prières pour la consommation publique.
Les rapports du Khalife avec les grands bandits, les voleurs, les franc-maçons, méritent aussi d’être relevés. Même dans ses rapports ou dans le choix de ses hommes, nous constatons que le Khalife s’accommode très facilement de la présence des plus grands malfrats de ce pays, ou prend le soin de choisir ses collaborateurs ou représentants parmi ceux-là.
Tous les grands bandits de l’alternance (voleurs, assassins, trafiquants de drogue, traîtres, transhumants, etc.…..) ont fait de Touba et du domicile du Khalife un point de convergence pour s’offrir ces fameuses prières complices du Khalife moyennant une part d’un butin mal acquis. Même Pierre Aïm, un prédateur qui figure sur la liste rouge de bon nombre de pays, avec qui aucun homme respectable n’oserait s’afficher, venu se réfugier au Sénégal sous le régime d’un des plus grand voleurs d’Afrique, voire du monde, s’est lui aussi offert des pauses photos et les fameuses prières de Serigne Bara parce que sous le coup d’accusations de détournements et de fraudes douanières. Serigne Bara n’ignore pas comme tous les sénégalais que ce même Pierre Aïm est très loin d’être à ses premiers crimes, comme entre autres ces fameux 7 milliards de Taiwan détournés par Pierre Aïm et le talibé franc-maçon, le pseudo mouride le plus cleptomane et le plus mythomane que le Sénégal n’ait jamais connu.
Dans le choix de ses hommes, Serigne Bara s’est par exemple offert comme Responsable de sa Cellule de Communication un minable politicien du PDS, un opportuniste, un menteur et un prédateur confirmé de la trempe de Mamadou Seye, un vulgaire politicien qui a prostitué l’organe public qu’est Le Soleil
Nous avons constaté tout dernièrement que Serigne Bara s’est choisi Mbackiyou Faye, et tout le monde a compris pour quoi, comme représentant des mourides dans la région de Dakar, un super voleur et minable transhuman, dénué de toutes morale, connu pour être l’exécutant de Abdoulaye Wade, de Pape Diop et dit-on d’un lobby mouride dont le chef a vite fait de se dévoiler. Ce Mbackiyou Faye vient de se distinguer par le détournement de plus de 75 à 100 milliards en foncier, un scandale qui continue de faire parler de lui. La décision du Serigne Bara d’en faire le représentant des mourides à Dakar n’est qu’une forme de protection et de caution à un super vautour afin de sécuriser cette manne financière volée à laquelle le Khalife a indubitablement une grosse part. Cela démontre le manque de retenue du Khalife face à l’argent, quelque soit ce qu’en penseront les talibés dont il semble n’avoir cure lorsque les délices et intérêts qu’il chérit tant sont en jeu. Cette opération de détournement et de bradage de fonciers appartenant aux pauvres sénégalais à laquelle le Khalife démontre qu’il est un des instigateurs et bénéficiaires est digne des plus grands malfrats et sans vergogne aucune, surtout lorsqu’ils y enturbannés en plus de cela. Les talibés ne doivent pas faire semblant d’ignorer le pourquoi de ce choix du Khalife sur Mbackiyou Faye qui n’est qu’une preuve de plus. Voilà un Khalife qui n’hésite pas à construire une mosquée avec de l’argent volé au vu et au su de tout le monde.
Quelque soit ce qu’en pensent ses talibés ou fidèles, dont les moins aveugles se démarquent ou retournent aux véritables enseignements de Cheikh Ahmadou Bamba qui sont totalement à l’opposé des manigances auxquelles l’on assiste de nos jours, le danger que représente ce Khalife pour le Sénégal ne fait aucun doute, un danger à la hauteur de celui de son ignoble complice franc-maçon logé au palais. Malheureusement il y’a encore trop de talibés suffisamment écervelés pour ne pas voir ce qui est limpide, comme il y’en a autant encore plus aveugles et abrutis pour ne pas voir le satanisme de dangereux comédiens tels que ce Bethio Thioune ou ce Modou Kara.
Il suffit à tous ces talibés, de se demander pourquoi est-ce qu’ils n’ont jamais entendu dans la bouche de ce Khalife, ou de celle des autres soi-disant guides religieux, des prêches contre le vol, contre la drogue, contre le mensonge, contre les détournements de deniers publics, contre le gaspillage, bref contre tout ce qui a fait leur fortune aujourd’hui.

SOULEYMANE JULES DIOP
aka “MARVEL ‘’
marvel@hotmail.fr

2.Posté par Lamine le 01/05/2014 18:11
Babou, casse-toi !



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016