Ligue des champions : Monaco l’a fait !


Ligue des champions : Monaco l’a fait !
Comme il y a deux ans, l’ASM s’invite en quart de finale de la Ligue des champions aux dépens d’un géant de Premier League. Après Arsenal, c’est Manchester City qui a subi la loi du club de la Principauté, au terme d’une double confrontation riche en émotions et en rebondissements. Défaits trois semaines plus tôt en Angleterre après avoir frôlé l’exploit (5-3), les Monégasques ont su rattraper leur retard ce mercredi soir à Louis-II en s’imposant à leur tour par deux buts d’écart (3-1). Non sans avoir un temps laissé échapper leur billet pour les quarts…
Renverser la vapeur dans de telles proportions et dans l’histoire des confrontations franco-anglaises des Coupes d’Europe, par trois fois le football tricolore l’avait vécu à ses dépens – en 1961 quand Sheffield avait éliminé Lyon en Coupe des Villes de Foire, en 1991 quand Liverpool s’était joué d’Auxerre et, plus récemment, en 2014 quand le PSG s’était retrouvé piégé par Chelsea. Monaco a vaincu le signe indien en frappant tôt dans ce match. Par son inévitable pépite Kylian Mbappé, lequel profitait d’un service de Bernardo Silva consécutif à un bon débordement de Benjamin Mendy pour ouvrir la marque d’entrée (1-0, 8e). 
Et Bakayoko a surgi...
Le doute ainsi instillé dans l’esprit des Citizens et d’un Pep Guardiola qui pour l’occasion fêtait sa 100e sur un banc estampillé UEFA, les hommes de Leonardo Jardim poursuivaient leur entreprise de pilonnage et parvenaient au break avant même la demi-heure de jeu. Bien décalé par Thomas Lemar, Benjamin Mendy perçait une fois encore sur son flanc gauche avant de servir à hauteur du point de penalty un Fabinho efficace à cette distance, comme à son habitude (2-0, 29e). Les Skyblues, dépassés dans tous les secteurs, terminaient ce premier acte KO-debout, sans réaction.
Au retour des vestiaires cependant, la révolte britannique ne se faisait plus attendre. Agüero manquait d’exploiter les rushs de Sterling et Sané dans la zone de vérité, puis butait sur un Subasic inspiré peu après l’heure de jeu (65e). Le portier du Rocher ne pouvait rien en revanche sur cette reprise victorieuse de Sané consécutive à un tir placé de Sterling (2-1, 71e). A cet instant, la qualification pour les quarts changeait à nouveau de camp, mais pas pour longtemps puisque sur l’une de leurs rares incursions dans la surface adverse en seconde période, Tiémoué Bakayoko rendait justice à de pugnaces Monégasques. D’une tête ajustée à la retombée d’un coup franc de Thomas Lemar, ce dernier offrait le précieux sésame à l’ASM (3-1, 79e). Pour la deuxième fois en trois ans, Monaco peut se targuer de compter parmi le gratin du football européen. Tout sauf un hasard.
Mercredi 15 Mars 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :