Ligue des Champions : Le Paris Saint-Germain s’est donc de nouveau arrêté en quart de finale

Battu 1-0 par Manchester City après le 2-2 de l’aller, le PSG quitte de nouveau la Ligue des champions au stade des quarts de finale. Avec beaucoup de regrets, même si les Parisiens ne méritaient certainement pas beaucoup plus


Ligue des Champions : Le Paris Saint-Germain s’est donc de nouveau arrêté en quart de finale
Une bien mauvaise habitude. Pour la quatrième année consécutive, l’ambitieux Paris Saint-Germain s’est donc de nouveau arrêté en quarts de finale de la Ligue des champions. Tenu en échec par Manchester City il y six jours à Paris (2-2), le club de la capitale a été incapable d’inverser la tendance à l’Etihad Stadium, s’inclinant logiquement après une nouvelle performance bien en dessous de ses standards (1-0). Et Kevin De Bruyne, auteur de l’unique but du match à un quart d’heure du terme, a montré qu’il n’avait rien à envier à Angel Di Maria, transparent à l’aller comme au retour. Mais il fut loin, très loin d’être le seul.
Laurent Blanc avait pourtant décidé d’innover, un peu comme lors des quarts de finale de l’Euro 2012 avec Gregory Van Der Wiel dans le rôle de Mathieu Debuchy, en lançant un 3-5-2 qui n’aura pas du tout convaincu et même pas tenu 45 minutes, la blessure de Thiago Motta juste avant la pause obligeant l’entraîneur des champions de France à faire rentrer Lucas et à repasser dans un 4-3-3 plus habituel.
Et tout avait (presque) débuté comme lors du match aller: une domination d’entrée de Citizens visiblement beaucoup plus en jambes avant un penalty non transformé par l’équipe locale. Sauf que, contrairement à Joe Hart mercredi dernier au Parc des Princes face à Zlatan Ibrahimovic, Kevin Trapp, qui aurait pu être expulsé et s’en est sorti avec un simple avertissement, voyait Sergio Aguëro manquer sa tentative, qui filait à droite du but parisien (30e). Le lutin argentin aurait d’ailleurs pu ouvrir le score quelques minutes auparavant sur l’autre grosse opportunité mancunienne de ce premier acte, une frappe vicieuse, là aussi à côté (24e), dans la foulée de son premier tir, facilement capté par le portier allemand.
Trop timides
Très, trop timides, les joueurs de la capitale ne se seront eux procurés qu’une seule occasion en première période: un violent coup franc d’Ibrahimovic (17e), claqué par Hart en corner, et puis c’est tout. Dès la reprise, le Suédois mettait pour la deuxième fois le gardien anglais à contribution, toujours sur coup franc, pour le même résultat final (48e). Et si Serge Aurier, à l'origine du penalty, commettait une énième erreur de relance avant de céder sa place à un revenant, Javier Pastore (61e), les Rouge et Bleu paraissaient plus dans le coup, à l’image d’un Adrien Rabiot omniprésent, alors que l’arbitre refusait logiquement un but à Lucas pour une position de hors-jeu de Maxwell (53e).
Les visiteurs insistaient et manquaient même d’ouvrir le score sur une tête de Thiago Silva à la réception d’un corner de Lucas, mais Hart était encore à la parade (64e). Les Citizens, eux, attendaient leur heure. Et elle vint quelques instants plus tard quand, à l’issue d’un cafouillage, De Bruyne ajustait Trapp à l’entrée de la surface, du droit (1-0, 76e). Agüero ratait dans la foulée le 2-0, et Cavani avait bien l’occasion d’égaliser en contre mais perdait son face à face avec l’impérial dernier rempart anglais (80e), avant un but, là encore hors-jeu, de Zlatan et également invalidé (85e). Ce n’était pas leur jour. Encore une fois… 
Mardi 12 Avril 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :