Ligue des Champions : Le Paris Saint-Germain peut se mordre les doigts

A l’issue de la 4e journée de la phase de groupes, Le Real Madrid et Manchester City sont les deux premières équipes qualifiées pour les 8e de finale de la phase de groupes. Le Real a battu le PSG dans la poule A (1-0) alors que City a dominé Séville en Espagne (3-1) dans le groupe D.


Deux semaines après le nul (0-0) au Parc des Princes, le PSG s’est incliné en Espagne. Le Real Madrid a certainement profité d’une bourde du gardien parisien, l’allemand Kevin Trapp, et de son placement hasardeux. Alors que les Parisiens dominaient au stade Santiago-Bernabeu, Trapp a mal jugé la trajectoire bombée d'une frappe contrée en première période. Sorti à la rencontre de Nacho sur la droite de sa surface, il a permis au défenseur madrilène de marquer d'une volée chanceuse à angle fermé qui a fini dans le petit filet (35e). Arrivé au PSG cet été pour jouer les sauveurs lors des grands examens européens, Trapp risque de traîner un bon moment cette erreur…

Qu'en pense Sirigu ?

L’Italien Salvatore Sirigu qui était sur le banc des remplaçants parisiens et que l’on trouvait trop friable dans les grands rendez-vous doit se poser des questions. La bévue de Trapp n'est pas sans conséquence: le Real étant leader du groupe A et déjà qualifié grâce à cette victoire, voici le PSG contraint d'espérer un faux-pas des Madrilènes sur les deux dernières journées pour essayer leur ravir la première place du groupe, synonyme de tirage a priori plus abordable pour les huitièmes de finale.

Dans le cas contraire, il faudra affronter un grand d'Europe dès le début de la phase à élimination directe. Cette rencontre constituait un test pour le Paris des Qataris, dont l'ambition ultime est de soulever un jour la Ligue des champions. La maladresse des attaquants parisiens a gâché la soirée et constitue un gros point d'interrogation pour la suite.


Les autres rencontres de la soirée

Groupe A
Shakhtar Donetsk (UKR) - Malmö (SWE) 4-0


Le Shakhtar s'est relancé et peut rêver d'un strapontin en Europa League. Les deux premières places sont promises au Real et au PSG. Malmö n'a toutefois pas dit son dernier mot. Mais le plus dur commence pour le Shakhtar et Malmö, qui vont désormais devoir chacun se frotter aux deux cadors de la poule pour obtenir le précieux sésame.

Groupe B
Manchester United (ENG) - CSKA Moscou (RUS) 1-0 


C'est le vétéran Wayne Rooney, très critiqué ces derniers temps, qui a débloqué la situation en fin de rencontre (79e). Les Red Devils, qui restaient sur 4 matches sans succès toutes compétitions confondues, sont un peu plus rassurés sur leur avenir européen et sont les nouveaux leaders du groupe.

PSV Eindhoven (NED) - Wolfsburg (GER): 2-0

Le PSV reste en vie et profite des déboires à Old Trafford du CSKA pour s'emparer de la précieuse 2e position à une petite longueur de Manchester United.

Groupe C
Astana (KAZ) - Atletico Madrid (ESP): 0-0 


L'Atletico n'a pas forcé son talent chez la lanterne rouge du groupe. Le long voyage au Kazakhstan n'a pas souri aux hommes de Diego Simeone, pourtant larges vainqueurs à l'aller (4-0). Plus de peur que de mal toutefois au classement pour le finaliste de 2014 grâce à la défaite de Galatasaray à Lisbonne.

Benfica (POR) - Galatasaray (TUR) 2-1

Le club portugais a sans doute mis une main sur la qualification. 5e en championnat, Benfica se rattrape allègrement en C1.

Groupe D
Mönchengladbach (GER) - Juventus (ITA) 1-1


La Juve, vice-championne d'Europe, devrait bientôt composter son billet pour les 8e de finale. Les Italiens ont fait l'essentiel et se donnent un peu d'oxygène après un début de saison très mitigé.

Séville FC (ESP) - Manchester City (ENG) 1-3

City a plié l'affaire au bout de 11 minutes grâce à Sterling et Fernandinho. L’Ivoirien Wilfried Bony a terminé le travail.
Mercredi 4 Novembre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :