Ligue 1 - Un match renversant, un duel d'entraîneurs, mais ce nul n'arrange ni l'OM, ni l'ASSE...


Ligue 1 - Un match renversant, un duel d'entraîneurs, mais ce nul n'arrange ni l'OM, ni l'ASSE...

Dans un match renversant, Saint-Etienne et Marseille ont partagé les points (2-2), lors de la dernière rencontre de la 26e journée de L1. Grâce à un coaching gagnant de Marcelo Bielsa et un doublé de Michy Batshuayi, l'OM avait pourtant repris l'avantage avant de voir Mevlüt Erding égaliser à la 90e. Les Phocéens se retrouvent à la troisième place, à quatre points de l'OL et deux du PSG.
Une seconde période de folie, deux entraîneurs qui se répondent coup pour coup mais, à l'arrivée, un partage des points qui ne fait le bonheur de personne. Saint-Etienne et Marseille n'ont pas pu se départager dimanche soir à Geoffroy-Guichard (2-2), lors de la 26e journée de Ligue 1. Mené sur un penalty de Max-Alain Gradel (54e), l'OM nourrira probablement plus de regrets après avoir renversé la situation grâce à un doublé de Michy Batshuayi (64e, 67e). Car Mevlut Erding est venu égaliser pour les Verts dans le temps additionnel (90e+1).
Et priver l'OM d'un succès capital pour rester accroché à l'OL et au PSG, tous deux vainqueurs ce week-end. Marseille est désormais troisième à quatre points des Lyonnais, et deux des Parisiens. Saint-Etienne peut, de son côté, se réjouir d'avoir arraché le nul, mais il n'a pas réalisé une bonne opération pour autant en abandonnant sa quatrième place à Monaco. L'ASSE est 5e, à un point de l'ASM.
Dans ce match, les entraîneurs ont joué un rôle majeur. Et Marcelo Bielsa semblait avoir fait la différence. Voyant son équipe en difficulté, puis menée sur un penalty provoqué par Romain Hamouma et transformé par Max-Alain Gradel (1-0, 54e s.p.), le coach de l'OM a tenté un véritable coup de poker en procédant à ses trois changements d'un coup. Notamment en sortant son meilleur buteur, André-Pierre Gignac, pour Michy Batshuayi, et un milieu défensif, Alaixys Romao, pour un attaquant, Romain Alessandrini (62e).
Le pari a immédiatement été payant. Servi dans le dos de la défense stéphanoise par Alessandrini, Batshuayi a d'abord résisté à Loïc Perrin, avec de la réussite, avant de crocheter Bayal Sall et de battre Stéphane Ruffier (1-1, 64e). Sur son premier ballon. Quasiment dans la foulée, Alessandrini, encore lui, a débordé côté gauche avant d'adresser un centre parfait, converti en but par le buteur belge (1-2, 67e). Un sacré coaching, et un vrai coup de massue pour l'ASSE.
Les Verts ont donné l'impression de ne pas s'en remettre. Mais Christophe Galtier avait lui aussi des atouts dans sa manche. L'entraîneur stéphanois a trouvé la réponse tactique au coup de Bielsa et redynamisé son attaque avec les entrées de Yohan Mollo, Kevin Monnet-Paquet, et Mevlut Erding. Dans le temps additionnel, le Turc a sauté plus haut que Jérémy Morel pour égaliser de la tête (2-2, 90e+1). Et ponctuer ce scénario à suspense sur un dernier coup de théâtre.
Dimanche 22 Février 2015
Dakar actu




Dans la même rubrique :