Ligue 1 - L'OM renoue avec la victoire, mais sans la manière


Ligue 1 - L'OM renoue avec la victoire, mais sans la manière
L'OM n'a pas livré sa plus belle prestation de la saison face à Lens. Mais les Marseillais ont assuré l'essentiel en stoppant l'hémorragie après deux défaites consécutives à Lyon (1-0) et à Rennes (2-1) en Coupe de la Ligue. Ils se sont difficilement imposés devant Lens (2-1) dimanche au Vélodrome, en clôture de la 12e journée de L1, pour reprendre leurs distances en tête du classement. Des buts de Nicolas Nkoulou (10e) et Florian Thauvin (60e) permettront à l'équipe de Marcelo Bielsa, réduite à dix après l'expulsion d'Alaixys Romao (77e), d'aborder le choc face au PSG dimanche prochain avec quatre points d'avance sur son dauphin parisien.
Entre André-Pierre Gignac  et Florian Thauvin, l'entente n'a pas toujours été cordiale face à Lens. Mais les deux Marseillais ont su se mettre d'accord au bon moment. Parfaitement servi en profondeur parDimitri Payet, Gignac a délivré un centre en retrait parfait à Thauvin qui a donné la victoire à l'OM d'une reprise du plat du pied gauche sous la barre (2-1, 60e). Après plusieurs tentatives infructueuses, dont une sauvée sur sa ligne par Wylan Cyprien (38e), l'ancien Bastiais a fini par trouver les filets, pour la première fois depuis la victoire à Evian (1-3) mi-septembre.
Un but quasiment inespéré tant les Marseillais étaient en souffrance face à des Lensois qui ont fait très bonne figure au Vélodrome. Après une entame timide, sanctionnée par le but de Nicolas Nkoulou de la tête sur un corner de Thauvin (1-0, 10e), les Artésiens ont su se reprendre pour poser des problèmes à une défense olympienne assez friable. Baptiste Guillaume, 19 ans, en a profité pour inscrire son premier but en pro en contournant Romao avant de tromper Steve Mandanda, suite à une première frappe de Pablo Chavarria repoussée timidement par les défenseurs marseillais (1-1, 31e).
Lens pourra regretter son manque de réalisme. Benjamin Bourigeaud a manqué le cadre de peu après un bon travail de Chavarria relayé par Pierrick Valdivia (29e). Et Cyprien n'a pas saisi l'occasion de donner l'avantage au Racing sur une reprise à l'entrée de la surface sur un service de Guillaume qui avait encore fait des misères à la défense marseillaise (48e). L'OM, en infériorité après l'expulsion de Romao pour un deuxième carton jaune (77e), a souffert jusqu'au bout pour tenir sa victoire, à l'image d'une parade décisive de Steve Mandanda dans un duel avec Yoann Touzghar (90e+4). Mais elle était essentielle avant son déplacement au Parc.
Source : Eurosport
 
Dimanche 2 Novembre 2014




Dans la même rubrique :