Liga : le Real Madrid sort vivant de l’enfer de San Mamés

En déplacement du côté de Bilbao, le Real Madrid s'est imposé 2-1 grâce à des buts de Benzema et de Casemiro. Un très bon coup qui permet aux Merengues de prendre cinq points d'avance sur le Barça.


Le Real Madrid avait du boulot cet après-midi. En déplacement du côté de San Mamés, les Merengues affrontaient une équipe de l’Athletic quasiment intouchable dans son antre. Les Basques étaient effectivement la deuxième meilleure équipe du championnat à domicile, où ils n’avaient perdu qu’une seule rencontre en Liga. Mais les troupes de Zidane avaient-elles aussi des arguments, puisqu’elles sont particulièrement en réussite à l’extérieur. L’entraîneur français misait d’ailleurs sur un onze assez classique, avec un milieu et une attaque de poids. De son côté, Ernesto Valverde avait lui aussi toute l’artillerie lourde à disposition, avec Williams, Raul Garcia et Aritz Aduriz.
Les pensionnaires du nouveau San Mamés démarraient fort. Sur un centre d’Aduriz, Raul Garcia tentait tant bien que mal d’enchaîner sur une volée acrobatique, qui obligeait tout de même Navas à se déployer pour sortir une belle parade (8e). Les débats étaient assez équilibrés, avec deux équipes déterminées à jouer l’offensive. Sur un coup-franc de Beñat, Raul Garcia remisait de la tête sur Yeray, mais le jeune défenseur manquait le cadre de très peu devant un Navas sorti très rapidement (15e) ! Dans la foulée, Kepa sortait une parade décisive devant Cristiano Ronaldo (16e) ! Et c’est bien le Portugais qui allait être à l’origine de l’ouverture du score, en tant que passeur, après une superbe ouverture de Casemiro. CR7 déposait un superbe ballon pour Benzema, qui avait largué Laporte, et l’ancien Lyonnais l’expédiait au fond des filets (0-1, 25e). De quoi assommer les locaux, qui ne pouvaient répondre que par des longs ballons, souvent pris de la tête par Raul Garcia, mais ensuite mal exploités.
Deux passes décisives pour Cristiano Ronaldo

Le Real Madrid réalisait la rencontre parfaite. Après avoir laissé passer l’orage du premier quart d’heure, les Madrilènes avaient pris le dessus et concédaient très peu d’occasions. Mais les hommes d’Ernesto Valverde ne comptaient pas se laisser faire, et de la tête, Aduriz semait le trouble dans la surface madrilène, étant à deux doigts de pousser Navas et Ramos à l’erreur (46e). Les Basques multipliaient les assauts et profitaient de leur supériorité dans le jeu aérien pour inquiéter le club de la capitale. Critiqué ces derniers temps, encore plus après sa bourde contre le Betis, Keylor Navas répondait encore présent avec une main décisive sur une frappe à bout portant de Williams (62e) ! Les locaux allaient enfin être récompensés. Sur un centre de Williams, Raul Garcia remettait de la tête pour Aduriz qui catapultait le ballon dans les cages madrilènes (1-1, 65e).
La joie basque allait cependant être de courte durée. Au premier poteau, Cristiano Ronaldo déviait un corner, le ballon retombait dans les pieds de Casemiro, seul devant Kepa. Le Brésilien ne se faisait pas prier et remettait les siens devant, trois minutes après l’égalisation (1-2, 68e). Dans la foulée, Marcelo était sur le point de se mêler à la fête, après une action collective rondement menée par Benzema, mais le Brésilien manquait le cadre (72e). Mené par un Williams très actif et un Muniain auteur d’une bonne entrée en jeu, l’Athletic tentait de réagir, mais se heurtait à une équipe madrilène elle aussi vaillante dans le jeu aérien, avec l’homme qu’on ne présente plus, Sergio Ramos, bien épaulé par Nacho. Le score en est finalement resté là, et le Real Madrid conforte son avance en tête du championnat, avec cinq points de plus que le FC Barcelone.
Samedi 18 Mars 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :