Licenciement de huit employés sur neuf à AMSA ASSURANCES : Ce qui n'a jamais été dit sur cette révocation


Licenciement de huit employés sur neuf à AMSA ASSURANCES : Ce qui n'a jamais été dit sur cette révocation
DAKARACTU.COM Faisant état à travers un dossier de ce que d'aucuns appellent prosaïquement "le cas des 8 licenciés d'AMSA", il semble que nos confrères de la Gazette n'avaient pas tout faux en écrivant que "le personnel paie à la place des dirigeants".

Pour la gouverne de ceux qui n'ont pas suivi le train de l'actualité, la direction de la compagnie d'assurances AMSA a fini de se séparer de huit sur les neuf employés de sa filiale " ASSURANCES VIE". En effet, ils ont reçu depuis le 1er septembre, leur lettre de licenciement (lire lettre de licenciement en fac-simile). Motif?

Interpellé par Dakaractu qui a cherché à en savoir davantage, celui qui a été désigné à parler au nom et pour leur compte, en l'occurrence Amary Seck dira "qu'ils (leur direction) ont juste avancé pour toute réponse : "motif économique". Or poursuit-il, un brin amer, "le licenciement, pour être valable, doit respecter un certain nombre de formalités et doit au moins être justifié par des motifs réels et sérieux.
D'ailleurs, estimant que les conditions de notre licenciement 
ne sont pas remplies, nous avons décidé d'engager une procédure judiciaire car ce sont des licenciements abusifs, unilatéraux (...)"

 L'actionnaire majoritaire, le DG etc... au banc des accusés

Une dame, à ses côtés faisant partie du lot des licenciés abonde dans le même sens. "Nous ne savons plus à quel saint nous vouer. Ils nous ont licenciés, inopinément, arbitrairement, sans aucun préavis alors que nous sommes tous des pères et mères de famille. Qu'allons-nous faire avec la Tabaski qui approche, nos charges familiales... Comment allons-nous faire face à la rentrée des classes? "

Quid alors des droits prévus à cet effet? "Je vous dis, la banque a tout pris, renchérit la dame (Seyni, appelons la ainsi). Nous avions contracté des prêts, notamment pour construire une maison chacun. Vous savez comment cela se passe avec les banques, elles ne pardonnent rien. Je me demande comment nous allons subsister. Nous avons tous fait plus de dix ans de service et un beau jour on nous remercie de la sorte. Vous trouvez cela normal. Plus grave, l'actionnaire majoritaire
crie partout que "chaque sénégalais a un prix". Comprenne qui pourra!
Nous avons été partout, même à l'inspection du travail, mais à chaque fois, on nous envoie balader, alors que nous sommes en droit de réclamer ce qui nous revient. Nous avons tous des contrats en bonne et due forme. Suite à de mures réflexions, nous avons jugé nécessaire de nous adresser, à travers la presse, aux plus hautes autorités de ce pays, mais également à la justice. Nous avons confiance en la justice de notre pays. Nous appréhendons l'avenir avec anxiété. Et, vous savez quoi? Nous tous réunis, je veux dire nous qui sommes licenciés, notre masse salariale avoisine juste 5 millions cfa et aussi paradoxal que cela puisse paraître, la direction parle de "motif économique alors que le PCA, le DG touchent des revenus astronomiques compte tenu de leurs indemnités (...)

Nos tentatives d'entrer en contact avec la direction d'AMSA ASSURANCES sont restées vaines. Affaire à suivre.
Mercredi 24 Septembre 2014
Dakaractu




1.Posté par Kalili le 24/09/2014 11:41
C'est un gros scandale !!!

AMSA ASSURANCES est donc au bord du gouffre

2.Posté par prince le 24/09/2014 14:22
Amsa s'est permis de licencier tous sont personnel au mépris de toutes les procédures édictées par la loi en matière de licenciement économique.Cette décision ne présente aucun intérêt pour l'entreprise car ternissant son image auprès des clients et des prospects. Personne ne va mettre son argent dans une société qui frôle la faillite. Dés lors on peut se demander pour qui travail la direction. en tous cas pas pour Amsa c'est sur.

3.Posté par mina le 24/09/2014 18:41
C'est un gros scandale !!!

4.Posté par mana le 24/09/2014 19:35
Makhala, ils ont laissé faire francois backou. il te fait démissionner sinon il te vire et bizarrment personne dans ce pays ne lève le plus doigt, il a raison d dire que chaque senegalais a un prix. kheuyna c'est parce k l'actuel dg aw est apparenté au premier mohamed dione. doyna waar daal li eupena

5.Posté par JPF le 24/09/2014 21:41
Lou way rendi, mou natch say lokho.
Comment les dirigeants de AMSA assurances parviennent t ils a trouver le sommeil apres avoir commis un acte aussi ignoble et pour juste acceder a encore plus d"avantages comme des charognards.
j"ai eu tres mal quand j"ai lu l"article sur la gazette.
Licencier sans scrupules dhonnetes travailleurs est comparable a egorger les membres de toute une famille.
Que la colere divine s"abatte sur tous les dirigeants de cette entreprise qui ont de pres ou de loin participe a cette sordide machination .

6.Posté par ni rék le 25/09/2014 12:24
C'est une boîte peu crédible, les gens passent leur temps à magouiller...choisissez bien votre entreprise d'assurances...

7.Posté par FES le 25/09/2014 14:15
qu attends donc les organes de contrôle pour sévir. ou bien ces des complices de cet acte ignoble

8.Posté par bass le 26/09/2014 00:01
il faut une convocation à un entretien préalable de licenciement
Apres Lettre recommandée avec accusé de réception
Seul le conseil de prud'hommes est compétent pour trancher les litiges en matière de licenciements pour motif économique. Il devra notamment contrôler la réalité et la justesse du motif invoqué pour licencier les salariés en vertu de l'article L. 1411-1 du Code du travail



Dans la même rubrique :