Libye – Mais où est donc Seif Al-Islam, le renard du désert ?


Libye – Mais où est donc Seif Al-Islam, le renard du désert ?
Alors que le CNT poursuit son œuvre macabre et cultive chaque jour davantage sa déchéance, c’est le branle bas de combat en Europe et aux États-Unis, pour tenter de localiser Seif Al-Islam, le nouveau renard du désert dont la dernière communication n’est pas passée par les médias mais par le téléphone arabe.


On le disait au Mali, au Niger et même en Algérie. Les pays membres de l’OTAN sont rentrés bredouille après avoir contacté les autorités desdits pays.

Ces derniers n’ont aucune trace du guerrier, nouvelle fierté de la vraie Libye, la verte. Alors que les mercenaires sont interdits, l’OTAN a usé et abusé d’eux, puisqu’en Libye, elle n’avait pas de vrais militaires sous la main.

C’est ainsi que l’ordre a été donné de tuer Seif Al-Islam qui possède des documents relatifs à la participation des rebelles dans le camp d’en face, celui des renégats de Benghazi.



Il ne faut pas qu’il puisse s’exprimer devant la CPI sinon, ceux qui ont fait la guerre à la Libye devront à leur tour passer devant cette juridiction. Deux textes internationaux condamnent le mercenariat et non juste le mercenaire :

la Convention de l’OUA (actuel UA) sur l’élimination du mercenariat en Afrique du 3 juillet 1977, entrée en vigueur le 24 avril 1977, a une portée régionale se limitant à l’Afrique.
la Convention internationale contre le recrutement, l’utilisation, le financement et l’instruction de mercenaires du 4 décembre 1989, entrée en vigueur le 20 octobre 2001, a une portée internationale.
C’est le Qatar, par l’entremise du colonel Hamad bin Abdullah bin Al-Meri, chef de ses forces spéciales, qui s’est employé de recruter lesdits mercenaires, au Soudan, au Qatar, en Palestine (Palestiniens sur place en Libye) et en Jordanie.

Ils sont ceux qui ont pris Tripoli. Du coup, avec la liste de tous les noms que possède Seif Al-Islam, la peur est du côté des renégats. Ce sont ces mercenaires qui contrôlent en réalité les zones CNT à Tripoli.

Ils attendent leur paie avant de déguerpir. Or, le CNT veut qu’ils restent, en proposant de leur donner la nationalité libyenne et faire d’eux le fer de lance de leur « armée »…

Le colonel Mouammar Kadhafi avait pour la défense de Syrte, 400 amazones qui se sont volatilisées sous ses ordres, pour mener la résistance, au cas où, comme on dit. Désormais, elles ont fait savoir, hier, qu’elles étaient fin prêtes pour reprendre les armes sous le commandement de Seif Al-Islam.



Son mot d’ordre serait la « destruction de toutes les infrastructures sur lesquelles reposent les intérêts des prédateurs », ceux qui n’ont pas hésité à assassiner des enfants et des femmes, des civils en somme, pour le pétrole et le gaz libyen.



Nous sommes tous, ceux qui aiment la Libye, pays souverain attaqué par une horde de barbares, à attendre le top départ d’une lutte sans merci contre les voleurs et les traîtres à leur Nation. In fine, pour ceux qui m’avaient demandé où se trouvait le Dr Shakir, eh bien, il est de retour.

( LE Post )
Samedi 5 Novembre 2011




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016