Liberté provisoire pour Karim Wade et éviction d’Alioune Ndao : les précisions de Sidiki Kaba


Liberté provisoire pour Karim Wade et éviction d’Alioune Ndao : les précisions de Sidiki Kaba
En ce qui concerne la liberté provisoire déclamée ces derniers jours  par les avocats de la défense de Karim Wade,  le ministre de la justice de préciser qu’il ne lui appartient pas de décider de la liberté provisoire qui relève du juge, « les avocats le plaident et le font librement avec une dextérité à la barre, maintenant le juge prendra sa décision sur l’examen des éléments qui sont produits. Mes desiderata ou ceux de quelqu’un d’autre ne sont pas pris en compte ».
Sidika Kaba a, par rapport au départ de l’Ex Procureur spécial Alioune Ndao, dit que les raisons ne sauraient en aucun cas être mises sur la place publique. Le ministre d’expliquer implicitement qu’un manque de respect des règles auraient pu précipiter le départ du procureur. « Il y a deux types de magistrature ;  il y a la magistrature debout et celle assise.  Et  ceux qui appartiennent à la magistrature debout sont assujettis à de règles et on ne peut pas être en dehors, sinon on viole la constitution et les règles déontologiques qui régissent la magistrature ». 
Et le ministre d’ajouter qu’il ne faut pas oublier que ce pouvoir relève du Chef de l’Etat et qui devait « être pris au niveau du conseil supérieur de la magistrature et cela a été pris dans la régularité et la conformité de nos règles. Le parquet fera son travail et l’équipe qui est là, représentera les intérêts du Sénégal.   Lorsqu'on nomme quelqu’un, il y a des raisons et quand on le remplace il y en a aussi, mais ce n’est pas ce qu’on met sur la place publique. Et le parquet est indivisible! »
Vendredi 19 Décembre 2014
Dakaractu




1.Posté par Serignebi le 19/12/2014 21:48
Cet homme était l'avocat de Bourgi, sa neutralité est de façade,



Dans la même rubrique :