"Libérez Thierno Bocoum et ses camarades!", exige le mouvement 'Tous Derrière Idy'.


"Libérez Thierno Bocoum et ses camarades!", exige le mouvement 'Tous Derrière Idy'.
Le mouvement "TOUS DERRIERE IDY" a appris avec regret et surprise, l'arrestation de Thierno Bocoum responsable des jeunes de REWMI et ses camarades alors qu'ils manifestaient contre la candidature "de trop"de Abdoulaye Wade.
Le mouvement condamne fermement cet "enlévement" de Thierno Bocoum et ses camarades et appelle a leur liberation immédiate et sans conditions.
Thierno Bocoum et ses camarades n'ont pas leur place en prison, puisqu'ils n'ont fait qu'user d'un droit qui leur est reconnu par la constitution d'exprimer leur opinion.
Cette arrestation n'est ni plus, ni moins que de l'arbitraire, et nous mettons en garde toute tentative d'intimidation de responsables ou de militants de notre parti REWMI.
Le senegal est un pays de "droit", il est inadmissible que les gens ne puissent pas exprimer leur opinion sans etre inquietés!

Mouvement "Tous Derriere Idy"
Jeudi 2 Février 2012
mouvement tous derriere IDY




1.Posté par Citoyen le 02/02/2012 20:29
Penser une seule seconde qu'après tout ce qui vient de se passer Wade va aller aux elections pour les perdre, c'est être d'une naivete complice. Surtout apres sa dernière declaration : "les dernières turbulences n'étaient qu'une legere brise".Quel mépris pour tous ces morts.
Pour qui connait Wade, il n'appelera jamais a aller a des elections s'il n'était pas sûr de les emporter. Car ni Wade, ni Karim, ni Ousmane Ngom ne sont suicidaires.
Les observateurs n'y verront que du feu comme en 2007 grace au fameux logiciel. Et le Conseil Constitutionnel sera prompt a valider sa victoire comme lettre a la poste.
La seule issue c'est de continuer les manifestations partout. Face a la revolte du Peuple et la pression internationale qui s'accentue, aucun regime ne tient (surtout pas un pays aussi dépendant que le Senegal). Des exemples recents nous l'ont montré.
L'erreur fatale pour les leaders d'opposition serait de décider d'abandonner cette lutte pour aller battre campagne pour des élections ou : le juge est ce Conseil Constitutionnel qui a validé une candidature inconstitutionnelle, l'organisateur est celui la meme qui controle les forces de sécurité criminelles, et leur principal adversaire un homme qui n'a cure que des sénégalais soient assassinés (aussi lâchement). Si ces conditions leur paraissent acceptables, alors qu'ils aillent battre campagne comme des naifs, car décidément ils n'auront jusqu'au bout pas compris l'individu Abdoulaye Wade malgré ses agissements et ses propos.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016