Libéré par un groupe armé libyen, Seif al islam traqué par la CPI


La libération annoncée du fils de Mouamar Kadhafi par un groupe armé libyen a fait réagir la Cour pénale internationale. La juridiction internationale se dit non concernée par cette mesure et demande à ce que Seif al islam soit arrêté immédiatement.

Libéré par un groupe armé libyen, précisément la brigade Abu Bakr as Sadiq, Seif al Islam, le fils du défunt guide libyen Mouammar Kadhafi devrait bien surveiller ses arrières et pour cause. La procureure de la Cour pénale internationale vient de sortir un communiqué pour demander son arrestation immédiate et son transfert vers la Haye. Fatou Bensouda rappelle que le mandat d’arrêt pesant sur le fils du Colonel Kadhafi est toujours en vigueur. En 2011, la CPI avait délivré un mandat d’arrêt contre Seif al Islam pour crimes contre l’humanité. Pour l’heure, aucune réaction du côté libyen. 

Détenu à Zenten par un groupe armé, Seif al Islam a recouvré la liberté vendredi dernier et pourrait encore se trouver en Libye. Certaines informations n’écartent pas qu’il soit hébergé par le gouvernement de l’Est placée sous l’autorité du Général Khalifa Haftar. 

A Tripoli, nombreuses sont les voix qui se sont élevées pour fustiger sa libération eu égard au rôle qu’il aurait joué dans la répression des manifestants lors du soulèvement du peuple libyen en 2011.
Mercredi 14 Juin 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :