Lettre ouverte au maire de la Commune de Thiaroye Gare, Monsieur Babacar SENE : Rien ne bouge à Thiaroye !


Monsieur le Maire,

Thiaroye Gare est une localité que j’aime, est une localité qui me parle, est une localité qui m’interpelle et quand j’interroge ma conscience, ce que je vois, ce que je constate n’est pas appréciable; c’est pourquoi j’ai pris ma plume pour vous adresser ces quelques apophtegmes d’alertes et d’orientations. Je sais que vous n’avez pas le niveau pour me comprendre mais vos collaborateurs vont vous transmettre mes propos.

Monsieur le Maire,

Dès votre installation à la tête de la commune, vous deviez mettre au tour de vous une synergie avec les jeunes de Thiaroye qui ont des compétences solides pour compétir à la compétition nationale, pour ensemble trouver des solutions aux défis qui interpellent Thiaroye depuis Mathusalem. 


Monsieur le Maire

Le Sénégal est en marche, le pays est en chantier mais Thiaroye gare est en agonie ; rien ne va dans notre terroir. Là ou Guèdiawaye et Keur Massar changent, Thiaroye a gardé le même visage, rien de nouveau ; même nos morts s’ils revenaient ne s’égareront pas. 

Actuellement vous êtes entrain de mener un combat pour la  construction des cantines dans le périmètre du centre hospitalier de Pikine sis au camp militaire. Même si le conseil municipal de la commune d’arrondissement de  Thiaroye gare d’alors a délibéré favorablement à la date du 01 juillet 2004 sous le magistère du défunt maire Amadou Makhtar Mboup, vous ne devez pas  continuer ce projet maudit par la direction de l’hôpital et les populations thiaroyoises.

Thiaroye Gare a le plus grand marché du Sénégal et il reste toujours des places inoccupées donc on ne veut plus de cantine sur le territoire communal.

Je dis NON à la spoliation foncière de Thiaroye gare. Souvenez-vous-en, Thiaroye n’est pas une terre, ni un territoire comme les autres, c’est une terre rebelle à laquelle je suis fier de ressembler, car sur la terre de Thiaroye gare s’est déjà exprimé le refus il ya de cela 72 années (Thiaroye 44). 



Monsieur le Maire,

Pourquoi vous ne vous guerroyez pas :
•    Pour des espaces verts,  des parcs de loisirs pour les enfants thiaroyois
•    Pour un stade omnisport, une maison des femmes, case des tout-petits, école des métiers.
•    Pour une bibliothèque communautaire, un espace numérique
•    Pour des bourses d’études pour nos élèves (saviez-vous-même qu’un fils de Thiaroye a été lauréat du prix maths lors du concours général 2016, ne mérite t-il pas un geste de votre part pour l’encourager ?)
•    Pour un club diaspora afin d’impliquer les thiaroyois de l’extérieur
•    Pour l’insécurité, l’éclairage public et l’insalubrité chronique.
•    Pour l’informatisation de l’état civil (on m’a soufflé que vous l’avez commencé mais qui ne finit jamais). Ayant des connaissances aux SGBD (Oracle & MySQL), j’apporterais ma modeste contribution.
•    Pour la visibilité de la Mairie (site internet, pages dans les réseaux sociaux, radio communautaire, journal d’information…), la mairie de thiaroye n’a même pas d’adresse email, c’est honteux.
•    Pour un plan d’assainissement pouvant juguler le fléau des inondations (bientôt Tally Diallo sera impraticable par votre manque de vision globale à résoudre ce problème), toujours la même méthode : carburant, tuyau, pompage
•    Pour le découpage administratif injuste du village de Thiaroye
•    Pour des marchés propres et sécurisés
•    Pour bourlinguer dans le cadre de la coopération internationale (Partenariats, jumelages, chantiers des jeunes, participation aux foires et fora)
•    Pour une gestion vertueuse et participative des populations 
•    Pour étarquer Thiaroye Gare au rang des communes les plus propres et prospères

C’est dommage mais il semble que c’est le foncier qui est votre cheval de bataille et non l’essor de Thiaroye.  Aujourd’hui vous embobinez les populations comme bouclier contre le directeur de l’hôpital de Pikine pour avaler votre part du gâteau avec vos acolytes : attention les Thiaroyois sont mûrs et vaccinés. 


Monsieur le Maire

Avec l’acte 3 de la décentralisation vous avez un budget annuel avoisinant un milliard de nos francs. Je vous prie de bien vouloir m’informer de l’utilisation de cette manne financière.

Monsieur Babacar SENE, votre présence à la tête de la municipalité est une calamité, votre successeur aura de sérieux problèmes pour redorer le blason parce que  le mal est profond. Monsieur le Maire, Il faut se ressaisir pour amenuiser les dégâts pour le temps qui vous reste.  

Pourquoi les Thiaroyois ont donné à la fourmi la part de l’éléphant ?
Pourquoi les Thiaroyois ont élu un homme qui ne peut même pas écrire le signe @ ?
Pourquoi les Thiaroyois ont élu un homme qui fuit les réunions, le public, la presse ?
Pourquoi les Thiaroyois ont élu un homme qui ne sait pas manager les affaires de la cité ?

Je vais me comporter comme Leo Lagrange qui s'est battu toute sa vie pour montrer qu'il était possible de  "faire de la politique autrement", à sa mort André Malraux disait qu’il est mort dans le courage, dans la recherche de la vérité et dans la dignité.

Tant qu’il me restera un souffle de vie, je me battrais pour un Thiaroye debout, fort et respecté.  

Thiaroyoises et Thiaroyois, debout pour faire face à ce capitaine sans cap, qui nous mène vers le gouffre.  La neutralité est une complicité, le silence est une trahison. 


« Je condamne fermement l’agression physique de mon ami, le président du conseil communal de la jeunesse, Monsieur   El hadji BEYE,   la violence est l’arme des faibles »
 
Thiaroye le 09/08/2016

Ousmane NDIAYE
Citoyen Thiaroyois, de l’histoire et de la géographie
Email : ouzendiaye@gmail.com – Tél : 70 408 76 12 / 77 518 55 96


 
Mardi 9 Août 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :