Lettre ouverte au Président de la République Macky Sall



Bonjour Mr. Le Président Macky Sall.

Mr. le président je vous considère comme le président de fait  de la Sénégambie.

A ce titre permettez moi Mr. Le Président de vous présenter tous mes remerciements et prières pour avoir sauver la Gambie  de la tyrannie et de la dictature que  Jammeh nous a fait subir 22 ans durant. Que Le Bon Dieu vous guide et vous garde.

Ceci dit Mr. Le président, nous sommes inquiets. Nous le sommes parce que tout simplement la prison n’est pas construite pour les Grands Hommes et Femmes qui aspirent au pouvoir. Puis je vous rappeler que l’ex-président Abdoulaye Wade ne vous a JAMAIS souhaiter la prison. La politique étant ce qu’elle est, la conquête du pouvoir est permise a toute personne qui le désire. Etant donné que le jeu politique se résume à la bataille électorale, il n’est pas convenable  de mettre vos adversaires politiques hors état de présentation à la conquête du pouvoir. Cela fausse le jeu politique que le Sénégal a tant défendu depuis toujours. Le Sénégal que le monde entier envie pour sa démocratie, sa tolérance politique et son armée républicaine. Ces acquis Mr. Le Président nous les sénégambiens les  défendrons, comme le  firent nos aïeuls pour ensuite le léguer aux générations futures de la Sénégambie. L’année 2012 est toujours fraiche dans nos mémoires.

Mr. Le président je peux lever la main droite et dire qu'aucun de nos politiciens ne peut lever la main droite et jurer qu'il n'a jamais mis la main dans les caisses de l’Etat. Que celui qui ne l’a jamais fait le jure devant DIEU. Ceci étant Mr. le Président il n'est pas bon d’instrumentaliser la justice pour combattre ses adversaires politiques surtout pour qu’ils ne puissent pas se présenter à des élections. Non Mr le président ne faite pas cela ce n'est pas une bonne chose  et c’est injuste car vous n’avez jamais subi ce sort avec le Président Abdoulaye Wade.

Mr. Le président le pouvoir absolu appartient au Bon Dieu qui  en prête une partie à qui il veut et le retire toujours le moment prescrit.

Mr. le président réfléchissez, songez et évitez ceux qui vous mènent à l'affrontement, ces gens ne vous aiment pas. Ils vous utilisent pour régler leurs propres comptes, ne l’acceptez pas. Ce sont  ces gens que Dieu dans le Saint Coran appelle dans la sourate “Les hypocrites”. Méditez le!

Enfin Mr. le Président, l’humilité, le pardon et la tolérance sont les vertus que seul le Bon Dieu paye sans passer par un intermédiaire. Profitez-en! Cela vous grandira et vous fera du bien et pour vous et  votre famille.

Vivre et laissez vivre est le meilleur conseil que je puisse vous donne car nous passons et le monde reste. Hier c’était quelqu’un, aujourd’hui c’est vous et demain un autre.

De grâce Mr. le Président, libérez le génie politique sénégambien car l’histoire retiendra, les hommes écriront, les générations futures jugeront. Ne voulez pas le meilleur récit pour vos enfants et petits enfants?

Le peuple sénégambien étant un peuple mure, démocrate et croyant, vous n’avez plus le droit a l’erreur politique. Rectifiez vous, oubliez la justice et passons aux actes qui nous honorent. La grandeur et le fairplay est de mise et ne laissez personne surtout les enhardis hypocrites vous distraire car DIEU vous observe et vous demandera des comptes. 

Songez a cela et vous serez tranquille et en paix avec vous même 

Bonne journée Mr. le Président.

Ecrit par Pa Njie Girigara, citoyen sénégambien.
Jeudi 16 Mars 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :