DAKARACTU.COM

Lettre ouverte à la République : Le Président du OUI et du NON ! Et chers concitoyens (par Mame Diarra SOW)

Vendredi 18 Mars 2016 - 20:33

Au soir du 20 Mars 2016, un grand soir de notre vie républicaine initié par Monsieur le Président de la République conformément à ses prérogatives constitutionnelles aura tiré sa révérence. Le référendum portant révision de notre charte fondamentale sera derrière nous et la vie de notre République se poursuivra devant nous.
Tous les sénégalais continueront à vivre « dans ce commun vouloir de vie commune »pour exhumer la belle pensée du père fondateur de notre République , le Président Léopold Sédar Senghor.


Lettre ouverte à la République : Le Président du OUI et du NON ! Et chers concitoyens (par Mame Diarra SOW)
Monsieur le Président !
 Vous avez décidé de consulter le peuple sénégalais. Décision qui a fait l’objet d’une vive controverse. Mais vous avez fait  montre d’une courageuse détermination républicaine. Bien ! Nietzsche disait <<  Une fois la décision prise, il faut savoir fermer l’oreille à toute objection fut elle la plus fondée >> . Vous avez rendu au peuple toute sa souveraineté au bénéfice d’une République démocratique forte. Bien !
Monsieur le Président !
 Maintenant que le projet de révision est en cours d’examen par le peuple et le débat d’idées  ouvert, merci de votre Bienveillance Républicaine pour l’avoir initié. 
Mais attention ! Monsieur le Président et chers concitoyens ! 
 Il ne sera pas redondant de souligner que le Référendum est l’affaire exclusive du peuple Sénégalais. C’est peut être une banalité mais une banalité utile parce qu’un danger s’est convoqué dans le débat. 
Attention ! Le danger est bien là ! il rode et guette autour de notre République. C’est le risque d’une déchirure républicaine. Il faut l’arrêter sinon il risque de s’en emparer.
Le référendum risque d’être un casus belli
Pourtant le référendum, c’est le rendez vous du peuple sénégalais souverain avec lui même. 
Monsieur le Président !
Encore une fois merci de l’avoir initié mais ce n’est pas votre rendez- vous avec le peuple. Le votre sera pour 2019 Inchallah. Ce référendum n’est donc pas un enjeu politique partisan, ni pour votre majorité, ni pour l’opposition. 
Attention ! Ce n’est pas un appel pour vos partisans, ni un appel contre vos opposants. 
C’est un appel au peuple sénégalais pour valider des mécanismes institutionnels qui renforceront notre loi fondamentale, le ciment de notre vivre ensemble. 
Le référendum est un moment démocratique fort qui devrait susciter  une interrogation collective sur les moyens de redonner un sens à notre République, consolider notre vivre ensemble, redonner un souffle à notre République démocratique. 
Attention ! Au soir du 20 Mars,  Vous resterez le Président de notre République, vous resterez le Président de Tous les Sénégalais. 
Le Président des oui, des non et même des abstentionnistes 
Vous continuerez à chercher l’harmonie entre l’équilibre des institutions et la volonté populaire.
Vous continuerez d’assume votre tâche républicaine : garantir l’unité nationale et la cohésion sociale selon nos valeurs républicaines et notre devise nationale, Un Peuple, un But, une Foi. 
Force est de constater que vous continuerez à présider le Sénégal et les sénégalais partisans ou opposants. 
Dés alors, vous refuserez que la République soit en péril.
Vous refuserez que vos concitoyens soient en guerre les uns contre les autres. 
Vous refuserez la guerre d’un camp contre un autre camp, la guerre du oui contre le non. 
Ni OUI –Ni NON dans votre rôle républicain. 
Vous refuserez ce clivage fantaisiste qui risque de faire le lit de la division républicaine, de la déchirure et de la fracture de l’unité nationale qui fonde notre République, notre vivre ensemble. 
Et vous en êtes le garant et le protecteur. 
Au soir du 20 Mars 2016, une fois que le peuple sénégalais se sera exprimé ; 
Attention ! Vous n’aurez ni échec, ni victoire mais l’unique responsabilité constitutionnelle et historique de suivre  la voix exprimée par le peuple et la voie indiquée par le peuple.
Et de continuer à présider tous les sénégalais, les sénégalais abstenus, les sénégalais du oui et les sénégalais du non.  
Monsieur le Président ! 
Vous aurez à tenir haut le flambeau ! Car le chemin ne sera pas un long fleuve tranquille. Il sera difficile, escarpé, sinueux, parce qu’il y aura au soir du 2O Mars 2016, un Sénégal heureux et ragaillardi, un Sénégal déçu et triste, un Sénégal fragilisé et vulnérable du fait de toutes ces controverses  qui auront secoué notre république. 
Monsieur le Président !
A ce moment, à ce moment-là seulement, interviendra votre responsabilité historique de faire triompher le Pacte Républicain pour l’émergence, le seul défi qui vaille.
« Vous serez convoqué au tribunal de l’histoire ». 
Peu importe le nombre de OUI ou de NON !
Votre triomphe sera de réconcilier les oui et les non, de rassembler les sénégalais en vue du véritable défi politique, le seul et unique défi qui vaille : la mobilisation des sénégalais comme un seul Peuple mobilisé, pour un seul But, l’émergence d’un vivre ensemble avec une seule Foi : l’amour de notre République. 
Dans cette posture républicaine de NI-NI, vous n’aurez ni échec, ni victoire. Votre seule obligation sera de prendre la mesure de l’expression du peuple sénégalais et de poursuivre votre mission républicaine de mettre en œuvre l’ambition d’émergence que vous nourrissez à l’égard de vos concitoyens avec comme seul parti «  Le Peuple du Sénégal », avec comme seul allié << le Peuple Sénégalais>>.
Au soir du 20 Mars 2016, ce sera le début du commencement pour une nouvelle séquence post référendum. L’enjeu sera de sonner la vraie et légitime mobilisation pour réussir le pacte républicain pour l’émergence. Le Sénégal est entré dans l’histoire comme vitrine d’une démocratie politique, sous votre magistère il s’attèlera à parachever sa démocratie économique.  
Cette mobilisation pour ce défi d’émergence répondra aux vraies attentes de vos concitoyens et vous continuerez à présidez en harmonie avec l’esprit et la lettre de notre constitution. Cette constitution, une résultante de notre histoire  inspirée de la 5e République française de tradition monarchique, avec des institutions césaristes et bonapartistes qui renvoient le tout à un seul homme. 
Voilà pourquoi votre responsabilité historique est de conduire cette séquence post referendum en mobilisant tous les Sénégalais autour des défis de l’émergence et de la démocratie économique. 
Vous êtes le seul dépositaire du vote de confiance des sénégalais. Vous avez été élu et plébiscité par les sénégalais pour assurer le tryptique de la rupture, du rassemblement et de la réforme.
Vous avez la responsabilité historique de ré enchanter et exalter notre République , d’entretenir la flamme de cet espoir immense que vous avez suscité,  d’accompagner la rupture et le renouveau souhaités  et entamés par vos concitoyens depuis 2000 et réitérés en 2012. 
D’inspiration gaullienne,  Vous nous avez compris. 
Vous vous êtes engagé pour : 
-    Une vision d’émergence, le PSE au bénéfice d’un vivre ensemble meilleur ;
-    Une gestion sobre et vertueuse comme nouveau paradigme de gouvernance ; 
-    La patrie avant le parti conformément à nos valeurs républicaines ;
-    Le re-tissage de la cohésion nationale par l’ambitieux programme social (bourses familiales, couverture maladie universelle et PUDC…).
Toutes ces réformes sont  essentielles,  bénéfiques mais appellent une suite, une continuité pour être en harmonie avec les attentes du peuple sénégalais formé de plus  de 65%  de jeunes. Cette merveilleuse  jeunesse plein de talent qui veut jouer pleinement son rôle dans l’histoire de notre République.
La mobilisation post referendum sera une grande opportunité pour aider chaque jeune à faire éclore ses talents. «  Que chaque jeune puisse écrire sa légende », comme le dit Paolo Coelho.

Pour réussir ce pacte républicain pour l’émergence, les forces de proposition sont plus qu’attendues.  Elles sont autorisées et même souhaitées. Dans votre combat de mettre en œuvre votre cap politique d’émergence pour que les sénégalais vivent mieux et votre pouvoir discrétionnaire de choisir nos dirigeants la combativité  sera même un critère déterminant.
Les sénégalais seraient heureux d’avoir des gouvernants combattifs qui ne cesseront de se bagarrer, de rivaliser de propositions et d’actions pour que notre vivre ensemble progresse.
Des députés du peuple qui rivaliseront  de propositions de lois innovantes en faveur de l’émergence.
Des Ministres de la République qui seront en bataille pour des projets de lois qui amélioreront notre vivre ensemble.
Des élus locaux qui seront en compétition pour la plus joyeuse et prospère commune.
Des dirigeants d’entreprises qui feront de leurs entités de véritable source de création de richesse et d’emplois.
Voilà, ce que le peuple sénégalais attend de ses gouvernants.
Et dans cette séquence post referendum, si les sénégalais arrivent  à avoir un vivre ensemble décent , sobre et joyeux, s’ils arrivent à avoir du travail , à gagner leur vie , à avoir accès à un système de santé pour bien vivre ,à avoir un système d’éducation pour leurs enfants avec une offre d’avenir , de perspectives, la république aura réussi.
 Vous aurez triomphé de votre propre référendum de votre rendez vous de l’histoire.
Au soir du 2O MARS 2016, le oui et le non pourraient devenir la pile ou face d’une même pièce. Le référendum pourrait ne pas être quitte ou double. 
Quand  on observe ce climat délétère qui se propage, cette ambiance moribonde qui se diffuse dans ce débat, l’on comprend  qu’il est des moments de l’histoire ou l’échec constructif vaut mieux qu’une victoire misérable. Un riche échec qui permet de corriger et de consolider mieux qu’une victoire qui aliène et aveugle.
Au soir du 20 mars 2016, quoiqu’il advienne, ensemble comme un seul peuple dans cette république qui nous rassemble et cette énergie commune qui nous habite continuions à nous  mobiliser et agir ensemble. La priorité sera l’action.
Ensemble agir  pour réussir le pacte républicain d’émergence ;
Ensemble pour produire l’avenir et des perspectives  ;
Ensemble pour un Sénégal gai et rayonnant ; 
Vive le Sénégal ;
Vive la République ;
Que Dieu bénisse la République.


Mame Diarra SOW

       Citoyenne


Dakaractu

News | Contribution | Photos | Vidéos



SUR FACEBOOK





SUR TWITTER
Dakaractu : Me Assane Dioma Ndiaye sur la situation en Gambie : " Ce que fait... | #Sénégal #Kebetu https://t.co/jy8lBFB2ch https://t.co/7yi3m9F9bF
Dimanche 11 Décembre - 06:46
Dakaractu : Tivaouane et la célébration du Mawlid : Perpétuation d’un message... | #Sénégal #Kebetu https://t.co/E4wHeySEVk https://t.co/nABVIOabM4
Dimanche 11 Décembre - 00:05
Dakaractu : Gambie : Yahya Jammeh reste sourd aux pressions internationales... | #Sénégal #Kebetu https://t.co/iIuJMlNTNo https://t.co/bqOiUyTO5K
Samedi 10 Décembre - 23:35
Dakaractu : Thiénaba : Macky Sall réclame la livraison de la résidence du khalife... | #Sénégal #Kebetu https://t.co/gtvrTApjOG https://t.co/03wrSvja7Y
Samedi 10 Décembre - 23:30
Dakaractu : La CEDEAO, l’ONU et l’UA soutiennent la proposition de Dakar... | #Sénégal #Kebetu https://t.co/tjob64cjvv https://t.co/W1vX7bMrLS
Samedi 10 Décembre - 23:30
Dakaractu : Révélations du Gambien Bokarr Sy qui avait prédit le coup de Jammeh. Il s'adresse ici aux... | #Sénégal #Kebetu https://t.co/RQSW9TOfn0
Samedi 10 Décembre - 22:55
Dakaractu : GAMOU 2016 / Seynabou Gaye Touré (Présidente du Conseil départemental... | #Sénégal #Kebetu https://t.co/svwubCBC6J https://t.co/Ea2PvGbRvL
Samedi 10 Décembre - 22:50
Dakaractu : Le niveau d'endettement du Sénégal est soutenable, selon Amadou Bâ | #Sénégal #Kebetu https://t.co/VQTIrAaAVO https://t.co/y9ZZdBX9m1
Samedi 10 Décembre - 21:51
Dakaractu : Explosion près d'un stade à Istanbul, au moins 20 policiers blessés | #Sénégal #Kebetu https://t.co/XRifx09cYo https://t.co/azut9fKjP2
Samedi 10 Décembre - 21:40
Dakaractu : GAMOU 2016 : Touba envoie une forte délégation à Tivaouane | #Sénégal #Kebetu https://t.co/FysPUIFfse https://t.co/utP4CETMRP
Samedi 10 Décembre - 21:15