Lettre ouverte à Monsieur le président de la République


Lettre ouverte à Monsieur le président de la République
Excellence Monsieur le Président de la République,

Depuis la déclaration de votre candidature aux prochaines élections présidentielles de 2012, tous les chasseurs de primes, sous-fifres et opportunistes qui s’agitent autour de votre personne comme des vautours ne dorment plus. Ils envahissent les citadelles et les familles religieuses, et chaque jour qui passe est un jour de meeting. En lieu et place d’un engagement de ces hommes et femmes pour l’intérêt de la Nation, il n y a plus que des affrontements et du chantage par presse interposée, chantage ou pression pour la quête d’une reconnaissance auprès de vous et de votre famille d’où les thématiques inventés : »WADISME » et « GÉNÉRATION DU CONCRET ».

Ces hommes et ces femmes, ont savamment théorisé, puis intelligemment orchestré et maladroitement servi au peuple l’opportunité de votre candidature aux présidentielles de 2012, alors que celle-ci expose le pays à tous les dangers vu votre âge .L’exemple de votre rencontre avec les enseignants malhonnêtes au CICES, durant laquelle vous avez offensé les Chrétiens si sages et si honnêtes en est une parfaite illustration. Votre candidature Excellence, ne va ni dans le sens de l’intérêt de la Nation ni dans celui de vos propres intérêts.

Des malfrats et iconoclastes irresponsables mus par une rage de destruction ou par la passion du pouvoir pour le pouvoir continuent à vous faire faire des erreurs tout en vous mettant en mal avec votre vaillant peuple rien que pour sauvegarder leurs intérêts personnels.

Excellence Monsieur le Président, vous conviendrez avec moi de la véracité de l’adage qui dit que les Héros font la révolution et les Zéros en profitent. Ceux qui avaient donné tous leurs moyens pour vous porter au pouvoir sont devenus aujourd’hui vos adversaires politiques à l’image de ceux qui vous ont servi loyalement, Mr. Macky SALL qui fut l’un des meilleurs Premier Ministre, Mr. Cheikh Tidiane GADIO, meilleur Ministre des affaires étrangères s’est sacrifié pour son pays. Aujourd’hui, beaucoup parmi ces hommes et ces femmes qui vous entourent étaient des souteneurs de DIOUF en 2000. Comment pouvez-vous croire à ces gens capables de loyauté dans le jeu démocratique, la bonne gouvernance économique et sociale qui vous réconcilie avec votre peuple ? A preuve, des tumultes, disputes, querelles entre groupes d’intérêts opposés ou entre personnes au sein du Palais ou de l’hémicycle, créant des scandales politiques étalés au grand jour sur la voie publique, et fortement médiatisés ornent leur vie politique et mènent le pays vers la catastrophe.

La crise interne apparaît partout au Sénégal de la manière la plus odieuse : -Batailles de positionnement, déstabilisation des valeurs morales, généralisation de la corruption et de l’enrichissement illicite occasionnant un manque de confiance des bailleurs de fonds, des O.N.G et des pays amis dans un Etat qui ne vit que d’aides publiques extérieures, dé légitimation des Institutions de la République avec de honteuses Lois votées et promulguées, mise sur pied d’un code électoral non consensuel pour assouvir des « DEAL » politiques, cherté de la vie qui rime avec une pauvreté accrue dans tous les coins et recoins du Sénégal, dégradation de l’indice de croissance économique, privatisation des entreprises d’Etat , grèves cycliques et répétitives dans tous les secteurs (‘éducation, santé, justice, transport etc.…), délestages et coupures intempestives d’électricité, insécurité, inondations, le tout baignant dans une société de l’argent facile , de médiocrité , composée par la plupart d’hommes et de femmes n’ayant aucun projet d’intérêt national à court ,moyen ou long terme. C’est pourquoi, le peuple les a sanctionnés aux dernières élections locales du 22 Mars 2009. Ils ont tous été battus dans leurs fiefs.

Vu votre âge Excellence, vu votre dimension d’homme d’Etat (Avocat, sachant juger et trancher, Economiste, sachant redresser et conduire, Mathématicien, sachant prévoir et démontrer, et enfin Professeur sachant Instruire et éduquer), le peuple doit prôner la voie révolutionnaire, celle de tous les pays à grande démocratie.

Excellence Monsieur le Président, pour ultimes solutions qui vous donne la chance de se faire compter honorablement dans les galeries de portraits d’hommes d’Etat dans l’histoire au lendemain de votre mandat à la tête du Sénégal, il faut :

que vous renonciez à votre candidature aux présidentielles de 2012, que vous souscriviez dans un projet de référendum sur la refonte des Institutions en partenariat avec toutes les couches sociales,
que vous fassiez l’audit de toutes les agences qui ont géré des projets importants,
que vous organisiez des élections législatives et présidentielles anticipées,
que vous engendriez les conclusions issues des assises nationales afin de rétablir le dialogue politique avec l’opposition pour la Paix interne.
Et enfin, que vous renonciez à votre projet de se faire remplacer par votre fils Karim WADE à la tête du pays.
Ainsi, la porte de sortie vous sera grandement ouverte.

Pour finir Excellence Monsieur le Président, vous conviendrez encore avec moi que toute lutte de libération nationale politique ou armée requiert comme préalable l’unité des patriotes. Mais ces hommes et ces femmes qui gravitent autour de vous n’en sont pas à leurs dernières manœuvres de divertissement à chaque fois que leurs intérêts sont menacés. Chassez les tous tant qu’ils sont. Ils sont tous des parasites de la Nation.


Votre jeune compatriote Malick Wade GUEYE, Instituteur à Fatick,

Wadegueye71@ yahoo.fr
Lundi 9 Janvier 2012




1.Posté par citoyen le 09/01/2012 22:53
BRAVO M GUEYE. POURVU QUE LE PRESIDENT LISE VOTRE MISSIVE ET QU'IL EN SAISISSE LA QUINTESCENCE.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016