DAKARACTU.COM

Lettre ouverte à Idrissa Seck et à ses cadres


Lettre ouverte à Idrissa Seck et à ses cadres
Je ne suis pas habitué à l’écriture. Je ne suis donc pas à l’aise en commençant à écrire cette lettre ouverte. Mais, l’envie est si tenace et ce que j’ai à dire me tient tant à cœur, que je ne peux m’empêcher de continuer. Je demande l’indulgence de ceux qui me liront. Qu’ils me pardonnent les probables fautes de syntaxes, de conjugaisons et même d’orthographes.


Cette lettre ouverte est la résultante d’un constat. Généralement amère sous Wade celle-ci est tout à fait le contraire de ce que la plupart des sénégalais ont retenu de Idrissa Seck.

Sous Wade, comme tout sénégalais, j’étais déçu de lui. Ses entrées et sorties dans le PDS relayées par la presse m’avaient révulsé. Au début, j’ai cherché à comprendre me disant que peut être dans ses actes il y avait quelques choses à comprendre. Je n’ai jamais pu comprendre. Par conséquent, malgré que je sois convaincu (hier comme aujourd’hui) que Idrissa est un homme dont le Sénégal a besoin (compétences de l’homme), je n’ai pas pu voter pour lui ni en 2007 ni en 2012. Aujourd’hui, je me demande si je n’ai pas fait une erreur d’appréciation au regard des actes posés par l’homme lui-même et son parti au travers de ses cadres. Soit tout ce qui était raconté sur lui n’était que rumeur basé sur du fantasme soit ils ont pu tirer les leçons de leurs actes du passé. Quoiqu’il en soit, je voudrai leur dire que je les suis encore depuis quelques temps avec beaucoup d’attention.

Les faits constatés ne mentent pas …

Je ne croyais pas au soutien de Idy à Macky Sall entre les deux tours. Et pourtant il l’a fait et a été le seul à dire le soutenir sans conditions. Je me disais toujours qu’il nous cachait son jeu. Et je le voyais aux cotés de Macky à Thies lors de la campagne du second tour alors que j’étais dans la foule. Hystériquement rassuré.

Le compagnonnage continue et Macky gagne. Je me dis que Idy va se retirer. Ayant toujours à l’idée cette image d’un homme pressé et obnubilé par le pouvoir, je me disais qu’il sera incapable d’aller aux élections législatives sous la bannière de la coalition qui venait de gagner les élections présidentielles. Il l’a encore fait sans hésiter. Alors que l’on entend des leaders, des militants de parti politiques réclamer leur part du gâteau, Idy me surprend à nouveau. Il déclare ouvertement qu’il faudrait laisser Macky travailler pour le Sénégal et ne pas le gêner en lui réclamant des postes car dit il, lui ne se bat que pour le Sénégal.

Les actions sociales me séduisent …

Comparant ce que j’avais retenu de lui avant 2012 c'est-à-dire un homme suffisant à la limite même hautin, je me rends compte, de plus en plus, que lui tout comme son parti sont plus prés des populations que l’APR au pouvoir. J’ai suivi avec intérêt la participation des cadres de Rewmi à la solidarité nationale lors des inondations. Rewmi a été le premier parti politique à apporter sa participation. Un million de FCFA sans grands bruits donc avec patriotisme et sans opportunisme politique (très rare). Là où même le parti au pouvoir n’a pas daigné apporter sa participation. J’ai été encore plus ravi quand quelques semaines plus tard, les cadres ont décidé d’aller au chevet des populations sinistrées avec un lot de médicaments, les médecins de leur parti et des vivres à hauteur de cinq millions. Ce fût le début d’un changement de perception. Je commence à me poser des questions sur cette image négative qui colle au leader de Rewmi.

Ma réelle certitude

C’est pourquoi lorsqu’un ami était venu m’annoncer qu’un membre de Rewmi était l’invité d’une émission à la RTS (j’ai oublié le nom de l’émission) j’ai voulu le suivre pour avoir une idée sur la sincérité de leur participation à la coalition présidentielle. J’ai été séduit par la pertinence, la constance et la connaissance de celui qui était invité (je crois le responsable des cadres ou du moins membre de cette instance).

C’est à ce moment précis que je me suis posé des questions que je ne me suis jamais posé depuis Janvier 2007. M’étais je trompé sur Idrissa Seck et le parti Rewmi ? Mes certitudes sur sa personne étaient elles légitimes ou ne reposaient elles que sur ce que je lisais ou entendaient des autres ? La réponse est malheureusement, après réflexion, Oui.

Voilà pourquoi j’ai tenu à écrire cette lettre ouverte à Idrissa Seck et à ses cadres. Au premier pour lui dire qu’il est sur la bonne voie et qu’il a à nouveau gagné m’a confiance et l’exhorter à se rapprocher davantage du peuple et aux seconds à continuer leur si noble engagement.

Mouhamed Diao
Fatick - Escale
Un observateur sénégalais
Mouhamed Diao




Mardi 9 Octobre 2012
Notez

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

38.Posté par cheikh salla ndiaye le 18/10/2012 20:58
Mr Cheikh Salla Ndiaye Mbacké, le 16 Octobre 2012
Responsable politique APR à Touba,
Coordonnateur départemental des enseignants APR
de Mbacké
Tel : 77 574 70 61 ou 76 631 09 68

LETTRE OUVERTE A SON EXCELLENCE MAKY SALL, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DU SENEGAL

Monsieur le Président
Je voudrais vous transmettre mes salutations les plus sincères émanant du fin fond de mon être animé d’un fort sentiment de désolation. L’objet de cette lettre est d’attirer davantage votre attention sur la contribution considérable du citoyen Sénégalais que je suis à la seconde alternance politique de son pays et qui aujourd’hui se sent marginalisé pour ne pas dire « trahi » par ceux avec qui il a combattu durant les moments difficiles de conquête du pouvoir.
Excellence, je commencerai par vous rappeler votre tournée politique effectuée à Touba durant la première quinzaine du mois de Mai 2010. Je vous avais accompagné parmi tant d’autres dans la brousse pendant dix jours, bravant la poussière, la chaleur, la faim, la soif, abandonnant famille et activités professionnelles. Cela m’avait valu une demande d’explication et de mise en demeure que votre compagnon Alioune Badara Cissé vous avait montrée dans votre voiture. Vous-même, à Taif, vous m’aviez remis dix milles francs en guise de transport en me disant : « Cheikh toi aussi, vas travailler » ; En ce moment là j’étais animé d’une hargne hors du commun et j’étais prêt à tout pour que vous accédiez à la magistrature suprême. J’ai toujours préféré tout abandonner, tout sacrifier pour vous accompagner dans vos visites de proximité que vous effectuiez très fréquemment à Touba. Je vous ai souvent suivi à Fatik, kaolack,Diourbel, Dakar etc.…….. en compagnie de Mouatapha Cissé Lô. Ce dernier me rappelle la date du Samedi 17 Avril 2010, date de la fameuse assemblée générale au terme de laquelle, j’avais rédigé et prononcé la résolution de l’assemblée qui se solidarisait à votre décision de choisir Cissé Lo comme coordonnateur du parti à Mbacké. En effet, vous nous aviez dit à Taif, après la rupture du jeun : « Je voudrais, exceptionnellement à Mbacké, désigner un coordonnateur de l’APR et vous demande de me rejoindre dans ce choix ». Alors compte tenu de ces propos et de l’attachement que j’avais à Cissé lo, j’ai farouchement combattu pour que votre décision soit respectée, ce qui n’a pas manqué d’allonger la liste de mes adversaires politiques non partisans de Lo.
Monsieur le Président, en ce qui concerne le travail que j’ai effectué à la base, j’ai réussi à convaincre plusieurs centaines d’électeurs à voter pour vous. En effet, en dehors des 75 comités qui sont avec moi, des milliers de talibés de mon grand père Serigne Darou assane Ndiaye répartis à travers le monde vous ont soutenu à cause de ma modeste personne. A travers des débats télévisés sur Touba médiat diffusés à travers le monde entier j’ai lancé des consignes déguisées à l’endroit des talibés de ma famille. D’autres consignes de vote ont été discrètement données et des prières formulées en groupe par quelques un de mes parents chefs religieux en votre faveur. J’en profite pour vous rappeler les paroles de notre khalife Serigne Cheikh Fat Sylle Ndiaye « khéweul » lors des deux visites que vous lui aviez rendues et que j’avais facilitées ; La délégation à laquelle je faisais parti été composée entre autres de Cissé lo, Mbaye Ndiaye, mahmout Saleh, mariama Sarr, Abdou Mbow, ndongo Ndiaye etc…… Il vous disait : « Abdoulaye Wade était venu ici avant d’accéder au pouvoir mais il n’est jamais revenu, nous ferons pour vous ce que nous avions fait pour lui ne serait ce qu’à cause de notre fils qui vous accompagne, nous allons vous élire même ». Par ailleurs, il vous disait : « Je vous confie mon fils Baye Cheikh ( moi-même,Cheikh salla), prend soin de lui » ; Ces mêmes paroles, il les a répétées devant Cissé lo. Ce serait alors une grave erreur de ne pas accorder d’importance à ces propos très significatifs venant de ce saint homme.
Monsieur le président, en faisant des prêts bancaires, j’ai financé la mise en place du réseau des enseignants APR de Mbacké que je coordonne ainsi que la première assemblée générale pour la mise en place de la cellule des cadres présidée par Cissé Lo et organisée le 09 Mars 2011 au théatre de verdure de Mbacké. Aujourd’hui, je me retrouve avec un compte bancaire trop débiteur.
Lors des élections présidentielles, j’avais organisé la formation des mandataires de la commune de Mbacké pour une bonne remontée des résultats électorales en collaboration avec khassoum Wone.
A Touba, j’avais recruté des étudiants que j’avais formés pour assurer la remonté des résultats et le soir des élections j’avais assuré la remontée de la presque totalité des résultats du département de Mbacké en compagnie de votre ami Mr Sylla, j’avais veillé jusqu’à trois heures du matin.
Monsieur le Président, dans le but de m’entretenir avec vous sur la concrétisation de mes nombreux projets destinés à contribuer au développement de mon pays, je vous ai adressé cinq demandes d’audience en vain.
Le fait de mobiliser, dans la constance, l’ensemble de mes énergies pour participer au changement du régime était pour moi un acte citoyen motivé par l’unique souci de voir émerger davantage le Sénégal mais par ailleurs, je trouve injuste et irrationnel que l’ensemble de mes efforts et sacrifices ne bénéficient d’aucune forme de reconnaissance. Dans une telle situation je ne peux que prendre le monde entier à témoin et laisser libre cours à l’appréciation de tout un chacun.
Etant militant APR de la première heure et ayant participé activement à l’élection de son président, je n’envisage guère de démissionner mais non plus, je ne compte croiser les bras face à l’injustice . Je réclame le droit d’être impliqué dans la gestion des affaires de l’Etat et ma lutte ne fait que débuter.
Monsieur le Président, je vous présente toutes mes excuses

Cheikh Salla Ndiaye

37.Posté par cheikh salla ndiaye le 18/10/2012 20:57
Mr Cheikh Salla Ndiaye Mbacké, le 16 Octobre 2012
Responsable politique APR à Touba,
Coordonnateur départemental des enseignants APR
de Mbacké
Tel : 77 574 70 61 ou 76 631 09 68

LETTRE OUVERTE A SON EXCELLENCE MAKY SALL, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DU SENEGAL

Monsieur le Président
Je voudrais vous transmettre mes salutations les plus sincères émanant du fin fond de mon être animé d’un fort sentiment de désolation. L’objet de cette lettre est d’attirer davantage votre attention sur la contribution considérable du citoyen Sénégalais que je suis à la seconde alternance politique de son pays et qui aujourd’hui se sent marginalisé pour ne pas dire « trahi » par ceux avec qui il a combattu durant les moments difficiles de conquête du pouvoir.
Excellence, je commencerai par vous rappeler votre tournée politique effectuée à Touba durant la première quinzaine du mois de Mai 2010. Je vous avais accompagné parmi tant d’autres dans la brousse pendant dix jours, bravant la poussière, la chaleur, la faim, la soif, abandonnant famille et activités professionnelles. Cela m’avait valu une demande d’explication et de mise en demeure que votre compagnon Alioune Badara Cissé vous avait montrée dans votre voiture. Vous-même, à Taif, vous m’aviez remis dix milles francs en guise de transport en me disant : « Cheikh toi aussi, vas travailler » ; En ce moment là j’étais animé d’une hargne hors du commun et j’étais prêt à tout pour que vous accédiez à la magistrature suprême. J’ai toujours préféré tout abandonner, tout sacrifier pour vous accompagner dans vos visites de proximité que vous effectuiez très fréquemment à Touba. Je vous ai souvent suivi à Fatik, kaolack,Diourbel, Dakar etc.…….. en compagnie de Mouatapha Cissé Lô. Ce dernier me rappelle la date du Samedi 17 Avril 2010, date de la fameuse assemblée générale au terme de laquelle, j’avais rédigé et prononcé la résolution de l’assemblée qui se solidarisait à votre décision de choisir Cissé Lo comme coordonnateur du parti à Mbacké. En effet, vous nous aviez dit à Taif, après la rupture du jeun : « Je voudrais, exceptionnellement à Mbacké, désigner un coordonnateur de l’APR et vous demande de me rejoindre dans ce choix ». Alors compte tenu de ces propos et de l’attachement que j’avais à Cissé lo, j’ai farouchement combattu pour que votre décision soit respectée, ce qui n’a pas manqué d’allonger la liste de mes adversaires politiques non partisans de Lo.
Monsieur le Président, en ce qui concerne le travail que j’ai effectué à la base, j’ai réussi à convaincre plusieurs centaines d’électeurs à voter pour vous. En effet, en dehors des 75 comités qui sont avec moi, des milliers de talibés de mon grand père Serigne Darou assane Ndiaye répartis à travers le monde vous ont soutenu à cause de ma modeste personne. A travers des débats télévisés sur Touba médiat diffusés à travers le monde entier j’ai lancé des consignes déguisées à l’endroit des talibés de ma famille. D’autres consignes de vote ont été discrètement données et des prières formulées en groupe par quelques un de mes parents chefs religieux en votre faveur. J’en profite pour vous rappeler les paroles de notre khalife Serigne Cheikh Fat Sylle Ndiaye « khéweul » lors des deux visites que vous lui aviez rendues et que j’avais facilitées ; La délégation à laquelle je faisais parti été composée entre autres de Cissé lo, Mbaye Ndiaye, mahmout Saleh, mariama Sarr, Abdou Mbow, ndongo Ndiaye etc…… Il vous disait : « Abdoulaye Wade était venu ici avant d’accéder au pouvoir mais il n’est jamais revenu, nous ferons pour vous ce que nous avions fait pour lui ne serait ce qu’à cause de notre fils qui vous accompagne, nous allons vous élire même ». Par ailleurs, il vous disait : « Je vous confie mon fils Baye Cheikh ( moi-même,Cheikh salla), prend soin de lui » ; Ces mêmes paroles, il les a répétées devant Cissé lo. Ce serait alors une grave erreur de ne pas accorder d’importance à ces propos très significatifs venant de ce saint homme.
Monsieur le président, en faisant des prêts bancaires, j’ai financé la mise en place du réseau des enseignants APR de Mbacké que je coordonne ainsi que la première assemblée générale pour la mise en place de la cellule des cadres présidée par Cissé Lo et organisée le 09 Mars 2011 au théatre de verdure de Mbacké. Aujourd’hui, je me retrouve avec un compte bancaire trop débiteur.
Lors des élections présidentielles, j’avais organisé la formation des mandataires de la commune de Mbacké pour une bonne remontée des résultats électorales en collaboration avec khassoum Wone.
A Touba, j’avais recruté des étudiants que j’avais formés pour assurer la remonté des résultats et le soir des élections j’avais assuré la remontée de la presque totalité des résultats du département de Mbacké en compagnie de votre ami Mr Sylla, j’avais veillé jusqu’à trois heures du matin.
Monsieur le Président, dans le but de m’entretenir avec vous sur la concrétisation de mes nombreux projets destinés à contribuer au développement de mon pays, je vous ai adressé cinq demandes d’audience en vain.
Le fait de mobiliser, dans la constance, l’ensemble de mes énergies pour participer au changement du régime était pour moi un acte citoyen motivé par l’unique souci de voir émerger davantage le Sénégal mais par ailleurs, je trouve injuste et irrationnel que l’ensemble de mes efforts et sacrifices ne bénéficient d’aucune forme de reconnaissance. Dans une telle situation je ne peux que prendre le monde entier à témoin et laisser libre cours à l’appréciation de tout un chacun.
Etant militant APR de la première heure et ayant participé activement à l’élection de son président, je n’envisage guère de démissionner mais non plus, je ne compte croiser les bras face à l’injustice . Je réclame le droit d’être impliqué dans la gestion des affaires de l’Etat et ma lutte ne fait que débuter.
Monsieur le Président, je vous présente toutes mes excuses

Cheikh Salla Ndiaye



36.Posté par ardo le 11/10/2012 10:16
VOUS ETES MANDATES Mr TU AS TOUJOURS VOTE IDY.TU PREPARES DJA LES ELECTIONS DE 2017.ARRETEZ VOUS PETITS JEUX

35.Posté par talibe-cheikhna le 10/10/2012 18:34
je conseille idy d aller a nimjatt pour le ziare avant 2017 dieure dieuf cheikhna cheikh saadbou.

34.Posté par T5 le 10/10/2012 11:58
Vraiment Idy est un voyant mieux un vrai visionnaire il avait tout prédit. et avait trop tôt di que le senegal n'ira pas a grand pas pas sans vertu et respect. AU DEBUT DE LA campagne tous le pensait que il travail pour wade et voila maintenant que ns ns sommes encore trompés. le reve ratté que sopi ns avait promis c'est idrissa qui l'a . preuve lorsqu'il était à la primature la croissance du sénégal était étonnant et vraiment le pays était en marche

33.Posté par gambien le 10/10/2012 10:46
Idy moy souniou yaakaar , yalla nalla yalla laffal thiate

32.Posté par mariéme le 10/10/2012 00:55
J'ai eu aussi à faire le même constat !!!

31.Posté par mbiis le 09/10/2012 23:44
idy le meilleur, bone vision monsieur diao, idy va venir, il est plus competent ke ce macky qui nous commencent a nous fatiguez. VIVE IDY 2017, TU SERA LE FUTUR PRESIDENT INCHALLA,

30.Posté par nafissa le 09/10/2012 23:24
deug rek moy moudiou, il a tout vu . on l' a accusé à tord ,l'emprisonné pendant 7 mois sans preuve ,bloquer son compte bancaire et limoger tous ses proches.
un jour viendra ou justice lui sera rendu

29.Posté par fifi le 09/10/2012 23:04
le chien aboie et la caravane passe, il faut le dire tres haut .
Idrissa Seck est l'homme qu'il nous faut , j'avais voté pour Macky Sall mais il nous a tous trahi , il ne respete aucune de ses promesses de campagne . il est trop nul.

28.Posté par fifi le 09/10/2012 22:47
le chien aboie et la caravane passe, il faut le dire tres haut .
Idrissa Seck est l'homme qu'il nous faut , j'avais voté pour Macky Sall mais il nous a tous trahi , il ne respete aucune de ses promesses de campagne . il est trop nul

27.Posté par idrissa seck voyou le 09/10/2012 21:41
Le gars est sur lá planete mars et nous prend nous terriens pour des demeures. Sale voleur.

26.Posté par Baol Original le 09/10/2012 21:30
Pour les fautes... y en a 3 dans cette phrase :

"Qu’ils me pardonnent les probables fautes de syntaxes (pas de s), de conjugaisons (pas de s) et même d’orthographes (pas de s!). "


Pour idy:
Il n'avait pas le choix ! Il soutenait Macky pour tenir sa parole ou il se dédisait (wax waxeet) et il était perdu pour de bon!!!
Y a donc pas à se glorifier d'autant plus que ses militants sont bien servis dans le gouvernement!

Arrêtez la chanson!!!

25.Posté par babel le 09/10/2012 20:53
IDY LA CONSTANCE
IL EST LE MEILLEUR PRESIDENT POUR LE SENEGAL

24.Posté par Deug rèkk le 09/10/2012 19:49
Ce serait un désastre, une catastrophe dans l'histoire politique du Sénégal que de ne pas accorder à M. Idrissa SECK ne ce-serait qu'un mandat à la tête de ce pays. Impérial, impavide, cohérent, compétent, charismatique, voilà quelques une des qualités de l'homme. C' EST L'HOMME QU'IL NOUS FAUT. HE IS THE RIGHT MAN ON THE RIGHT PLACE(ROUME PALACE).

23.Posté par PAPE le 09/10/2012 18:14

Vivement qu'il nous revienne en force ,il est courageux le SENEGAL a besoin de lui.

22.Posté par lepeuple le 09/10/2012 18:11
Je commence à croire que le vieux wade voulait s'ériger en Dieu et faire et défaire les bout de bois de Dieu. J'encourage Idy car le Sénégal a besoin de grand leader pour émerger.

21.Posté par nettali le 09/10/2012 18:10
il ont tout tenté pour le nuire mais DIEU est grand , aujhourdhui ce sont les calomniateurs qui sont mal barrés

20.Posté par KOCC BARMA le 09/10/2012 17:50
Encore une manœuvre pour redresser la courbe de sa cote de popularité structurellement basse depuis 2007. On est pas dupe. Le but de manœuvre est simple: se présenter en messie tant attendu par les populations et ensuite quitter la coalition présidentielle sans être qualifié de traître. Vous autres de rewmi, pour une fois sachez que vous êtes sénégalais parmi les sénégalais, alors pour une fois cessez de croire dotés d'une intelligence supérieure et abattez vos cartes. C'est mieux que de se réfugier derrière un clavier et de croire que tout partira de là. Sans rancune et bien des choses à tous les abonnés du cyber campus

19.Posté par boy bandit le 09/10/2012 17:39
ça se voit que tu es "khamady" , continuer à l'accuser et à le calomnier . à chaque fois c'est le même sermon .
Quelque soit la durée de la nuit il fera jour et le soleil va éclairer la planète .
Courage aux rewmistes , vous êtes la seule alternative .

1 2


Dans la même rubrique :