Lettre ouverte : Abdoulaye Sène nous a trahis.


Lettre ouverte : Abdoulaye Sène nous a trahis.

Cher camarade Abdoulaye Sène.

 Par conviction personnelle et de par ma formation politique; je respecte l'être humain et l'expression de ses opinions personnelles jusqu'au moment ou celui ci s'exprime en mon nom sans la décence de me consulter. C'est vrai, depuis sa création, l'essence du Parti Socialiste demeure “de conquérir et de préserver le pouvoir” pas pour des convenances ou intérêts personnels mais pour la construction d'une Nation, d'un Pays, d'un Devenir dans le but de préserver l'intérêt supérieur des sénégalaises et des sénégalais. Sur ce point, je suis d'accord avec vous, je suis d'accord avec Senghor et avec tous ses successeurs.

 Vous ne nous apprenez rien et vous méconnaissez les textes du Parti.

 Cher camarade Abdoulaye Sène

Avec tout le respect et le soutien que je vous dois, je suis surpris, outré et me sens trahi par votre déclaration nommée “Appel de Paris“. Cette sortie précipitée démontre à suffisance que vous ne méritez pas la responsabilité de coordonner la commission chargée des renouvellements du Parti Socialiste en France. 

Cher camarade, vous avez outrepassé et trahi votre mission.

Cher Abdoulaye Sène

Saviez-vous que vous n'avez aucune légitimité dans le cadre de cette commission de renouvellement pour parler au nom de la “coordination de France”.

 Vous ne connaissez ni les textes, ni les méthodes encore moins les modes de désignation du candidat du Parti pour participer à une élection.

Le Parti Socialiste est composé aujourd'hui de 138 coordinations qui chacune d'entre elle élit qui collège électoral de 200 délégués. 

Après l'élaboration d'un programme politique par le Parti ou suite à une proposition d’offre politique par un camarade, la direction du Parti fait un appel à candidature et valide celles qui lui sont parvenues. 

Comme d'habitude le Parti cherchera un consensus entre les candidats a la candidature pour maintenir la cohésion et l'unité du Parti.

Si aucun accord n'est trouvé l'ensemble des 27 600 électeurs délégués procèdent à un vote pour désigner notre futur (e) candidat(e). 

Par un Congrès d'investiture le Parti Socialiste comme depuis sa création, investit officiellement son candidat. 

Vous ne pouvez pas ignorer qu'aucune de ces étapes n'a été franchie pour que vous ayez le toupet d'exiger la désignation d'un candidat. 

Cher camarade votre ignorance des textes indispose tous les socialistes et montre combien il est important que le Parti accentue la formation des militants avant que ses derniers pensent à conduire les destinées du pays. 

Votre ignorance des textes du Parti, votre manque de formation militante et votre éloignement des réalités politiques du pays vous ont conduit à étaler toute votre incompétence à prendre une quelconque décision au nom de nos camarades.

Cher camarade Abdoulaye, un socialiste n'a pas le droit de confondre vitesse et précipitation.

 Le Parti Socialiste; on connaît son fondement, son idéologie, ses textes, ses méthodes et on les respecte. A défaut cher camarade il faut prendre des responsabilités pour éviter  des idioties qui n’honorent personne.

Les militants d'aujourd'hui comme ceux d’hier ne peuvent accepter des positions, des déclarations cavalières et irréfléchies qui peuvent contribuer à déstabiliser le Parti Socialiste. L'un des meilleurs d'entre nous, nous dit: “dans l'unité nous pouvons tout avoir”, y compris reconquérir le pouvoir en préservant l’héritage socialiste mais cette reconquête du pouvoir nous refusons de la faire n'importe comment. Pour nous donner plus de crédibilité; nous  nous interdisons une reconquête du pouvoir avec n’importe qui.

 Votre Camarade Moustapha Diaw; Membre de Vision Socialiste et du Comité Central du Parti Socialiste.

Lundi 25 Janvier 2016
Dakar actu




Dans la même rubrique :