Lettre à Son Excellence le Président M. Macky SALL


Lettre à Son Excellence le Président M. Macky SALL
ALTERNANCE AU SENEGAL, ACTE II : UN AN !

A l’attention de Son E. M. Le Président de la République,
25 Mars 2012 – 25 Mars 2013, un an déjà jour pour jour que notre chère patrie le SENEGAL a connu une deuxième alternance coïncidant à votre avènement à l’accession à la Magistrature Suprême. Alternance, obtenue grâce à une bataille civile et patriotique menée par TOUS contre l’oppression, l’injustice etc. C’est le moment pour moi de m’incliner devant la mémoire de tous ceux qui ont perdu la vie pour obtenir la liberté. Cette alternance, nous devons nous en réjouir et non nous en glorifier car ceci n’est rien d’autre que normal dans la bonne marche d’une Démocratie. Consolidons-la !

Notre pays a grandi de par sa démocratie et la maturité de son peuple. Ce peuple, qui durant les mois ayant précédé l’élection présidentielle, s’est levé comme un SEUL HOMME sans distinction de race, de sexe, de religion pour dire non à la bassesse. Ce peuple a mis tous les intérêts qui puissent exister pour sauver sa PATRIE.
Son Excellence M. le Président, devrai-je vous rappeler pourquoi ce peuple s’est battu ? Devrai-je vous rappeler pourquoi ce peuple vous a élu ? Devrai-je vous dire qu’attend ce peuple de vous ? Non ! Non ! Non ! Je ne le pense vraiment guère…

Ce qui me le fait dire est que de par vos propres dires, après avoir subi une injustice des ex gouvernants, vous avez pris votre bâton de pèlerin, sans tambour ni trompette pour sillonner le pays dans ses coins et recoins pour vous enquérir des difficultés que vivent les sénégalaises et sénégalais de Kédougou, Diourbel, Matam, Thiès, Louga, Dakar etc. De ce, vous avez avec vos compagnons élaborer le « Yonou Yokkuté » qui selon vous reste, comme vous l’évoquiez lors de la campagne électorale, le programme qui ferait sortir notre chère pays le SENEGAL de l’impasse dans lequel l’ancien régime l’avait placé.
Sur la base de cela, nous avons adhéré et voter le programme que vous nous avez proposé. Chose assez rare, car pour l’une des premières fois les sénégalaises et sénégalais se sont basées sur un programme pour élir le Chef Suprême, le Chef de l’Etat que vous êtes, M. Macky SALL.
Son Excellence M. Le Président, pour certains actes posés comme : la reforme fiscale pour augmenter le pouvoir d’achat des sénégalais et inciter à l’investissement, la politique de santé publique de proximité, l’assainissement du milieu économique par la diminution de la dette intérieure, la diminution du train de vie de l’Etat etc. nous ne pouvons que nous en réjouir et vous encourager à persévérer dans ce sens tout en pensant que d’autres politiques pareilles surviendront pour perdurer.
Cependant les choses sur lesquelles nous ne vous PARDONNERONS jamais, en cas d’échec, sont l’aboutissement de la traque des biens supposés mal acquis, l’emploi des jeunes, la prise en charge des cas sociaux, la séparation réelle des pouvoirs etc. Ces points qui ont été des instigateurs du combat social mené par toutes les franges de la population.
La communication faite ces derniers temps sur certains faits de société comme l’enrichissement illicite, l’exploitation des enfants par la mendicité où nous avons senti un tâtonnement au plus haut sommet de l’Etat ne laisse pas présager une sérénité en votre sein et cela n’augure pas confiance aux citoyens que nous sommes.
Son Excellence M. Le Président de la République,
Les sénégalaises et sénégalais attendent de vous la traduction en acte de la vraie politique de RUPTURE. Une rupture qui nous débarrasserez à jamais de pratiques que notre patrie a connu de 1960 à nos jours mais qui s’est fait ressentir surtout durant ces 12 dernières années.
12 mois de pouvoir ne suffisent guère pour changer 12 ans de gaspillage, de politique politicienne, d’arrogance etc. nous en sommes conscients mais nous vous exhortons et vous conseillons de ne pas nager avec cette logique de partage du pouvoir avec vos alliés de Bennoo Bokk Yakaar mais plutôt une logique de gouvernance concertée avec qui de droit. Avec tous ceux qui mettent, de manière sincère, la PATRIE avant leurs PARTIS…
Son Excellence M. le Président de la République vos véritables conseillers sont le PEUPLE soyez à son écoute, tâchez ou tenter de résoudre les difficultés que vivent ce peuple en mettant en place de réelles politiques de développement sur tous les plans et votre mission sera accompli et vous nous mettrez sur les rails de la croissance comme se nomme votre programme le « Yoonou Yokkuté ».
Simple citoyen que je suis, observateur de la vie politique de mon pays que j’aimerai voir émerger et atteindre la vraie croissance et reprendre sa place dans le cadre communautaire (UEMOA, CEDEAO) et la sous-région, je ne pouvais ne pas émettre ma modeste contribution à ce premier anniversaire de notre accession au pouvoir.
Soyez rassuré que nous souhaitons votre réussite car elle sera aussi la sienne; celle de tout le peuple SENEGAL.

Agréez Son Excellence M. Le Président de la République, mes salutations respectueuses et ma profonde gratitude.

M. DIATTA
Modeste Citoyen Sénégalais
Assistant Administratif / Comptable
Mbour




Jeudi 18 Avril 2013
Dakaractu




1.Posté par maria le 18/04/2013 21:18
bien dit frero en tout cas mane lima guisse doyou ba dal



Dans la même rubrique :

AIDA CHERIE - 22/05/2015