Lettre à Monsieur Macky Sall : « Vos actions sur le littoral sont salutaires »


La préservation et la protection de l’environnement constituent des piliers essentiels des pouvoirs publics. Cet engagement du Gouvernement pour l’environnement s’est concrétisé avec notamment la ratification par le Sénégal des accords de Paris sur le changement climatique ainsi que les actions concrètes prises par le Premier Ministre M. Mohamed Ben Abdallah Dione pour la protection du littoral avec l’ordre donné à la DESCOS d’arrêter tous les travaux sur le littoral du Cap à la pointe des Almadies et au-delà.
Le référendum du 20 Mars 2016 a permis également de donner une force légale à la lutte pour la protection de l’environnement avec l’article 25-2 qui stipule : « Chacun a droit à un environnement sain.  La défense, la préservation et l’amélioration de l’environnement incombent aux pouvoirs publics.  Les pouvoirs publics ont l’obligation de préserver, de restaurer les processus écologiques essentiels, de pourvoir à la gestion responsable des espèces et des écosystèmes, de préserver la diversité et l’intégrité du patrimoine génétique, d’exiger l’évaluation environnementale pour les plans, projets ou programmes, de promouvoir l’éducation environnementale et d’assurer la protection des populations dans l’élaboration et la mise en œuvre des projets et programmes dont les impacts sociaux et environnementaux sont significatifs ».
Ces initiatives salutaires montrent la conscience qu’a le Gouvernement les enjeux de la promotion du Développement Durable et la bonne gouvernance de nos ressources pour les pays en développement comme le Sénégal.
Conscients de l’importance de cette question sur la vie et la souveraineté de notre pays, des citoyens mènent depuis 2012, en dehors de toute considération politique, des actions pour la préservation du littoral avec comme seul objectif la protection d’un bien public pour les générations futures.
Excellence Monsieur le Président,
Nous pensons que le projet de nouvelle ville sur  le site de Diamniadio avec la construction d’un trafic intense interurbain, l’aéroport Blaise DIAGNE va permettre de soulager la forte demande foncière formulée par les prometteurs de complexes touristiques et de maisons à usage d’habitation sur le littoral.
Nous suggérons la mise en place d’une politique qui amènerait les investisseurs, titulaires de réserves foncières sur le littoral, à y renoncer en contrepartie d’un terrain viabilisé autour du centre Abdou DIOUF. Les zones ainsi libérées pourraient êtres dédiées à des aménagements publics profitables à un nombre plus grand de sénégalais sans aucune discrimination.  
Nous saisissons cette occasion, Excellence Monsieur le Président, pour vous féliciter pour le programme d’urgence pour le retrait des enfants de la rue. Nous vous prions de ne point reculer et invitons les populations à accompagner cette excellente initiative. 
 
Assuré de l’intérêt que vous portez à ce sujet, je vous réitère mes engagements tout en espérant que mes suggestions seront prises en compte dans le cadre de votre politique de développement durable.
 
 
Honorable député Cheikhou Oumar SY
 
 
Vendredi 8 Juillet 2016
Dakar actu




Dans la même rubrique :