Les vraies raisons d'une tractation entre le maire de Dakar et Gackou


Les vraies raisons d'une tractation entre le maire de Dakar et Gackou
A quelques mois des décisives joutes Présidentielles prévues sauf revirement en 2017, c'est le temps des grandes manœuvres et autres tractations. Et, ceux qui théorisaient que l'actuel maire de Dakar est en pole position position pour être le candidat du parti socialiste semblent ne pas avoir tout faux. 
Ce, compte tenu des actes posés par Khalifa Sall. Comme révélé par Dakaractu, l'édile de la ville de Dakar a été aperçu ce mardi en début de soirée par nos radars, en plein conciliabules avec Malick Gackou dans un des salons feutrés du Terrou Bi. 
Habillé d'une tenue traditionnelle blanche, le maire était assis à la même table que son "lieutenant" Barthélémy Dias. Aussi, devisaient-ils tranquillement avec deux hiérarques de l'AFP, à savoir Malick Gackou et M'baye Dione.

   L'intronisation de Khalifa Sall comme candidat du parti socialiste annoncé



On entend souvent les commentateurs parler du jeu politique. Il est vrai que l'on pourrait associer la politique à un jeu de cartes puisque l'on y retrouve parfois des Jokers, des As de la politicaillerie, quelques Dames de cœur, plusieurs de pique et d'autres Valets pas chers. Quand le Roi pique, ou qu'on souhaiterait, comme les Torontois actuellement, qu'il soit sur le carreau, on constate que pour avoir de l'atout, il faut parfois augmenter la mise ou faire la paire à moins d'avoir un quatre de trèfle. C'est le seul espoir en solitaire lorsque la Dame de pique rit de la bataille.

La politique est aussi un jeu de société impliquant des joueurs, des acteurs en coulisse et de nombreux spectateurs plus ou moins intéressés. Les règles du jeu ne sont pas écrites, et l'on sous-entend qu'il n'y a aucune restriction. L'objectif est le pouvoir, une drogue dure dont certains deviennent accro. 

Il s'agit donc de gagner à tout prix en écrasant l'adversaire par tous les moyens pour le neutraliser et mériter la faveur du public-électeur en lui promettant ce qu'il veut entendre, quitte à faire différemment plus tard en trouvant des excuses.

La politique est donc l'art de convaincre du bien-fondé de ses opinions, mais pour y arriver, il faut avoir des aptitudes pour la négociation, qui est l'art de donner le moins possible pour obtenir plus que l'autre ne voulait céder au départ. Ainsi donc, le maire de Dakar qui, c'est un secret de polichinelle, n'est pas en odeur de sainteté avec le Sg du Ps (Ousmane Tanor Dieng), est annoncé comme le potentiel candidat des "verts". 

Et des sources au fait de ce qui se trame croient savoir qu'il s'est agit d'une tentative de convaincre "ce jeune loup aux dents longues" allusion faite à Malick Gackou. Lequel, serait "prêt de quitter l'AFP plutôt que d'y rester à jouer les seconds rôles", nous apprennent nos informateurs. 

Dans tous les cas, le temps meilleur juge, nous édifiera bien...
Mardi 24 Février 2015
Dakaractu




1.Posté par abdoul''''aziz seck le 25/02/2015 14:27
pourquoi ne pas se réjouir d'une telle initiative? Le PS doit avoir un candidat, autre que tanor dieng, en 2017; c'est çà qui est normal! et khalipha sall a le meilleur profil pour en découdre avec Macky sall,qui ne cesse de lui mettre des batons dans les roues! mais il ne sait pas que khalipha est un maguetou politique, il faut le respecter! s'allier avec malick gackou, mbaye dione est naturel. ce sont des jeunes et ils ne sont pas vomis par les populations. En tout cas, on souhaite que cette alliance soit du concret et qu'ils aillent dans tous les départements, ensembles, pour une assise sure dans ces derniers. bonne chance, de tout coeur avec vous. ensembles pour relever les défis en tant que jeunes leaders



Dans la même rubrique :