Les vols de voitures de location ont occasionné un préjudice de 600 millions de francs (syndicat)

Les agences de location de voitures regroupées autour du Syndicat autonome des professionnels loueurs de voitures (SAPLV) ont lancé un cri d’alerte à l’endroit des autorités du pays pour endiguer le phénomène de vol de véhicules qui leur a fait perdre plus de 600 millions de francs depuis 2004.


Les vols de voitures de location ont occasionné un préjudice de 600 millions de francs (syndicat)
''Depuis cette date, une quarantaine de voitures neuves d’une valeur de 600 millions de francs ont été volées dans presque toutes les agences de location du Sénégal'', a révélé le secrétaire général du SAPLV, Babacar Diop, jeudi, lors d’un point de presse.
 
Entouré des membres du bureau du syndicat, M. Diop a souligné que ‘’des morts d’hommes ont été déplorées quelques fois durant ces vols qui sont l’œuvre d’une demi douzaine d’individus qui commettent ces forfaits en boucle’’.
 
‘’Les voleurs choisissent des véhicules neufs qu’ils peuvent vendre facilement au niveau de la sous-région en changeant les plaques d’immatriculation et les papiers du véhicule’’, a expliqué Babacar Diop.
 
Dans ce lot, deux principaux récidivistes déjà arrêtés et condamnés par la justice sénégalaise ont été ciblés par les agences de location de voitures. Pour le SAPLV, il s’agit d’un Malien, qui a, à son actif, 19 véhicules qu’il a fait disparaître entre 2004 et mars 2012 et d'un Français condamné en 2012 pour le vol de 7 véhicules d’une valeur de 130 millions.
 
Les professionnels de la location ont ainsi salué ‘’l’efficacité de la police et de la gendarmerie qui ont toujours réussi à appréhender ces deux récidivistes’’.
 
Cependant, pour le SAPLV, il y a ‘’un réel problème'' avec le Malien qui ''réussit toujours à se tirer des mailles de la justice’’. Arrêté pour la 3ème fois vendredi 15 mars 2013, il a été le principal sujet de la rencontre des membres du Bureau du SAPLV, avec la presse. 
 
Les victimes, membres du syndicat sont ainsi revenues dans les détails sur les principales affaires dans lesquelles il a été cité de 2004 à son arrestation.
 
Le SAPLV appelle les autorités à ‘’mettre fin une fois pour toutes aux agissements de ce criminel économique’’.

APS
Jeudi 21 Mars 2013




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016