Les troubantes révélations de Babacar Gaye : "Le dossier Karim Wade est piloté depuis la Présidence (...) Nous allons vers un procès pour condamner un adversaire politique (...)"


Les troubantes révélations de Babacar Gaye :      "Le dossier Karim Wade est piloté depuis la Présidence  (...) Nous allons vers un procès pour condamner un adversaire politique (...)"
DAKARACTU.COM Dans l'entretien qu'il a accordé à Dakaractu, celui qui est habilité à parler au nom et pour le compte du Pds ne fait pas comme à son habitude, dans la langue de bois. En effet, il nous livre sans faux-fuyant, ses impressions des plus gravissimes sur l'affaire Wade fils entre autres. Interview...


Dakaractu : Que vous inspire les derniers développements de ce qu'il est convenu d'appeler l'affaire Karim Wade, je fais allusion à son dossier qui serait classé sans suite en France?


Babacar Gaye : Il n'y a pas de doute possible : la plainte de l'Etat du Sénégal en France contre Karim Wade et autres, est classée sans suite. Depuis belle lurette, l'affaire Karim Wade est dans l'impasse. Pour le commun des mortels, il est et restera toujours un dossier politique même s'il est enrobé d'une dose de lutte contre l'enrichissement illicite. D'une montagne grosse de 700 milliards, les fausses accusations du parquet spécial se sont métamorphosées en une petite souris qui glisse entre les mains des ses geôliers inaptes à apporter la moindre preuve du délit d'enrichissement illicite ou de détournement de deniers publics qui lui sont reprochés
En effet, le Sénégal vient de recevoir une grosse tuile de la part du parquet de Paris. Et c'est par manque de fondement que la plainte de l’État du Sénégal devant les juridictions françaises connues pour l'indépendance de leurs magistrats, a été classée sans suite. Ce n'est que le début du  dénouement inéluctable d'une pièce de théâtre mal écrite qui se joue depuis plus d'un an. Karim Wade et consorts sont des otages politiques et leur détention ne se justifie que pour museler une opposition; mais surtout cacher l'incompétence du gouvernement à résoudre les problèmes qui assaillent notre quotidienneté.

 
M. Gaye, d'où viennent alors ces montants qui auraient été évalués à 11,970 milliards CFA  par les enquêteurs français et qui appartiendraient à Karim Wade? C'est en substance ce qui ressort de la note pondue par le ministère de la Justice...


De l'imagination fertile de ces revanchards qui avaient, rappelez-vous, accusé Me Wade de larcin et des dignitaires de l’ancien régime d'avoir soustrait plus de 4000 milliards du trésor public. Vraiment le Ministre la Justice devrait garder le profil bas sur ce dossier et respecter le secret de l'enquête et l'indépendance de la Justice. Il accumule camouflet sur camouflet. Même le controversé conseiller du Président Sall éprouve le besoin de s'épancher sur une question en dépit des dénégations de son Mentor, de ne pas interférer sur le fonctionnement normal de la justice. C'est la preuve que le dossier Karim Wade est piloté depuis la présidence de la République. C'est une honte pour l’État de droit dont on se targue. Si la justice française avait trouvé des biens illégalement détenus par Karim Wade ou sa famille, elle aurait ouvert une information judiciaire pour donner suite à la plainte inutilement abusive de l’État du Sénégal.


L'ancien Président a soutenu que ces 12 milliards CFA ont été offerts à son fils par ses amis arabes, notamment le Roi d'Arabie lors d'une interview accordée à Jeune Afrique. Votre commentaire?


Aucun. D'autant que je n'en sais rien.


Est-ce que toute cette agitation sur le dossier Karim a sa raison d'être, vu que le procès est pour bientôt?


Il ne s'agit point d'une agitation. Il s'agit d'informer vrai et juste les sénégalais sur un cas qui les intéressent au plus haut point. Les avocats de Karim Wade sont déjà prêts pour prouver que leur client est irréprochable dans le cadre d'un procès qu'ils souhaitent régulier. C'est d'ailleurs pourquoi, ils réclament un procès public retransmis en direct par toutes les télévisions pour que la manipulation d’état cesse et que le contribuable sénégalais découvre enfin la vérité et qu'on explique l'utilisation qui a été faite des ressources publiques englouties dans une affaire qui n'apporte rien à notre État de droit et à notre démocratie.

 
Entre nous, êtes-vous optimiste pour Karim Wade,  je veux dire croyez-vous qu'il pourra s'en sortir eu égard aux griefs à lui reprochés?


Absolument très optimiste. Pour l'instant j'ai toutes les raisons de croire à l’innocence de Karim Wade. Aucun argument sérieux ne m'est opposé pour me convaincre du contraire. Il doit pouvoir s'en sortir même si j'ai des appréhensions eu égard à cette kyrielle d'atteintes à ses droits et libertés. L'instrumentalisation de cette cour d'exception et les violations répétitives de ses droits ne rassurent aucun homme épris de justice. C'est pourquoi, je suis préoccupé par l'entêtement du Gouvernement à lui refuser le privilège de juridiction, l'application des arrêts de la cour communautaire de la Cedeao, le respect de ses droits à la visite de ses amis et parents et à lui accorder une liberté provisoire alors que Karim présente quand même toutes les garanties de sûreté. Toutes choses qui nous conduisent tout droit vers un procès politique pour condamner un adversaire politique afin de le neutraliser en lui ôtant tous ses droits civiques. C'est la seule explication que je donne à l'acharnement de Macky Sall sur Karim Wade, son potentiel challenger pour la prochaine élection du Président de la République.

 
Venons-en aux élections locales, où en êtes-vous avec la campagne électorale qui bat son plein avec son cortège de violences, entre autres?


Timidement, les candidats à l'élection des conseillers municipaux et départementaux se lancent dans une campagne électorale qui ne peut avoir la même tonalité, la même intensité que les campagnes pour les autres élections nationales. Les enjeux étant locaux, l'impact dans l'opinion ne pouvait être que local.
Au demeurant elle charrie déjà violence, invectives et dérapages; et c'est dommage pour notre système démocratique. Même si je ne suis candidat à une élection, à Kaffrine je parraine une coalition autour du Pds. À ce titre, j'ai lancé un appel à la sérénité pour une campagne électorale apaisée dans toute la région de nos ancêtres. Et j'ai foi en la maturité de la classe politique locale pour que Kaffrine sorte de ces élections sans déchirure. Et que le meilleur gagne pour les intérêts de nos populations qui ont beaucoup apporté à la politique sans pour autant recevoir, en retour, les fruits de leur engagement. Évidemment le meilleur est la Coalition And Defar Kaffrine (publicité gratuite).

 
Nous avons eu des échos que vous n'êtes pas encore allé voir votre mentor Me Wade, depuis qu'il est revenu au bercail. Est-ce avéré?


Franchement, c'est ridicule de verser dans la désinformation. D'abord, je fais partie des rares membres de la direction du parti à se déplacer pour accueillir Me Wade. Ensuite, nous étions moins d'une dizaine de personnes à se réunir avec le Président Wade dès son arrivée à Fann-Résidence. Enfin, le lendemain, après un entretien privé avec un des avocats de Karim, il m'a fait l'honneur de me recevoir accompagné de Michel Biongolo, Conseiller spécial du Président Ali Bongo, Alexandre Baro Chambrier député et ancien ministre gabonais, Pape N'diaye, Maître Tailleur et Pape Ibnou Ba.
Au demeurant, entre Maître Wade et moi, c'est une histoire de complicité. Je le rencontre quand je le juge nécessaire ou quand il souhaite me consulter. Par contre, je ne fais pas partie de ceux qui squattent son domicile par activisme ou par désœuvrement.


Autre question de l'actualité brûlante : que vous inspire le "cas Maty 3 Pom"?


Une affaire purement privée qui concerne une citoyenne. Je ne peux commenter une affaire dont je ne connais ni les tenants, ni les aboutissants. Au demeurant je souhaite vivement qu'elle recouvre la liberté très rapidement. Je ne peux me réjouir d'une privation de liberté.

 
Vous avez un dernier mot?


Paix et progrès pour mon cher Sénégal.

Vendredi 20 Juin 2014
Dakaractu




1.Posté par al le 20/06/2014 10:39
Ce quidam n'est pas crédible, il doit vous dire comment d'un commercial, vendeur de papier A4 à une richesse inouë. Des cigares, du vin qui coule à flots!!!

2.Posté par ndiaye le 20/06/2014 12:08
Merci porte parole Babacar Gaye. N'eût été ton engagement, le Pds allait mourir de sa belle mort. Ceux qui insultent, invectivent et mentent à votre sujet sont à court d'arguments. Vous êtes une référence d'homme politique engagé, sérieux et juste. Le Sénégal a vraiment besoin de vous.

3.Posté par véridique le 20/06/2014 12:09
Tu en sais beaucoup sur lui. N'etais tu pas l'un de ses revendeurs de papiers A4 dans les rues et ruelles de la banlieue de Dakar.

4.Posté par ndao le 20/06/2014 12:19
Il ne fait aucun doute que Babacar Gaye est le meilleur des portes paroles des partis politiques au Sénégal. Je l'estime beaucoup pour tout ce qu'il a fait à kaffrine en termes d'engagements politiques en plaidant pour l'érection de sa localité en Région. Qu'allah le protège contre ses détracteurs qui le jugent sans le connaître.

5.Posté par fall le 20/06/2014 12:22
Cette interview met à nu la mauvaise foi de ce looser. 12 milliards que Wade a avoué que c'est le roi qui lui aurait donné qu'il a versé à Karim, il dit je n'en sais rien??? Les autres fausses accusations, il sait!! Putain comment un pays normal peut secréter autant de morpions???

6.Posté par anna le 20/06/2014 13:01
venez découvrir le vrai sens de la relaxation du corps et de l'esprit par de très belles filles toutes claires aux formes généreuses qui vous accueilleront dans un endroit calme et classe...appelez le 779974417,,,,,,,,vs ne serez pas déçus

7.Posté par OUI-OUI le 20/06/2014 13:38
Vous nous pompez l'air. Dans quel pays du monde les dossiers sensibles ne sont pas pilotés en Haut

8.Posté par OUI-OUI le 20/06/2014 13:42
Karim était tellement effontté qu'il nhésitait pas à amener une camionnette à la coupée de l'avion à chaque virée. Et puis il envoyait par fax des factures à payer. C'est à luide payer maintenant

9.Posté par Labeyka le 20/06/2014 15:42
Absolument, OUI OUI. Il doit payer maintenant. Combien de personnes il a brisé durant le magistère de son père? A combien de personnes il a porté préjudice du simple fait de sa position dans les sphères de l'Etat? Combien de personnes sont en prison, ont perdu leur gagne pain ou ont souffert du simple fait de Karim Wade? Il paie aujourd'hui tout le mal qu'il a fait mais on ne s'en réjouit pas.

10.Posté par qak le 20/06/2014 16:29
karim gagnai chak jr a travers l²abs des centaines de millions kil virai dns des comptes etrangers!il est malin et bien conseillé mai ce ki est sure soit il sera coincé soit les senegalais verront eux memes dns le futur si jamais ils aspiraient a demander la grace pr ce salaud au'est ce ce prince du roi ngore ci

11.Posté par qak le 20/06/2014 16:38
ki kanla sakh mome

12.Posté par teuss2014 le 20/06/2014 19:01
il sera libéré par le prochain Président c'est sur.

13.Posté par murid le 28/06/2014 21:31
Babacar, cesse de mentir waay !



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016