Les syndicats d’enseignants invités à soutenir Macky Sall


Les syndicats d’enseignants invités à soutenir Macky Sall

La Plateforme des enseignants de la coalition Bennoo Bokk Yaakaar (BBY) invite tous les syndicats de l’éducation à lancer des consignes de vote en faveur du candidat Macky Sall afin de lui permettre de sauver l’année scolaire, estimant qu’un changement de régime va avec la fin des grèves.

‘’Nous demandons à tous les syndicats du Sénégal par esprit de responsabilité et de patriotisme à donner des consignes de vote en faveur de Macky Sall pour permettre de sauver l’enseignement, si nous changeons de régime, les enseignants arrêterons les grèves ‘’, a dit Youssou Mbow, Coordonnateur des enseignants de ladite coalition.

Il s’exprimait lors d’une conférence de presse en présence d’enseignants et militants des partis politiques de l’opposition qui soutiennent la candidature de Macky Sall, contre le président sortant Abdoulaye Wade, au second tour de l’élection présidentielle, le 25 mars prochain.

Selon M. Mbow, la coalition Bennoo Bokk Yaakaar regroupe des enseignants ‘’politiquement engagés’’ et qui portent ‘’sans complexe’’ une casquette d’hommes politiques qui se sont constitués en une large plateforme pour accompagner le candidat de l’opposition.

‘’Nous ne sommes pas ici en tant que syndicalistes, même si la plupart d’entre nous appartenons à des syndicats’’, a-t-il dit. ‘’Nous sommes pour une discussion sincère et la parole donnée. Nous ne voulons pas d’année blanche. Notre vœu est que Macky Sall redonne toute leur crédibilité aux enseignants’’, a-t-il indiqué.

Amath Suzanne Kamara, enseignant, syndicaliste et membre du directoire de campagne de Macky Sall, a assuré que ses collègues membres de l’opposition tenaient régulièrement des rencontres bien avant le premier tour pour échanger et travailler par rapport à l’élection présidentielle.

‘’Nous étions dans cette dynamique, mais timidement. Nous étions ralenti dans nos efforts par la question de la candidature de Wade’’, a-t-il fait savoir.

Peu après l’ouverture des classes en octobre dernier, des syndicats de l’éducation publique ont lancé des mots d’ordre de grève pour réclamer du gouvernement l’application d’accords antérieurs. De bonnes volontés s’investissent pour sauver l’année d’une invalidation des enseignements.

APS

Mercredi 14 Mars 2012




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016