Les soubassements géostratégiques Franco - Américains des menaces de guerre contre la Syrie


Les soubassements géostratégiques Franco - Américains des menaces de guerre contre la Syrie
Le Gouvernement Américain a besoin de cette guerre pour tenter de reprendre le contrôle sur ses alliés du Golfe.
En effet, pour la première fois depuis la seconde guerre mondiale, l'Arabie Saoudite, le Kowiet et les Emirats Arabes prennent le contrepied de la stratégie politique des USA au Moyen Orient, en appuyant le gouvernement de Transition de l'Egypte, et en lui fournissant 12miilards de dollars pour tenir, face aux menaces du Gouvernement américain de bloquer le 1,5 milliards d'aide à l'Egypte, et de l'UE, de bloquer la coopération en matière d'équipement de sécurité avec ce pays.
Quant à La France, elle craint pour sa perte d'influence sur le Moyen Orient grâce à ses rapports avec de puissants milieux politiques et militaires Libanais, si jamais le Gouvernement Syrien triomphe avec l'Appui du Hezbollah.
 Ces deux puissances occidentales sont effrayées de voir l'incapacité de leurs "rebelles" prendre le dessus sur l'Armée Syrienne, à cause des profondes divisions et autres rivalités qui les minent.
 L'évolution des évènements en Egypte pourrait être réorientée en leur faveur, si elles créaient  un foyer de guerre avec la Syrie.
Cela permettrait les ESA de raffermir ses liens avec les Soaudiens, et de détourner l'attention du monde de ses manoeuvres pour remettre en selle les Frères musulmans en Egypte et en Tunisie, sur lesquels ils comptent, avec l'appui du Qatar, pour pacifier le Moyen Orient et amener les Palestiniens à accepter le diktat d'Israël dans les négociations de paix en cours.
 Ce projet est entravé par la sourde rivalité entre les Saoudiens et le Qatar pour le contrôle de  la  Umah islamique à partir du Moyen Orient.
Ainsi, en faisant la guerre à la Syrie, les USA espèrent atténuer cette rivalité puisqu'ils visent tous le même objectif, le départ du régime Syrien qui leur ouvre la porte vers Téhéran.
 
Pour la France, cette guerre contre la Syrie lui permettrait de se débarrasser du Hezbollah qui menace son projet de contrôle politique du Liban qui lui permet encore d’avoir son mot à dire sur le conflit Israëlo – Palestinien.
 Nous savons tous, par expérience, que ni les USA, encore moins la France, n'ont aucun scrupule à agresser un pays, s'ils estiment que leurs intérêts géostratégiques sont menacés n'importe où dans le monde.
En face d’eux, la Chine et la Russie ne peuvent pas les contre carrer militairement, et ne peuvent agir que dans la bataille d'opinion pour empêcher que cette sale guerre ne se mène sous l'égide de l'ONU, tout en apportant une aide à la Syrie.
 
Elles ne peuvent pas entrer en guerre contre les USA et la France, pour éviter d’entrainer le monde dans une guerre catastrophique pour l’humanité entière.
 
Donc, face à cette situation, seules les forces de paix aux USA et en France, en mobilisant leurs  propres opinions publiques, peuvent peser sur leurs Parlements pour arrêter la machine infernale que Washington et Paris ont  mis en route.
 
Cette sale guerre aura bien lieu, si les forces de paix en France et aux USA ne montent pas au créneau pour organiser de vastes mouvements de protestation  pour refuser toute attaque contre la Syrie. Ce sont les seules  forces à pouvoir faire éviter au peuple Syrien, le triste spectacle de ruine, de désolation, et d'insécurité permanente,  que les guerres des Etats Unis et de la France ont créé en Irak, en Afganistan et en Lybie.
 Il faudrait donc, de partout dans le monde, que des voix s'élèvent pour interpeler ces forces de paix qui ont fait  déjà fait , dans ce domaine,  leurs preuves au Vietnam, tout en continuant à dénoncer, comme on le fait si admirablement, les projets de guerre des USA et de la France contre la Syrie.
           Il faut empêcher cette sale guerre contre le peuple Syrien !
 
 Ibrahima Sène   
               PIT/SENEGAL
                                                               Fait à Dakar le 27 Août 2013
Mardi 27 Août 2013
Dakaractu




Dans la même rubrique :

AIDA CHERIE - 22/05/2015