« Les sénégalais ont été trompés sur la baisse des prix de denrées »


« Les sénégalais ont été trompés sur la baisse des prix de denrées »
«  Les sénégalais ont été trompés sur la baisse des prix de denrées ». Telle est l’analyse d’Alcaly Ben Mohamed Diouf, expert en marketing et communication politique, qui décrypte la sortie du président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse, d’avant-hier. 
 
A l’en croire, il faut un débat pour tirer au clair le débat. «  Le peuple a été trompé et je demande  à ce qu’il ait un débat entre deux techniciens. Il faut un débat entre ceux qui disaient qu’il n’était pas possible de baisser les prix des denrées de première nécessité et ceux qui défendaient le contraire car les sénégalais ont été réellement trompés sur cette histoire de panier de la ménagère et c’est vraiment grave ». 
Poursuivant son analyse, l’expert en marketing et  communication  explique que « le Président de la Macky Sall a nommé un nouveau directeur  du commerce intérieur mais qui n’a pas fait long feu. Cela prouve qu’il y a un réel problème. » 
 
Revenant sur les débats soulevés lors de la campagne présidentielle de 2012, M.Douf a rappelé «  Lors d’un débat entre l’économiste, Moubarack Lô et El Hadji Alioune Diouf, le directeur du commerce intérieur  avait clairement déclaré qu’il ne pouvait y avoir de baisse de denrées de première nécessité. Donc Moubarack Lô qui a concocté dans « Yoonu Yokuté » , le programme qui concerne l’économie et les denrées de première nécessité, a vu tout faux » Et d’ajouter : «  Quand on voit un économiste , qui est supposé être brillant, qui s’est retrouvé à la présidence, c’est extrêmement grave ». 
 
Pour lui, il appartenait à Moubarack Lô de venir s’expliquer devant les sénégalais et justifier la position qu’il avait défendu à l’époque lors de la campagne électorale puisque les denrées concernent tous les sénégalais, c’est le souci majeur du peuple ». Non sans préciser que la sortie de Moustapha Niasse était inoportune. «  Il n’appartenait pas  au président de l’Assemblée nationale de faire cette sortie. Celle-ci est inopportune. Moustapha Niasse n’avait pas à faire sa sortie. C’est dommage parce que c’est le camp présidentiel qui devait faire cette sortie ». a précisé M.Diouf. 
 
Le Populaire 
Repris par Vipeoples.net
Samedi 27 Avril 2013




1.Posté par ousmane le 27/04/2013 14:35
naniou nièff sène ndèye ci bitti...
s'il sont incapable de venir a bout des problemes des senegalais ils n'ont ka foutre le camps..
DONC IDRISSA SECK A RAISON SUR EUX
REWMI DOXOUL

2.Posté par Ndem le 27/04/2013 16:33
Et puis quoi encore ?

3.Posté par Leuk le 27/04/2013 17:24
Moubarack a dû emprunter les écarts-types du domaine des Mines et de la Géologie pour séduire El Presidente, à l'époque de l'entre-deux-tours.

LOL

4.Posté par borom gualem gui le 27/04/2013 18:07
idypresident,je vous conseille d aller a nimjatt ziare mame cheikhna cheikh saadbou khertou avant 2017,allahou akbar.

5.Posté par Conseils aux personnes âgées le 27/04/2013 19:55
Conseils aux personnes âgées : vous aimez beaucoup vos parents qui commencent à vieillir (plus de 60 ans), vous voulez qu’ils vivent longtemps en bonne santé. Il faut leur donner régulièrement de la vitamine E (anti-vieillissement) qui est un anti-oxydant. Elle protège les tissus contre les dommages de l'oxydation en neutralisant ces radicaux libres. La vitamine E fonctionne de pair avec les autres anti-oxydants tels que les vitamines C et A et le sélénium. La vitamine E se trouve dans les aliments suivants, que les parents doivent manger : la noix de cajou (ndama rass), le kiwi (de temps en temps à cause de son prix), la mangue (sauf chez les diabétiques), l’avocat, les petits pois, l’épinard, l’huile de germe de blé, huile de tournesol.
Il faut aussi leur donner souvent de l’ail (lathë) naturel ou en gélules (vente en pharmacie), qui est un très bon anti-oxydant. Longue vie à nos parents, qu’on aime tant.

6.Posté par Sory Diallo le 27/04/2013 22:02
Je suis tres en phase avec vous,c²est Mr Moubarack Lo qui aurait du venir expliquer tout cela aux senegalais,car c²est son rayon en tant qu²initiateur du programme economique du candidat Macky Sall.
Moustapha Niasse n'aurait jamais du parler comme cela:ce n'est pas so domaine;Il l'a fait sciemment pour nuire au President de la Republique; C'est ce genre de comportement qui l'avait separe de Wade quand il etait PM

7.Posté par wax le 28/04/2013 01:53
C'est connu cette méthode de communication qui consiste à créer le BUZZ avec la femme du Président qui devra engranger la sympathie des uns et des autres et faire rejaillir celle-ci sur son mari de Macky en perte de vitesse selon les sondages.
Il est aujourd'hui avéré que le link MEETI et MACKY est fait en terme de "reewmi dafa meeti" = reewmi dafa macky"
Si réellement nous avons des patriotes sincères au niveau du gouvernement il a lieu de dire la VERITE sur leur INCAPACITE et non sur leur IMPUISSANCE, il ya nuance entre les deux termes.

8.Posté par Keynes le 28/04/2013 02:01
Ce que les sénégalais doivent comprendre c'est qu'en réalité nous vivons dans l'ère de la mondialisation, c'est à dire une economie monde avec un marché qui s'auto régule autour de l'offre et de la demande et qui fixe les prix de toutes le denrées. Le Sénégal n'ayant pas atteint l'autosuffisance alimentaire, il dépend de ce marché international. Par conséquent le président Macky Sall ne peut pas imposer aux cultivateurs chinois le prix du riz qui'ils cultivent pour que nous sénégalais le consommions. C'est ça la réalité. Cependant le président a à sa disposition des leviers macro-économiques pour y remédier. Par example faire baisser les taux d'interets afin de booster la consommation par le crédit bancaire, et favoriser les investissements étrangers et domestiques. Une autre option aurait était de vendre des bons du trésors afin d'augmenter la vélocité de l'argent dans l'économie. Le but étant de donner du pouvoir d'achat aux Sénégalais et à terme de créer une classe moyenne qui pourrait soutenir une économie basée sur les services puisque nous ne dispons pas de ressources naturelle importante. La troisième et dernière étape serait alors de mener une politique basée sur l'entrepreneurship c'est à dire metter sur place un fonds commun secteur privé/banque (accompagné par l'Apix?) qui servirait a financer les jeunes entrepreneurs sénégalais qui ont acquis une expertise locale ou étrangère et qui ont des idées novatrices qui créerait des emplois. Parce qu'en réalité dans toutes économies libéralisé l'intervention de l'etat est proscrite laissant sa place à l'auto régulation. Just some food for the brain.

9.Posté par tala le 30/04/2013 20:01
Vraiment on n'en a assez des débats. Si vous n'avez rien à faire laissez les gens travailler. Le riz a baissé, l'huile a baissé, le sucre a baissé, que voulez vous d'autres. Allez travailler, les sénégalais aiment trop parler. Et reconnaissons que nous aimons aussi la facilité, ne travaillons pas assez et passons tout notre temps à quémander. Qu'on se mette au travail c'est mieux.
N'importe quel zébre, spécialiste de rien du tout se fait remarquer sur de n'importe quoi. MAYE LEN GNOU DIAM THI WAKH DIOU BARI DJI.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016