Les secrets du contrat fou de Neymar

Neymar est la dernière victime de "Football Leaks". On apprend notamment que la star brésilienne du Barça dispose d'une clause libératoire montant à 190 millions d'euros. Le Barça lui assure un salaire minimal de 45,9 millions d'euros sur les cinq ans de contrat.


Les secrets du contrat fou de Neymar
Avant de signer au Barça en 2013, il avait aussi le choix d'aller au Real Madrid. Neymar a finalement opté pour le club catalan. "Football Leaks" vient de dévoiler les secrets de son contrat avec les Blaugranas.

1 convocation = 100.000 euros
Neymar a rejoint le Barça pour la somme de 86,2 millions d'euros. Son contrat expire en 2018 et il dispose d'une clause libératoire montant à 190 millions d'euros. Rien de bien fou jusqu'ici...

Selon les documents dévoilés par "Football Leaks", Neymar touche un salaire annuel de 5 millions d'euros. Cependant, différentes clauses dans son contrat lui permettent d'augmenter ses revenus. L'ancien joueur de Santos a empoché une prime à la signature de 8,5 millions d'euros. ll gagne aussi 100.000 euros à chaque fois qu'il est convoqué pour un match. S'il dispute 60% des rencontres d'une saison, en jouant au minimum 45 minutes par match, une clause stipule que le FC Barcelone doit lui verser une prime d'un million d'euros.

Les valeurs culturelles de la Catalogne
Neymar touche aussi une prime de 637.000 euros à chaque fois que le Barça se qualifie pour la Ligue des Champions, sans passer par le tour préliminaire. S'il remporte le Ballon d'Or, la star brésilienne empoche 425.000 euros. Pour le gain d'une Liga, c'est 637.500 euros. Une prime de 850.000 lui sera versée s'il remporte la Ligue des Champions. Le Barça lui assure un salaire minimal de 45,9 millions d'euros sur les cinq ans de contrat.

Plus surprenant, toujours selon "Football Leaks", Neymar doit "maximiser les efforts pour s'intégrer dans la société catalane, en respectant et en assumant ses valeurs culturelles", c'est-à-dire qu'il se doit d'apprendre la langue catalane.
Lundi 11 Avril 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :