Les révélations de El Hadji Ayé Boun Malick Diop, Secrétaire général du SYTJUST sur les longues détentions


Le Secrétaire général du Syndicat des travailleurs de la justice (SYTJUST) a profité de sa conférence presse d’hier pour parler de la détention arbitraire. Et ce, pourquoi le phénomène perdure. En effet, El Hadji Ayé Boun Malick Diop explique que c’est une question qui est toujours mal traitée parce qu’intimement liée à l’insuffisance de personnel. «Pour quelqu’un qui connait le fonctionnement du tribunal, le juge d’instruction travaille avec un greffier et est donc entouré d’un personnel», argue-t-il.
«Par exemple, dit-il, quand une personne fait un appel, qu’on la juge une deuxième fois, tout cela est traité avec un personnel. Et si le personnel est insuffisant, les dossiers s’entassent. Le juge rend une décision et quand il le fait, c’est le personnel qui fait toute la rédaction, le traitement du texte, la transmission.» Le SG du SYTJUST de terminer : «Aujourd’hui quand les détenus font leurs appels à la Maison d’arrêt, ceux-ci sont transmis au greffe. Le magistrat ne les voit pas. C’est le personnel qui fait la mise en état. Et tant qu’on ne règle pas ce problème, les longues détentions vont perdurer.»
Mercredi 21 Septembre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :