Les résultats de BSS ont pâti de l’éclatement de cette coalition


Les résultats de BSS ont pâti de l’éclatement de cette coalition

Les résultats du candidat de Bennoo Siggil Senegaal Moustapha Niasse à l’issue du premier tour de la présidentielle se justifient par les hésitations notées au sein de cette coalition de l’opposition dont l’éclatement a fatalement entraîné une dispersion des voix, a analysé Massène Niang.

"Le temps que nous avons perdu avec l’organisation des séminaires de consolidation pour notre collaboration, au temps du Benno originel est la principale cause de ce qui s’est passé au premier tour", a déclaré M. Niang.

Moustapha Niasse est arrivé troisième à l’issue du premier tout du scrutin présidentiel, avec 357.347 des voix, soit 13,20 % des suffrages exprimés. Le président sortant Me Abdoulaye Wade (34,82 pour cent) et son ancien Premier ministre Macky Sall, 26,57 %, sont qualifiés pour le second tour.

Selon lui, l’éclatement de cette coalition de l’opposition est à la base de la non-qualification de son candidat pour le second tour de la présidentielle, en dépit de ce que Moustapha Niasse disposait du meilleur programme.

Massène Niang a assuré que si la coalition Benno Siggil Senegaal avait maintenu jusqu’au bout son unité, elle aurait gagné avec son candidat le scrutin présidentiel dès le premier tour.

S’y ajoute que les accidents du convoi de la coalition durant la campagne électorale ont fait que M. Niasse n’a pas pu se déplacer dans certaines zones du pays, a-t-il noté.

Il a dit que la coalition dont il est membre n’a pour l’instant pas décidé d’un recours au niveau de la commission de recensement du vote, estimant qu’elle doit d’abord pour cela organiser des concertations en son sein.

"Pour l’instant, nous n’avons pris aucune décision concernant un recourt. On attend nos représentants qui étaient au niveau de la commission pour faire la réunion et après toute ordonnance sera prise", a-t-il précisé.

"Nous sommes convaincus que notre candidat ne prendra aucune décision sans se référer à l’assemblée des membres de la coalition", a insisté Massène Niang.

Pour le deuxième tour, a-t-il poursuivi, la coalition Benno Siggil Senegaal est obligée de soutenir Macky, conformément à ses engagements d’avant le premier tour. De plus, a signalé Massène Niang, Macky Sall, qualifié pour le second tour est en même temps membre du Benno originel et du Mouvement du 23 juin.

"Mais, nous n’allons pas nous jeter comme ça dans la gueule du loup. Nous discuterons des modalités, car Macky n’a que 36% des voix. Il est obligé de parler avec les autres", a-t-il souligné.

"Ce pourcentage ne peut pas déterminer le sort d’un pays, nous serons obligés d’échanger avec lui pour mieux élargir le programme compte tenu du point de vue des autres", a-t-il fait valoir.
APS

Vendredi 2 Mars 2012




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016