Les populations de Ngayokhème et Diarère réclament le bitumage du tronçon Keur Martin/Wakhal Diam.


Ce sont des jeunes très en colère qui ont investi ce mercredi la route qui relie Keur Martin à Wakhal Diam pour remettre au goût du jour une revendication vieille de plus d'une trentaine d'années. Lors du conseil des ministres décentralisé du 22 juillet 2015 tenu à Fatick, le président de la République Macky sall s'était engagé publiquement sur le bitumage de la route Keur Martin-Wakhal Diam passant par Diohine Toucar, au cours de l'année 2016. Un engagement également du ministre des infrastructures d'alors qui avait provoqué l'assentiment des populations qui se sont résolument engagées aux côtés du chef de l'État. Pour les manifestants, la position stratégique de cette route n'est plus à démontrer dans cette localité. Les populations des villages de Keur Martin, Mbetite, Diohine et Toucar se sont jointes aujourdhui pour rappeler solennellement l'urgence du butimage de cette route qui de surcroît facilitera la jonction entre Mbour et Touba. L'état défectueux, impraticable, cahoteux, (les qualificatifs ne manquaient pas pour les protestataires) de la route a été fortement décrié, du fait des conséquences dramatiques de tous ordres qu'elle engendre. Ces mêmes populations disent ne pas attendre une seconde promesse parce qu'ayant accordé un total soutien au président de la République qui s'est manifesté lors du référendum de 2016 et des élections législatives de juillet 2017 avec des taux respectifs de 89% et de 77% pour les deux communes qui figurent parmi les meilleurs résultats au plan national. Déterminées dans leur combat, les populations disent attendre ni plus ni moins le bitumage sans délai de la route. À défaut, elles en tireront toutes les conséquences aux prochaines échéances électorales...
Mercredi 13 Septembre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :