"Les politiques publiques doivent être revues sous l'angle du genre" (Ngouda Fall Kane)


"Les politiques publiques doivent être revues sous l'angle du genre" (Ngouda Fall Kane)
Les politiques et programmes publics planifiés doivent faire l'objet d'analyses visant à ressortir leur impact différencié sur les femmes et les hommes, pour ensuite les orienter dans le sens de l'égalité des sexes, a indiqué, lundi à Mbour (Saly), le secrétaire général du ministère de l’Economie et des Finances, Ngouda Fall Kane.

M. Kane présidait le lancement officiel des travaux de l’atelier de formation sur la budgétisation sensible au genre, qui se poursuit jusqu’à vendredi prochain. La rencontre est organisée en partenariat avec l’ONU Femmes.

‘’Le Sénégal n’en est pas à sa première expérience de budgétisation sensible au genre qui implique un nouvel ordre de priorités au sein et entre les secteurs de l’ensemble des dépenses publiques plutôt que l’augmentation de ces dernières", a déclaré le secrétaire général du ministère de l'Economie et des Finances.

La budgétisation sensible au genre ''fournit, en outre, une information qui permet une meilleure prise de décision quant à la manière dont les politiques et priorités devraient être revues ainsi que les ressources affectées, pour atteindre l’objectif de l’égalité entre les hommes et les femmes’’, a dit Kane.

Selon lui, la budgétisation sensible à l’aspect genre est donc un instrument permettant de sensibiliser les acteurs de la planification du développement national par rapport aux engagements envers l’égalité des sexes, en garantissant que ces engagements soient accompagnés d’allocations de ressources appropriées.

‘’Le programme de budgétisation fonctionnelle, quelquefois appelée budgétisation basée sur le rendement, est en train d’être introduit dans beaucoup de pays, souvent en même temps que les cadres de dépenses à moyen terme", a expliqué M. Kane.

"Ce style de budgétisation essaie d’adresser la plupart des points faibles de la budgétisation traditionnelle et elle constitue une bonne entrée pour la prise en compte du genre’’, a souligné le secrétaire général du ministère de l'Economie et des Finances.

Il s'est dit heureux de constater que le Sénégal s’achemine vers la généralisation des Cadres de dépenses sectorielles à moyen terme (CD-SMT) dans tous les départements ministériels. De ce point de vue, a-t-il dit, la budgétisation sensible au genre peut aider à rationaliser les dépenses publiques.

‘’En réduisant les inégalités entre les genres, elle contribue à une plus forte croissance et à une réduction de la pauvreté. En améliorant l’impact social des politiques économiques, elle maximise l’efficacité des dépenses publiques. Elle permet aussi de s’assurer que les besoins spécifiques des groupes sont pris en charge par le gouvernement et complète les autres outils de bonne gouvernance’’, a insisté Ngouda Fall Kane.
APS

Lundi 15 Octobre 2012




1.Posté par hugo le 15/10/2012 22:06
Tu es nul....
C'est plutôt les Minorités qu'il faut mettre en mouvement.

2.Posté par BATIKOULEUR le 16/10/2012 02:12
boutique de decoration en ligne au senegal, pour decorer votre maison,votre hotel,
residence, des housses de couette, housses de coussin en batik,linge de maison,
linge de table, deco d'ailleurs, visité
notre site web: 3W.batikouleur.com

3.Posté par deugg le 16/10/2012 12:49
Tu as tout faux. tu es NUL SG, il faut mettre les minorités avant de parler de genre.



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016