Les pires agressions de l'histoire du football

Si la récente blessure horrible de Demba Ba n'est que le fruit du hasard, de véritables agressions ont marqué l'histoire du football: Pepe, Roy Keane, Nigel de Jong, Harald Schumacher, Andoni Goikoetxea...
Ewald Lienen (1981)


Les pires agressions de l'histoire du football

Ewald Lienen est l'actuel entraîneur de Sankt Pauli. En 1981, alors qu'il venait de signer en faveur de l'Arminia Bielefeld, il s'est occasionné une terrible blessure à la cuisse lors d'un match contre le Werder Brême. Âmes sensibles...

 

 

 

Harald Schumacher (1982)
57e minute: Patrick Battiston est percuté de plein fouet par Harald Schumacher à Séville en demi-finale du Mondial 1982. L'arbitre de la rencontre ne donnera ni coup franc, ni carton jaune, ni carton rouge, ni gifle, ni rien du tout à Harald Schumacher. Un cauchemar pour les Bleus.

"Aucun film au monde, aucune pièce ne saurait transmettre autant de courants contradictoires, autant d'émotions que la demi-finale perdue de Séville", selon Michel Platini.

Dans une interview au Monde en 2014, Harald Schumacher expliquera garder un souvenir positif de ce match: "Naturellement ! Tous les joueurs ont livré un match formidable et plein de passion, moi y compris. Je n'en garde que du positif".

Andoni Goikoetxea (1983)
Le 24 septembre 1983, Diego Maradona, alors joueur du Barça, tombe sous les crampons assassins d'Andoni Goikoetxea. Résultat des courses: une simple jaune pour le défenseur central de Bilbao et une indisponibilité de trois mois et demi pour "El Pibe de Oro".

Diego Simeone (1996)
S'il est devenu aujourd'hui un génie tactique avec l'Atletico Madrid, le joueur Diego Simeone n'était pas un poète sur le terrain. En 1996, "El Cholo" est accueilli sous les sifflets de San Mames (Bilbao). Il se vengera en s'essuyant littéralement les crampons sur la cuisse de Julen Guerrero, la star locale.

Roy Keane (2001)
En 2001, Roy Keane brise tout simplement la carrière d'Inge Haaland lors du derby mancunien United-City. Le joueur norvégien ne lui pardonnera jamais ce tacle assassin.

"Il y a des choses que je regrette dans ma vie. Ce tacle n'en est pas une. Même dans le vestiaire après la rencontre après le match, je n'avais aucun remord. Je voulais qu'il aille se faire foutre", a écrit Roy Keane dans son livre intitulé "The second-half".

Pour rappel, ce tacle fut la conclusion d'un long contentieux entre les deux hommes, Haaland ayant accusé Keane de simuler une blessure quelques années plus tôt.

Nigel de Jong (2010)
Impossible de ne pas évoquer la prise de kung-fu de Nigel de Jong sur Xabi Alonso. C'est la finale du Mondial 2010 entre l'Espagne et les Pays-Bas. Le médian néerlandais ne s'occupe du ballon à aucun moment. Personne n'a oublié cette charge fautive.

Pepe (2009)
C'est la minute de folie de Pepe. Meilleur homme sur le terrain avec le Portugal durant l'ensemble de l'Euro 2016, l'actuel défenseur central du Real Madrid avait tout simplement pété un câble le 21 avril 2009.

Le Real Madrid perdait le titre en Liga et Pepe, après avoir commis une faute stupide dans les 16 mètres, donne des coups de pied à Casquero, dans le dos, l'empoigne et lui marche sur le ventre avant de repousser violemment deux joueurs de Getafe puis d'invectiver l'arbitre assistant en quittant le terrain. Dix matches de suspension pour Pepe.

Même s'il s'est calmé avec le temps, Pepe a récolté 164 cartons jaunes et 13 rouges en 15 saisons.

Taras Stepanenko (2013)
Dans le cadre des qualifications pour le Mondial 2014, l'Ukraine reçoit la Moldavie. On joue les arrêts de jeu (2-1) lorsque Taras Stepanenko commettra une vilaine faute sur un joueur adverse. Malgré ses excuses, Taras Stepanenko sera logiquement exclu.

Mardi 19 Juillet 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :